> Accueil du site
Les orgues de la région de Wissembourg
Wissembourg, Sts-Pierre-et-Paul (transept)
Wissembourg, l'orgue Roethinger du transept, le
        05/08/2012.Wissembourg, l'orgue Roethinger du transept, le 05/08/2012.

Accroché dans le transept de l'édifice en 1953, cet instrument sauva l'orgue Louis Dubois (de la tribune) d'une presque certaine destruction. Plutôt que de "remettre au goût du jour" le vénérable instrument de 1766, on demanda à Max Roethinger de construire un orgue neuf, encore joliment néo-classique, laissant l'instrument historique à l'abandon, mais quasiment authentique.

---
L'orgue Max Roethinger,
1953 (instrument actuel)
---

Historique

En 1953, Max Roethinger réalisa un instrument typique des années 1950, sans buffet, posé sur une structure en béton, avec la console (reliée électriquement) placée à gauche de la fin de la nef, tournée vers le choeur. Avec ses 19 jeux réels (et des accouplements à l'octave) c'est un "orgue de choeur" plutôt important. [IHOA]

C'est donc en "faisant du neuf", et en évitant de "mettre au goût du jour" l'orgue de tribune, que l'on sauva le vénérable Dubois... Car, à l'époque néo-classique (1930-1960) (1920-1960 en Alsace), on aimait tellement les orgues classiques, qu'on ne pouvait s'empêcher de les "améliorer". Ici, les principes promus par la facture des années 50 purent s'exprimer librement, sans rien détruire. L'opération, assez remarquable, a donc été doublement fructueuse : on dispose à Wissembourg à la fois un instrument du 18ème, et un témoin sans concession de la pensée organistique des années 1950.

L'orgue a été relevé en 1989 par Yves Koenig. [IHOA]

L'orgue est donc resté entièrement authentique. Il fêtera bientôt ses 60 ans, et représente un témoin précieux de la facture du milieu de 20ème siècle.

Caractéristiques instrumentales

Console:
La console de Roethinger.La console de Roethinger.

Console indépendante (située à quelque mètres de l'orgue, au sol, à l'angle entre la nef et le transept gauche), fermant par un couvercle coulissant. Tirage des jeux par dominos, situés en ligne au-dessus du récit. Commande double des tirasses et accouplements par dominos et pédale. Ordre des pédales : "Oct. gr. II/I", "Oct. aig. II/I", "Tirasse I 4 pds.", "Tirasse II 8 pds.", "Tirasse I 8 pds.", "Copula II/I", "Expression II" (pédale à bascule), "Tutti", "Appel Anches", "Appel Mixtures". Définition de la combinaison libre par languettes blanches situées au-dessus des dominos (dont il manque un bon nombre) ; elle est appelée par un piston blanc situé sous le grand-orgue du côté gauche. Voltmètre.

Détail de la console.Détail de la console.

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2014. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670544001C01
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable