> Accueil du site
Les orgues de la région de Mundolsheim
Lampertheim, St-Arbogast
1917 degr > Dégâts
Partie instrumentale classée Monument Historique, 15/09/2003.
Orgue authentique, restauré en 2009.
Lampertheim, le 19/09/2009. Photo d'Arnaud Hermal.
        L'orgue a retrouvé sa couleur originelle en 2009.Lampertheim, le 19/09/2009. Photo d'Arnaud Hermal.
L'orgue a retrouvé sa couleur originelle en 2009.

L'église St-Arbogast de Lampertheim abrite un instrument remarquable, oeuvre d'un facteur jusqu'ici mal-aimé des historiens de l'orgue alsacien. A force d'idées préconçues et d'affiramtions mal étayées, les orgues Koulen furent discrédités. Heureusement, depuis peu, les instruments de ce facteur sont redécouverts, respectés, et font preuve de qualités exceptionnelles. La restauration en son état d'origine de l'orgue de Lampertheim, par Hubert Brayé en 2009, et le retentissement qu'eut cette opération, fut une étape déterminante de la "réhabilitation" de Koulen.

---
---

Historique

Dans l'ancienne église (mixte) de Lampertheim, construite en 1699 et démolie en 1876, Conrad Sauer installa en 1799 l'orgue André Silbermann, 1716, de Strasbourg, Ste-Madeleine (à l'époque un couvent). [ArchSilb] [IHOA]

Sa composition était la suivante (la situation de la Voix humaine - au grand-orgue ou à l'écho - a longtemps fait débat) :

Composition, 1716
Grand-orgue, 48 n. (CD-c''')
Echo, 54 n. (c'-c''')
Certainement décomposable
Pédale, 19 n. (CD-g)
?, emprunt du Grand-orgue

C'est Philippe Barth, agent municipal de Lampertheim, qui l'avait racheté, à l'occasion de la revente des biens conventuels organisée par les Révolutionnaires. Conrad Sauer fut chargé du déménagement de Strasbourg à Lampertheim. En 1802, Hubert, facteur à Waltenheim ajouta une tirasse, et on changea ou ajouta encore un jeu en 1830. Dans les années 1855-1860, Stiehr prépara un devis pour une transformation d'envergure. Propriété de la communauté protestante, l'orgue Silbermann ne fut pas réinstallé dans la nouvelle église. Il fut revendu le 20/03/1876, et on perd ensuite sa trace : il a probablement fini ses jours à la chaudière (à moins qu'il ne soit pas perdu pour tout le monde). L'instrument actuel de l'église protestante a été construit par la maison Stiehr-Mockers en 1877. [PMSSTIEHR] [ArchSilb]

---
---

Historique

Après la construction de la nouvelle église catholique de Lampertheim (achevée en 1885 sur un terrain offert par un paroissien) les offices étaient accompagnés par un harmonium. Pour l'orgue, on fit faire plusieurs devis : Charles Wetzel (pour in instrument à 1 manuel et pédale avec console indépendante), la maison Voit, et Heinrich Koulen soumissionnèrent. C'est ce dernier qui fut choisi, et posa en novembre 1888 un de ses petits instruments à traction mécanique. [IHOA] [ITOA] [PMSRHW]

Les seuls tuyaux de Koulen manquants de cet instrument sont la façade, car ils ont été réquisitionnés par les autorités allemandes en mai 1917. [IHOA]

L'instrument a été relevé en 2009 par Hubert Brayé. [AHermal]

Le démontage a permis de mettre en évidence que le buffet, très sombre avant l'intervention, était plus clair à l'origine. Une peinture brune avait été ajoutée sur le vernis clair. M. Poinsot, conservateur des monuments historiques, autorisa ainsi le retour au vernis d'origine. Il fallut aussi procéder à des réparations à la soufflerie.

Les travaux ont été reçus fin septembre 2009 et l'orgue a pu accompagner une première messe la veille de la fête de la Toussaint, avec Robert Pfrimmer aux claviers. [AHermal]

La composition est donc toujours celle d'origine, et cet instrument est resté très authentique, ce qui en fait un témoin précieux de l'époque romantique en Alsace.

Le buffet

Boiserie de couleur claire (restituée en 2009) : une plate-face centrale double encadrée de deux tourelles plates, légèrement ogivales, à créneaux.

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2009
Grand-orgue, 54 n. (C-f''')
c-f'''
Récit expressif, 54 n. (C-f''')
c-f'''
Pédale, 27 n. (C-d')
I/P
[AHermal]

A noter que le terme "Grand-jeu" désigne ici le Cornet. Mais comme il n'y a pas de rang de tierce (1'3/5), ce terme serait tout aussi usurpé. On trouve donc paradoxalement un "Grand-jeu" dans un orgue sans aucun jeu à anches et sans Cornet... Koulen a construit le même jeu à Mittelhausen l'église protestante de Mittelhausen, mais il a là-bas été modifié depuis. Koulen a sagement appliqué ici tous les principes en vogue dans les années 1880 : la traction reste mécanique, on utilise de plus en plus des sommiers à cônes "pour le souffle" (comme on disait), en raison de le faculté à fournir un débit d'air important (ici à la pédale). La console est bien entendu indépendante (les consoles en fenêtre étaient unanimement rejetées par les organistes), et, pour la mécanique, on est obligé de faire usage de systèmes à équerres, rendant souvent les claviers durs et peu agréables au toucher. C'est ce dernier point technique qui amènera quelques années plus tard l'ensemble des facteurs vers la transmission pneumatique.

Console:

Console indépendante face à la nef, à fleur de tribune. L'accouplement I/II 16' (octaves graves) est désigné "Octav coppel", celui en 8' simplement "Manual coppel".

Transmission: mécanique à équerres.
Sommiers: à gravures, sauf pour la pédale, qui dispose d'un sommier à cônes.

On retrouve la même disposition qu'à Neuf-Brisach, Melsheim, Andlau, Erstein, Fessenheim-le-Bas, Ingenheim. Par la suite, Koulen a généralisé l'usage des sommiers à cônes, bien qu'il ait certainement épisodiquement utilisé des gravures, comme à la Loge maçonnique de Strasbourg.

Culture Activités culturelles :

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2017. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670256003P02
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable