> Accueil du site
Les orgues de la région de Truchtersheim
Durningen, Sts-Pierre-et-Paul
1917 degr > Dégâts
après 1930 repa > Réparation
Durningen, l'orgue Joseph Stiehr.Photo Creative
        Commons, de Ralph Hammann, 2012.Durningen, l'orgue Joseph Stiehr.
Photo Creative Commons, de Ralph Hammann, 2012.

L'église de Durningen, avec son clocher couvert d'un toit à deux pans, abrite un orgue de Joseph Stiehr, qui est resté un témoin plutôt authentique de cette facture spécifique de la seconde moitié du 19ème, dont les maisons comme Stiehr-Mockers, Wetzel ou Verschneider s'étaient faits une spécialité. L'objectif était de doter les églises "de campagne" d'instruments de grande qualité, très "post-classiques" d'inspiration (ils sont directement issues de la facture du 18ème sur le plan technique), mais dotés aussi de traits très "romantiques".

---
L'orgue Joseph Stiehr,
vers 1863 (instrument actuel)
---

Historique

Cet instrument a été construit vers 1863 par Joseph Stiehr. [IHOA] [ITOA]

Il a été accordé en 1876 par Charles Wetzel. [ITOA] [PMSSTIEHR]

Il y eut peut-être des travaux en 1888. Louis Ginter rapporte une réparation, mais l'opération a pu être plus importante. Médard Barth cite Aloïse Lorentz. [ITOA] [PMSSTIEHR] [Barth]

En tous cas, cela expliquerait la présence ultérieure d'un Bourdon 16' manuel et d'un Violoncelle de pédale.

Les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités en mai 1917. [IHOA]

Il ont été remplacés après 1930. [IHOA]

Georges Schwenkedel, appelé au chevet de l'instrument (et rédigeant comme d'habitude de précieuses notes) le trouva muet (soufflerie ?), avec la disposition I/P 10j (pédale réelle avec un Violoncelle (1888 ?), manuel disposant d'un Salicional, d'une Tierce et d'une Gambe). Les travaux prévus par Schwenkedel ne vinrent probablement pas à exécution, mais quelqu'un a, de fait, placé une façade en zinc dans les années 30. [PMSSTIEHR]

En 1958, l'orgue a été mis au diapason moderne (entailles d'accord) par Alfred Kern, qui ajouta un Larigot de récupération. L'orgue avait alors 12 jeux (13 registres, la Trompette étant coupée en basse + dessus). Il n'y avait plus de jeu spécifique de pédale (le sommier de pédale étant probablement resté en place, sans tuyaux deupis bien longtemps). [ITOA]

Voici la composition relevée en 1967 :

En 1984, Gaston Kern posa une façade neuve en étain, et transforma à nouveau composition, puisqu'en 1986, l'orgue n'avait plus de 16' manuel, mais à nouveau un jeu spécifique de pédale (probablement le 16' manuel déplacé sur le sommier de pédale ; avec 27 notes, il mobilisait 2 chapes du sommier de 18 notes) : [IHOA] [ITOA]

Composition, 1986
Manuel, 54 n. (C-f''')
C-H conduits dans le Bourdon
dis''-f''' ouverts
Pas d'origine
C c c' c''
1' 2' 2'2/3 4'
2/3' 1'1/3 2' 2'2/3
1/2' 1' 1'1/3 2'
Pédale, 27 n. (C-d')
Chape vide
(encombrée)
Chape vide
I/P
Permanente
[ITOA]

En 2008-2009, Gaston Kern restaura l'instrument dans son état de 1863. [MBaumann]

Les travaux ont inclus la dépose des sommiers et leur restauration en atelier. Les jeux manquants ont été reconstitués en copie, de manière à redonner une unité à la partie instrumentale. La mécanique de pédale a été reconstruite, sur 18 notes. Il a aussi fallu reconstruire le tirage des 3 jeux de pédale. Un nouveau pédalier de 18 notes a été fourni. [MBaumann]

L'orgue a été inauguré le 22/03/2009 par Marc Baumann, qui a assuré la maîtrise d'oeuvre de cette restauration.

Le buffet

A fleur de tribune, de style "empire tardif", le buffet-caisse est orné avec des emprunts au langage architectural antique (chapiteaux corinthiens), muni de colonnes et de frises. L'ornementation adopte aussi des éléments plutôt néo-renaissance.

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2009
Manuel, 54 n. (C-f''')
2009
En partie de 2009
Pédale, 18 n. (C-f)
Ancienne Soubasse débouchée
Sur la base de l'ancien dessus de Soubasse
2009
[MBaumann]
Console: latérale. Tirants de jeux de section carrée à pommeaux tournés noirs, disposés en ligne horizontale au-dessus du clavier. Clavier blanc.
Transmission: mécanique suspendue à équerres (touches axées en queue).
Sommiers: à gravures, d'origine.

Sites Webographie :

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2014. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670109001P01
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable