> Accueil du site
Les orgues de la région de Villé
Lalaye, St-Aurélie
1917 degr > Dégâts
vers 2006 tran > Transformation
Lalaye, l'orgue Roethinger.Toutes les photos de la page
        sont de Roland Lopes,19/05/2006 (buffet et console) et 09/12/2012 (tuyauterie).Lalaye, l'orgue Roethinger.
Toutes les photos de la page sont de Roland Lopes,
19/05/2006 (buffet et console) et 09/12/2012 (tuyauterie).

Juste sous le Climont se trouve la localité de Lalaye. L'église date du dernier quart du 18ème et abrite une pietà du 15ème siècle.

---
L'orgue Edmond-Alexandre Roethinger,
1894 (instrument actuel)
---

Historique

Cet instrument est l'un des tous premiers opus de Edmond-Alexandre Roethinger. Construit en 1894, c'est le premier orgue du lieu. [IHOA] [Barth]

La réception a été menée par Friedrich Wilhelm Sering, solide soutien de Roethinger, auquel ce dernier doit très certainement son début de carrière. [Barth]

Voilà donc un témoin précieux de la "première façon" de la célèbre maison strasbourgeoise. L'influence du maître Koulen (chez qui Roethinger a travaillé) est encore très présente. Le hasard de l'ordre alphabétique met l'orgue de Lalaye, dans l'inventaire des orgues d'Alsace, face au Koulen de Lampertheim (dont la récente restauration a été un succès remarquable). Les deux buffets sont pratiquement identiques, comme la disposition (architecture) et les données techniques.

La façade a été réquisitionnée en 1917, puisque la version "provisoire" en zinc est toujours à la tribune. [RLopes]

L'orgue a été nettoyé en 1945 (Franz Kriess ?). [IHOA]

Il y eut une réparation vers 1960 par la maison Schwenkedel. [ITOA]

Puis une légère transformation en 1978 par Robert Kriess. [ITOA]

C'est certainement à cette occasion qu'une façade neuve en étain fut posée (car elle y était déjà en 1986 lors de l'inventaire). Il y avait aussi une Doublette, au grand-orgue, neuve. A part la façade et ce 2', l'orgue semblait authentique (comme le soulignait aussi l'inventaire historique). L'opus 2 de la maison Roethinger était donc particulièrement bien conservé :

Composition, 1986
Grand-orgue, 56 n. (C-g''')
Récit expressif, 56 n. (C-g''')
Pédale, 27 n. (C-d')
I/P
[ITOA]

L'orgue a été transformé vers 2006. [AlsOrgue]

Il n'est pas sûr que ce soit au cours de cette intervention, mais, de fait, la Flûte conique du grand-orgue a été éliminée, et remplacée par une Fourniture 3 rgs, totalement étrangère à l'esthétique originelle de l'instrument (tout comme l'harmonisation de la Doublette). Les entailles de la tuyauterie ont été ressoudées. [RLopes]

Au récit, certains tuyaux du Hautbois se couchent sous leur poids, et la soufflerie est insuffisante : il est fort regrettable que des modifications soient faites sur des orgues AVANT de procéder à des actions conservatoires. (Pourquoi consacrer des ressources à mettre du neuf, alors que la survie de l'existant n'est pas assurée ?)

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2012
Grand-orgue, 56 n. (C-g''')
Façade en étain neuve ; c'-g''' sur le vent
C-f en bois, bouché ; fis-g''' métal à cheminée
C-H en bois ; c-g''' métal
Néo-baroque
C c c' c''
1'1/3 2' 2'2/3 4'
1' 1'1/3 2' 2'2/3
1/2' 1' 1'1/3 2'
Récit expressif, 56 n. (C-g''')
Conique
Pédale, 27 n. (C-d')
I/P
pour les 2 manuels
Appel mécanique ; H.S.
[ITOA]
Console:
La console indépendante. Munie d'un
                    strapontin.La console indépendante. Munie d'un strapontin.

Console indépendante face à la nef, fermée par un volet coulissant (fort voisine de celle de Stutzheim-Offenheim). Pédalier récent. Expression du récit à deux positions (ouvert ou fermé), par cuillère.

Transmission: mécanique à équerres, d'origine.
Sommiers: à gravures, d'origine.
Tuyauterie:
De gauche (façade) à droite (accès) : les
                    postages de la Montre, puis ses 32 tuyaux "sur le vent" (c'est à dire sur le
                    sommier et non en façade), puis le Prestant, la Flûte à cheminée 8' (les basses
                    sont en bois et bouchées ; il y en a encore 12 hors champ). Vient ensuite la
                    Doublette, puis la Fourniture neuve à 3 rangs. Une grande partie de cette
                    tuyauterie est récente, ou a été fortement modifiée. Les tuyaux anciens ont
                    malheureusement vu leurs entailles soudées.De gauche (façade) à droite (accès) : les postages de la Montre, puis ses 32 tuyaux "sur le vent" (c'est à dire sur le sommier et non en façade), puis le Prestant, la Flûte à cheminée 8' (les basses sont en bois et bouchées ; il y en a encore 12 hors champ). Vient ensuite la Doublette, puis la Fourniture neuve à 3 rangs. Une grande partie de cette tuyauterie est récente, ou a été fortement modifiée. Les tuyaux anciens ont malheureusement vu leurs entailles soudées.
De gauche (accès) à droite (fond de la
                    boîte) : le Hautbois, la Quinte (?) conique, le Bourdon avec ses calottes
                    mobiles, et la Flûte octaviante 4'.De gauche (accès) à droite (fond de la boîte) : le Hautbois, la Quinte (?) conique, le Bourdon avec ses calottes mobiles, et la Flûte octaviante 4'.

Sites Webographie :

Culture Activités culturelles :

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2014. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670255001P01
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable