Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Haut-Rhin
  Rouffach
Bas-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Rouffach ~

Gundolsheim, Ste Agathe
CALLINET Frères, 1839


Avant... CALLINET Après...

Composition, 1986
Grand-orgue
54 notes
Récit expressif
54 notes
Pédale
18 notes
Bourdon 16' Bourdon 8' Bourdon 16'
Montre 8' Geigenprincipal 8' Flûte 8'
Bourdon 8' Salicional 8' Violoncelle 8'
Gambe 8' Voix céleste 8' Trompette 8'
Prestant 4' Montre 4' Clairon 4'
Flûte 4' Doublette 2' I/P
Nasard 2'2/3 Trompette 8'  
Doublette 2' Basson/Hautbois 8'  
Cornet (D)    
Fourniture 4 rgs    
Trompette 8' (B+D)    
II/I    

     A Gundolsheim, la tour de l'église date du 12 ème siècle, la nef de 1834, et l'orgue actuel de la grande époque des Frères CALLINET : 1838 à 1839.

Il y avait un orgue à Gundolsheim avant celui-ci : il est parfois attribué à Nicolas BOULAY, 1757. Mais en 1767, Jaque BESANÇON y fit une réparation qui semble conséquente. On lui commanda notament une Trompette et un Cromorne semblables à ceux de Bergholtz et d'Oberentzen.
Lorsque les Callinet posèrent l'orgue actuel, ils reprirent l'ancien instrument, et le placèrent à Steinsoultz. On peut encore y voir son Buffet, aujourd'hui attribué à Besançon. Si tout cela est exact, on ne sait pas ce qu'est devenu l'orgue Boulay de 1757.

     A l'origine, le second clavier s'appelait Positif, mais il était très probablement déjà intérieur. Le Buffet, de type Sermersheim, est "de l'ordre dorique avec portiques et pilastres" (devis).

Le devis, du 29/04/1837, parle d'un "Buffet de positif figuré à adapter du bas du grand buffet du même ordre et de la même forme". S'agissait-il d'un Positif postiche? Si c'est le cas, il a disparu depuis.

Voici la composition suivant le devis :

Composition, 1839
Grand-orgue
54 notes
Récit expressif
54 notes
Pédale
18 notes
Bourdon 16' Bourdon 8' Bourdon 16'
Montre 8' Salicional 8' Flûte 8'
Bourdon 8' Flûte traversière 4'8' (1) Violoncelle 8'
Gambe 8' Montre 4' Trompette 8'
Prestant 4' Flûte 4' Clairon 4'
Nasard 2'2/3 Doublette 2' I/P
Doublette 2' Trompette douce 8'  
Sifflet 1' Basson/Hautbois 8'  
Cornet 5 rgs (D)    
Fourniture 3 rgs    
Trompette 8'    
Il y avait aussi un Tremblant doux.

     En 1898, Joseph Antoine BERGER modifia la Composition et recula le Buffet.

Les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités allemandes en avril 1917.

L'orgue a donc perdu sa Flûte traversière 4'8' et son Sifflet, deux jeux si caractéristiques des Callinet. Le Sifflet a peut-être été intégré dans la Fourniture, puisque le devis parle de 3 rangs et que l'actuelle en a 4.
Notons qu'à l'origine, il n'y avait pas de Flûte 4' au Grand-orgue. Celle-ci a pris la place du Sifflet.
Au "Récit", Geigenprincipal et Voix céleste ont remplacé la Flûte 4' et la Flûte traversière. La Doublette non plus n'est pas d'origine, puisqu'il s'agit d'une Flauto dolce recoupée vers 1970.

     L'instrument a été relevé par Alfred KERN en 1975.

Mécanique : Suspendue au Grand-orgue, à Balanciers au Récit. Sommiers à Gravures.

(1) C'est-à-dire avec une "reprise" comme les Mixtures : 4' dans la basse (où c'est un Bourdon), puis chute d'une octave, ce qui fait que le jeu se retrouve en 8' dans les aigus (où c'est une Flûte ouverte de taille étroite, en étain).
C'est en quelque sorte la "signature" des Callinet. On retrouve cette Flûte traverse dans la plupart des orgues de Frères Callinet, qui l'ont probablement héritée de RIEPP à travers leur père François (qui l'a placée trois fois à Auxonne dès 1788). Cette Flûte traverse est conçue comme un dessus de Principal solo, complété par la basse d'un jeu doux (Bourdon à Oltingue ou à Mollau, Salicional à Turckheim en 1840).

Sources :

  • M. BARTH, "Elsass, 'Das Land der Orgeln' im 19. Jahrhundert", AEA XV (1965-66)
  • P. MEYER-SIAT, "Les Callinet, facteurs d'orgues à Rouffach, et leur oeuvre en Alsace" ISTRA, 1965

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 13/06/2010 18:35:49

F680116002P03