Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Haut-Rhin
  Guebwiller
Bas-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Guebwiller ~

Lautenbach, St Jean-Baptiste
Johann-Peter TOUSSAINT, 1772

Partie instrumentale classée Monument Historique le 13/09/1982
Buffet classé Monument Historique le 09/11/1976
Restauration prévue


TOUSSAINT Après...

Composition, 2003
Récit expressif
51 notes
Grand-Orgue
50 notes
Positif de Dos
51 notes
Pédale
27 notes
Montre-viole 8' Montre 8' Bourdon 8' Contrebasse 16'
Flûte majeure 8' Flûte 8' Salicional 8' Bourdon 16'
Dolce 8' Bourdon 8' Prestant 4' Flûte 8'
Voix céleste 8' Gambe 8' Flûte 4' Flûte 4'
Prestant 4' Prestant 4' Nasard 2'2/3 Bombarde 16'
Doublette 2' Flûte 4' Doublette 2' II/P
Mixture-cornet 3 rgs (2'2/3) Nasard 2'2/3 Cornet 3 rgs (D)  
Basson/Hautbois 8' Doublette 2' Fourniture 3 rgs (1')  
  Tierce 1'3/5 Cromorne 8'  
  Larigot 1'1/3    
  Fourniture 3 rgs (1)    
  Sifflet 1'    
  Cornet 5 rgs    
  Trompette 8' (B+D)    
  Clairon 4'    
  Voix humaine 8' (B+D)    
  I/II    
  III/II    

     L'édifice, Roman, date du 11 ème au 13 ème siècle. Il est donc chargé d'histoire. Le premier orgue installé là-bas date du tout début du 17 ème siècle, peut-être même du 16 ème. En tous cas, il ne survécut pas à la Guerre de Trente ans (comme pratiquement tout le reste de l'Alsace...) : il a été détruit en 1636 par les Suédois. Après, il semble qu'il y ait eu deux autres orgues avant celui de Johann-Peter TOUSSAINT, 1772 que l'on peut voir aujourd'hui.


Lautenbach, le 08/07/2003

     L'instrument avait à l'origine 41 jeux sur 3 claviers et Pédale.

Son histoire est l'exemple-type du destin des orgues alsaciens du 18 ème :

  • il a été entretenu sainement pendant tout le 19 ème siècle.
    • par Grégoire RABINY de Colmar en 1816
    • par Joseph FISCHER de Guebwiller, en 1863
    • par Jean FICKINGER de Dornach (auteur de l'orgue de Murbach l'année d'avant), en 1873
  • ...puis il a été "malmené" au début du 20 ème siècle. Ici, ce fut Alfred BERGER qui concrétisa les fantaisies des "experts" en 1929 : Echo remplacé par un Récit, pneumatisation du Positif de Dos. Il remplaça aussi la façade, qui avait été réquisitionnée en 1917.
    Vu la disposition des claviers (Récit en bas), il y a fort à craindre que le Positif n'ait été pneumatisé que pour satisfaire une lubie consistant à le placer en haut !

     Dans la composition actuelle, il n'y a plus de Jeux Toussaint au Récit ni à la Pédale. Les jeux du Grand-Orgue (sauf la Gambe, le Clairon et la Voix humaine) et du Positif (sauf la Doublette, la Fourniture et le Cromorne) sont par contre de Toussaint.


La Console (08/07/2003)

Les Claviers ont 51 notes (du Do1 au Ré5), sauf le Grand-Orgue, qui a la même étendue, mais sans le Do#1).

L'état général de l'instrument laisse aujourd'hui beaucoup à désirer (traction lourde).
Mais quel beau Buffet, qui mériterait vraiment de contenir un instrument intégralement restauré. Un projet est d'ailleurs en cours.

Mécanique : Suspendue au Grand-Orgue, à Equerres pour le Récit et la Pédale, Sommiers à gravures, d'origine au Grand-Orgue seulement.
Transmission pneumatique, avec Sommiers à Membranes au Positif.
Il y a un Tremblant, ainsi qu'un Appel du Tutti pour... le Positif de dos, dont le clavier est d'ailleurs placé en haut, en dépit de tout bon sens.
La façade, en étain, date de 1929 (Berger).

(1) Composition de la Fourniture :
Do1Do2Do3Do4
1'1'1/32'2'2/3
2/3'1'1'1/32'
1/2'2/3'1'1'1/3

La lecture des Tableaux de Compositions

Sources :

  • "A propos d'orgue..." journal de l'AORM, 09/2002-02/2003

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 04/09/2005 18:58:47

F680177001P04