Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Haut-Rhin
  Ferrette
Bas-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Ferrette ~

Mooslargue, St Blaise
RINKENBACH Frères, 1864


Avant... RINKENBACH Après...

Composition, 1986
Grand-orgue
54 notes
Pédale
25 notes
Bourdon 16' Bourdon 16'
Montre 8' Flûte 8'
Bourdon 8' Violon 8'
Salicional 8' Flûte 4'
Prestant 4' Trompette 8' (manquante)
Flûte à cheminée 4'  
Cor de nuit 4'  
Quinte 2'2/3  
Doublette 2'  
Cornet 5 rgs  
Fourniture 3 rgs  
Trompette 8' (B+D)  
     Un décret de 1975 a réuni Moos et Niederlarg en une nouvelle commune, baptisée Mooslargue.
Dès 1852, la commune de Moos aurait bien voulu un orgue Joseph CALLINET, mais le préfet refusa la dépense : Moos était déjà associée à Niederlarg pour l'enseignement, l'école était vétuste, et Niederlarg était déjà fortement endettée.

     Onze ans plus tard, en 1863, au moment de conclure l'affaire, cette fois avec les Frères RINKENBACH, la Préfecture refusa le Positif de dos prévu au projet initial, et demanda une console indépendante.

     Le 31 décembre 1864, c'est François Antoine GINCK, instituteur et organiste à Heimersdorf (et grand admirateur de la facture des Rinkenbach) qui reçoit l'orgue.

     En Décembre 1917 et en Janvier 1918, les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités allemandes.

     En 1927, Georges SCHWENKEDEL, avec son soin habituel, fait un relevé (la composition d'origine est inchangée) note les dommages, probablement dus à la guerre :

     Schwenkedel remplaça ces éléments et redécouvrit 3 Chapes vides, aussi préconisées par l'expretise commanditée par la Préfecture en 1863. Il y posa une Aéoline 4' au clavier et le Violon de Pédale. Il remplaça aussi le Nasard de Rinkenbach par une Flûte pastorale.
Schwenkedel revint en 1951, suite aux dommages d'une autre guerre... Ce coup-ci, c'est la Trompette de Pédale qui manquait (elle manque d'ailleurs toujours). Il reprit son Aéoline pour mettre le Cor de nuit à la place.

     Malgré toutes ces péripéties, l'orgue de Moos est encore un Rinkenbach assez authentique.

Sources :

  • P. MEYER-SIAT, "Rinkenbach, Hérisé, Wetzel", ISTRA

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 14/03/2012 13:48:14

F680216001P02