> Accueil du site
Les orgues de la région de Niederbronn-les-Bains
Reichshoffen, St-Michel (Choeur)
Reichshoffen, le buffet de 1626.Toutes les photos de
        la page sont de Roland Lopes, 26/06/2011.Le vitrail à gauche représente Léon IX.Reichshoffen, le buffet de 1626.
Toutes les photos de la page sont de Roland Lopes, 26/06/2011.
Le vitrail à gauche représente Léon IX.

L'église St-Michel de Reichshoffen date de 1772. De 1774 à 1779, elle fut au centre d'une bien belle "querelle de clocher" (au sens propre) avec Jean de Dietrich. L'édifice abrite de nombreux trésors artistiques, dont deux buffets d'orgues exceptionnels. L' "orgue de choeur" n'est en fait pas placé dans le choeur, mais à l'avant du flanc droit de la nef.

---
L'orgue Albin Unfer,
1977 (instrument actuel)
---

Historique

En 1977, Albin Unfer plaça à Reichshoffen un orgue de choeur, construit sur la base d'une "Fabrickorgel" allemande, remaniée pour en faire un 2 claviers / pédalier de 10 jeux dans un buffet à caissons. [IHOA] [ITOA]

En 1982, la compagnie "Rhin et Moselle" offrit un somptueux buffet d'orgue du 17ème, qui décorait autrefois... une cheminée de ses bureaux parisiens. En 1984, Albin Unfer y logea son orgue de choeur. [IHOA] [ITOA]

La Compagnie "Rhin et Moselle" paya même la façade, en étain, de cet instrument visuellement superbe.

Le buffet

De la partie instrumentale de cet orgue, il n'y a pas grand-chose à dire, si ce n'est que le ramage ne s'accorde évidemment point au plumage. Mais le buffet est absolument exceptionnel. Il est de style wallon / flamand, avec une tourelle centrale encadrée de deux fois deux plates-faces, en structure pyramidale. La date de 1626 figure sur le buffet : c'est donc trop tôt pour François Noelmans (le buffet a un air de famille avec la partie ancienne de l'orgue des Minimes de Bruxelles) à qui on peut penser en premier. Comme pour Noelmans, 1626 est un peu tôt pour Antoine Bergère, de même que Antoine Lannoy ou Nicolas Royer. Il reste donc possible que ce soit du côté de leur maître à tous, le fameux Mathias Langhedul qu'il faille chercher (celui qui construisit un orgue à Paris St-Gervais). Bien sûr, le champ des hypothèses est bien trop large, mais il est serait fascinant que le buffet de Reichsoffen provienne de celui-là même qui introduisit la composante flamande dans les "gènes constituants" de l'Orgue classique français...
La provenance originelle du buffet reste donc un mystère. Il avait été acquis à la fin du 19ème par le peintre Gaston Lecreux pour orner la cheminée de son hôtel particulier parisien... Cet hôtel particulier hébergea ensuite les bureaux de la compagnie d'assurances Rhin et Moselle, qui décida en 1982 de rendre le buffet d'orgues à sa vocation première. C'est grâce aux efforts de Pierre Marie Rexer que le buffet prit place à Reichsoffen. La disposition en retrait de la superstructure par rapport au soubassement n'est pas d'origine. Le buffet a été ré-adapté à son usage par l'ébéniste André Frey, et était prêt en 1984. C'est malheureusement le drôle d'orgue de choeur caractéristique des "l'approche pragmatique" des années 70-80 qui trouva place dans cette exceptionnelle boiserie. Le tout fut inauguré le 24/06/1984... par Jean Guillou !
Les parties anciennes du buffet ont été classées le 26/06/1990. Ceci exclut les côtés, et le pot-à-fleurs supérieur (qui provient du reste du mobilier de l'église St-Michel). Au dessus de la console, se trouvent les blasons de Reichshoffen ("D'azur à la tour ouverte d'or maçonnée de sable au chef d'argent chargé de trois fleurs de lis de gueules"), et, plus curieusement, celui de Strasbourg ("D'argent à la bande de gueules"). Certains éléments modernes de la console, encore présents lors de l'inventaire des orgues en 1986, ont depuis été adaptés (en particulier les tirants), de façon plus esthétique ; mais l'instrument reste affublé de claviers indignes de ce prestigieux contexte.
[IHOA] [Palissy]

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2012
Brustpositiv, 56 n. (C-g''')
(c'-g''')
Hauptwerk, 56 n. (C-g''')
c'-g'''
Tirant
Pédale, 30 n. (C-f')
I/P
Tirant
Tirant
[RLopes]
Console: frontale (1884, remaniée depuis).
Le pot à fleur n'est pas d'origine (il parait
            toutefois dater du 18ème), mais les "moustaches" si !Le pot à fleur n'est pas d'origine (il parait toutefois dater du 18ème), mais les "moustaches" si !

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2012. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670388001C01
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
								portable