Accueil
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Haut-Rhin
  Altkirch
Bas-Rhin
Credits
An2000
An2001
~ Les orgues de la région d'Altkirch ~

Froeningen, Ste Barbe
CALLINET Frères, 1841


Avant... CALLINET Après...

Composition, 2002
Grand-orgue
54 notes
Récit expressif
54 notes
Pédale
18 notes
Montre 8' Bourdon 8' Bourdon 16'
Bourdon 8' Salicional 8' Flûte 8'
Gambe 8' Flûte 4' (Ancienne du G.O.) Violoncelle 8'
Prestant 4' Doublette 2' (Ancienne du G.O.) I/P
Flûte 4' (Neuve)    
Nasard 2'2/3 (Neuf)    
Doublette 2' (Neuve)    
Cornet 5 rgs (D)    
Fourniture    
Trompette 8' (1)    
II/I    
     Cet instrument a été construit par les Frères CALLINET en 1841, c'est-à-dire en même temps que s'élaborait le projet du 4-claviers de Masevaux. Ce petit orgue a fait l'objet, on le verra, de toutes les attentions de la part de ses créateurs.

Froeningen, photo Alain HEIM.

     L'instrument est le premier du lieu. Le 09/12/1840, les Frères Callinet ont proposé à Froeningen (parfois appelé "Froeningue"), leur Devis imprimé Numéro 4, correspondant à un petit instrument "de campagne" (1 Manuel, avec Pédale indépendante). L'orgue de Froeningen était donc très voisin de son presque contemporain de Rorschwihr.

Voici la Composition prévue par le Devis :

Composition, Devis
Manuel
54 notes
Pédale
18 notes
Bourdon 8' Flûte 8'
Montre 4' Flûte 4'
Cornet 5 rgs (D) Trompette 8'
Salicional 8' (c) Clairon 4'
Flûte 4'8'  
Flûte 4' (D)  
Doublette 2'  
Fourniture 3 rgs  
Sifflet 1'  
Trompette 8'  
Hautbois 8' (D)  

Par rapport au Devis N°4, on note l'absence de Nasard. Ce Jeu a été rayé et remplacé à la main par un Dessus de Flûte 4' (30 notes)
A noter, aussi, le Dessus de Flûte 8', probablement "traverse" : caractéristique des Callinet (et hérité de RIEPP via Joseph RABINY) ce Jeu jouait le rôle d'une Montre 8', et était généralement complété, dans les Basses, par une Flûte ou un Bourdon de 4 pieds.

Le Salicional était prévu sans octave grave, et il n'y avait pas de Basson pour compléter le Hautbois. On note aussi la Montre en 4 pieds (c'est le Prestant) et l'absence de 16 pieds à la Pédale.

Comme les Callinet ne pouvaient pas faire avancer l'orgue de Masevaux au rythme prévu, celui de Froeningen prit de l'avance. Il fut reçu le 22/06/1841, enrichi (sûrement pour la même raison) de la façon suivante, pour une plus-value pratiquement négligeable :

  • Le Basson fut ajouté au Hautbois
  • La Flûte traverse 4'8' a été remplacée par une Montre 8' complète, et sa Basse associée au Dessus de 4 pieds (qui avait remplacé le Nasard dans le Devis) pour en faire une Flûte 4' complète.
  • Le Salicional commençait dès le premier Do.

Composition, 1841
Manuel
54 notes
Pédale
18 notes
Montre 8' Flûte 8'
Bourdon 8' Flûte 4'
Prestant 4' Trompette 8'
Cornet 5 rgs (D) Clairon 4'
Salicional 8' (Complet)  
Flûte 4'  
Doublette 2'  
Sifflet 1'  
Fourniture 3 rgs  
Trompette 8' (B+D)  
Basson/Hautbois 8' (B+D)  

Le Buffet ressemble beaucoup à celui construit pour Kertzfeld (1832) (cet orgue est aujourd'hui à Wildenstein).

     En 1916, Froeningen fut évacué, et (au moins) les tuyaux de façade de l'orgue ont été réquisitionnés par les autorités allemandes en 1917. Mais il est probable que les autorités allemandes ont en fait ici réquisitionné tous les tuyaux en étain, car hormis les basses en bois du Bourdon 8' du G.O., des 8' et 4' et 2'2/3 du Cornet, ainsi que la 1ère octave de la Trompette 8' du G.O. (avec pieds en bois), il ne reste plus de tuyaux de CALLINET.

Tous les autres tuyaux ont été fournis par Alfred BERGER. La Flûte 4' du G.O. est Harmonique et paraît datée de la fin XIXème siècle, tout comme le Bourdon du Récit - de récupération, tuyaux du grand-père (François-Antoine) Berger ? -. Le reste de la tuyauterie est quelconque, il y a beaucoup de zinc. La Fourniture 3 rgs (2', 1' 1/3, 1') n'a qu'une seule reprise au dernier Do.

En 1927, les modifications d'Alfred Berger furent donc très conséquentes. En plus des travaux de tuyauterie énoncés ci-dessus, on note :

  • Le remplacement complet de la mécanique, peut-être pour placer une Console indépendante, mais il est possible que celle-ci s'y trouvait déjà. Si oui, une intervention de Joseph RINCKENBACH, au début du siècle, n'est pas à exclure.
  • La mise en place d'un second Clavier, un Récit expressif muni exclusivement de Fonds de 8 pieds.
  • Et c'est sûrement à cette occasion que la Pédale fut complétée à 27 notes (avec des marches très courtes).
L'orgue perdit donc ses Anches de Pédale et son Basson/Hautbois.

Voici la Composition qu'eut l'instrument pendant une bonne partie du 20 ème siècle :

Composition, 2001
Grand-orgue
54 notes
Récit expressif
54 notes
Pédale
18 notes
Montre 8' Montre-viola 8' Bourdon 16'
Bourdon 8' Bourdon 8' Flûte 8'
Gambe 8' Salicional 8' Violoncelle 8'
Prestant 4' Voix céleste 8' I/P
Flûte 4'    
Dolce 4'    
Doublette 2'    
Cornet 5 rgs (D)    
Fourniture    
Trompette 8'    
II/I    

     L'instrument a été relevé et réparé par Hubert BRAYE en 2002.

  • Une nouvelle façade, en étain et conforme au style Callinet a remplacé l'ancienne façade de Berger en zinc peint.
  • Trois Jeux (Flûte 4', Doublette 2', Nasard 2'2/3) ont été construits sur le modèle de ceux de Callinet, et ont pris leur place au Grand-orgue.
  • Les anciennes Flûte 4' et Doublette 2' du Grand-Orgue ont été placées au Récit, en lieu et place de la "Montre-viola" et de le Voix céleste.

  • D'après Christian LUTZ, les tuyaux de la Trompette proviendraient de l'orgue de Pfaffenheim (peut-être récupérés par Berger en 1894).
  • D'après les Anciens du village (formels sur ce point) la Console était déjà indépendante avant 1920.

Mécanique : à Equerres (Console indépendante face à la nef). Sommiers à Gravures (d'origine au Grand-orgue et à la Pédale, où le tirage des Jeux est mécanique).

Le Sommier du grand-orgue a toujours 11 Chapes (de 54 notes), dont une est inutilisée à ce jour. Les basses de la Montre 8' et de la Gambe 8' (tuyaux en zinc) sont sur moteurs pneumatiques.

Le Pédalier a 27 notes, mais le Sommier 18 (les 8 du dessus ne fonctionnant qu'en Tirasse).

Le Récit expressif est placé derrière le Sommier de Pédale. L'expression se fait à l'aide d'une pédale à cuillère. Au Récit, le tirage des Jeux est pneumatique, mais la transmission des notes est bien mécanique pour tous les plans sonores.

(1) La Trompette était à l'origine coupée en Basses+Dessus d'après les Règles du Sommier

Sources :

  • Remerciements à Alain HEIM, visitez : http://monsite.wanadoo.fr/alainheim/
  • Remerciements à Sébastien BRAILLON.
  • P. MEYER-SIAT "Les Callinet, facteurs d'orgues à Rouffach, et leur oeuvre en Alsace" ISTRA, 1965
  • M. BARTH, "Elsass, 'Das Land der Orgeln' im 19. Jahrhundert", AEA XV (1965-66)

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 21/03/2004 21:02:04

F680099001P02