Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Bas-Rhin
  Niederbronn
Haut-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Niederbronn ~

Eberbach, St Wendelin
Louis BLESSIG, 1958


BLESSIG Après...

Composition, 1986
Grand-orgue
56 notes
Récit expressif
56 notes
Pédale
30 notes
Montre 8' Cor de nuit 8' Soubasse 16'
Bourdon 8' Flûte 8' Bourdon 8'
Prestant 4' Flûte 4' Flûte 4'
Plein-jeu 3 rgs Quarte de nasard 2' I/P
0/I (1) Sesquialtera 2 rgs II/P
II/I (16', 8', 4') Trompette 8'  

     Cet orgue a été construit par Louis BLESSIG, facteur formé par Curt SCHWENKEDEL, en 1958. On y trouve encore les caractéristiques des petits instruments inspirés du Néo-classicisme, contrairement à l'autre orgue qu'il avait construit en Aslace, celui d'Eschbach.

Il ne faut pas confondre Eberbach, qui fait partie de la commune de Gundershoffen, avec son homonyme de la région de Seltz. Eberbach-Seltz présente la particularité d'être l'un des seuls villages alsaciens... sans orgue.

     Le premier orgue d'Eberbach était un ancien orgue de salon, de 5 Jeux, acquis vers 1885. Les autorités allemandes en réquisitionnèrent les tuyaux de façade en 1917 (et pourtant, ils ne pesaient que 35 malheureux kilos).

L'instrument a été complété en 1928 par Jules BESSERER, de Leymen, par la pose d'un Récit de 4 Jeux. On signale aussi une réparation de la Maison ROETHINGER.
Cet orgue a été complètement détruit, avec l'édifice, en 1945.

     Pour l'église neuve (achevée en 1954), Blessig construisit un orgue de 13 Jeux, reçu le 05/05/1958. Il possède encore un Récit expressif (plus fourni que le grand-orgue), une transmission électrique, pléthore d'Accouplements, et pas mal de zinc et de Spotted dans la tuyauterie.

Il n'y a pas du tout de Buffet, la façade étant constituée d'un alignement de tuyaux. On le comparera avec l'orgue - très différent - d'Eschbach : seulement 10 ans, mais une révolution dans la facture d'orgues séparent ces deux instruments.

Transmission : électrique (Console indépendante tournée vers l'orgue).

(1) Il y a un Annulateur du Grand-orgue.

Sources :

  • M. BARTH, "Elsass, 'Das Land der Orgeln' im 19. Jahrhundert", AEA XV (1965-66)

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 04/05/2004 20:48:20

F670114001P03