> Accueil du site
Les orgues de la région de Soultz-sous-Forêts
Rittershoffen, St-Gall
Rittershoffen, l'orgue Schwenkedel.Photo d'Eric Adam
        03/07/2005.Rittershoffen, l'orgue Schwenkedel.
Photo d'Eric Adam 03/07/2005.

Posé à même le sol, à gauche du "choeur" de l'église, cet instrument est en totale harmonie stylistique avec celle-ci, construite en 1963 pour remplacer celle détruite lors des terribles évènements de l'opération "Nordwind" (janvier 1945).

!Les orgues "historiques de Rittershoffen sont présentés sur la page consacrée à l'église protestante.

---
---

Historique

Cet orgue construit par Curt Schwenkedel a été inauguré le 20/12/1964. [IHOA]

Sur des panneaux d'exposition placés dans l'église figurent plusieurs documents, dont une lettre de Roger Seiter (Schiltigheim) préparant le programme du concert d'inauguration. On peut y lire :


(Durée approximative : 32') [Visite]

Un autre document, manuscrit, dresse la liste des 38 parrains et marraines de l'orgue. L'organiste en 1964, Charles Vénus, ainsi que le curé Joseph Jochum (1950 à 1998, à qui on doit aussi le croquis de l'exceptionnel vitrail de façade, le plus grand d'Alsace) figurent en tête de liste des parrains. [Visite]

C'est un parfait exemple du style d'orgue "néo-baroque", qui s'imposa dans les années 1960-1980, et qui succéda au néo-classique. L'instrument reprend les recettes qui ont fait le succès des opus de Curt Schwenkedel : jeux coniques ou "italiens" (larges), disposition et harmonisation dans le style "orgue nordique", et buffet aux lignes géométriques, contemporain, sans ornement.

Les orgues néo-baroques de Curt Schwenkedel se déclinent en deux versions :

Cet instrument appartient clairement à la seconde catégorie. Le Brustwerk est expressif (volets en façade). On retrouve la mixture composée "Larigot + Sifflet" à Drusenheim (1964 également), Scheibenhard (1965), au Sacré-Coeur de La Montagne-Verte (1968), ainsi qu'à Herrlisheim (1972). Cet assemblage est parfois appelé par l'époque néo-baroque "Larigot 2 rgs" ou "Carillon". (Bien qu'il n'y ait ps de Tierce, ce qui peut porter à confusion.)

L'orgue a été relevé en 1989 par Bruno Dillenseger. [IHOA]

Le buffet

Le buffet est résolument "contemporain des années 60-70" par ses formes anguleuses et son refus de tout ornement. Pour l'adoucir, la ligne des bouches dessine une hyperbole. Malgré son côté novateur, il reste fidèle à certains "codes esthétiques" hérités de l'histoire, qu'ils soient issus du 18ème (soubassement moins large que la superstructure permettant un "épaulement" de chaque côté) ou du 19ème (console retournée "alla Cavaillé-Coll"). La véritable originalité de ce type de buffet vient du fait qu'il assume l'asymétrie, et qu'il est "chromatique" : à part la face, qui s'offre une fantaisie-ravalement, les tuyaux sont disposés dans l'ordre, de gauche à droite, montrant leur progression, et sans les distribuer alternativement des deux côtés (disposition "diatonique"). Suivant la courbe exponentielle des chamades, le buffet présente tous les graves à gauche. L'orgue classique ne se serait pas permis cela, ne serait-ce car les matériaux n'auraient pas autorisé un tel déséquilibre (un côté beaucoup plus lourd que l'autre, avec les contraintes que l'on imagine sur la structure). C'est un choix esthétique délibéré : la console étant dans l'autre sens (les graves du claviers étant donc à droite de l'orgue quand on le regarde en face), cela n'est pas sans conséquence sur la mécanique, qui est donc "croisée".

Caractéristiques instrumentales

Composition, 1986
Grand-orgue, 56 n. (C-g''')
Chamade ; cuivre
Brustwerk expresif, 56 n. (C-g''')
Basses en cuivre
1'1/3 + 1'
Douçaine 16'
Double cônes
Pédale, 30 n. (C-f')
I/P
[ITOA] [IHOA] [Visite]
Console:
La console.Photo de Franck Lechêne,
                    09/07/2012.La console.
Photo de Franck Lechêne, 09/07/2012.

Console indépendante face à la nef, fermée par un couvercle basculant. Tirants de jeux de section ronde à longs pommeaux tournés, assez petits, sans porcelaines. Les noms des jeux sont donnés par des plaquettes en plastique (noires pour le grand-orgue, rouges pour le récit, bleues pour la pédale). Commande de l'expression du second clavier par pédale basculante centrale, repérée "Expression récit". Commande des tirasses et de l'accouplement par pédales-cuillers à accrocher, disposées à droite de la pédale d'expression : "I - II", "I - P", "II - P".

Transmission: mécanique à balanciers et équerres.
Tuyauterie:
Un aperçu de la tuyauterie du Brustwerk,à
                    travers les jalousies de sa boîte expressive (août 2013).Les grands tuyaux
                    à double cônes sont les résonateurs de la Douçaine.Ils sont en spotted, cet
                    alliage de zinc et d'étain qui présente des marbrures caractéristiques à la
                    surface du métal.Au fond, on distingue les calottes mobiles du Bourdon
                    8'.Un aperçu de la tuyauterie du Brustwerk,
à travers les jalousies de sa boîte expressive (août 2013).
Les grands tuyaux à double cônes sont les résonateurs de la Douçaine.
Ils sont en spotted, cet alliage de zinc et d'étain qui présente des marbrures caractéristiques à la surface du métal.
Au fond, on distingue les calottes mobiles du Bourdon 8'.

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2016. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670404003P01
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable