> Accueil du site
Les orgues de la région de Masevaux
Sewen, Bienheureuse Vierge Marie
Sewen, l'orgue Rinkenbach, le 19/08/2012.Sewen, l'orgue Rinkenbach, le 19/08/2012.

Sewen, c'est le bout de la vallée de Masevaux : après, il y a les lacs, puis le Ballon d'Alsace. L'église de Sewen, avec son clocher au toit vert, abrite un orgue de Valentin Rinkenbach, presque contemporain de celui de Soppe-le-Bas. Comme ce dernier, il comportait une Physharmonica, malheureusement supprimée ici en 1899.

---
---

Historique

C'est en 1842 que Valentin Rinkenbach acheva l'orgue de Sewen. [IHOA] [ITOA] [PMSRHW]

Il y avait eu une proposition de Callinet (1838), mais l'affaire traîna ; un peu plus tard (1840), pas mal de choses avaient changé : Valentin Rinkenbach présentait lui aussi de sérieuses références, et il était... 20% moins cher. [Barth]

Voici la composition du devis, daté du 07/10/1840, et approuvé le 04/01/1841 :

Composition, Devis 1840
Positif de dos, 54 n. (C-f''')
Basse en 4' bouché, dessus 8'
Grand-orgue, 54 n. (C-f''')
(c-f''')
Gis en Montre
Bouchée
Bouché
Languettes entrantes, anches laiton, cresc./descesc.
Pédale, 18 n. (C-f)
Sapin
Sapin
Sapin
Etain
Etain
[PMSRHW]

Le devis est en fait un "copier/coller" - avec les fautes d'orthographe - d'un des devis imprimés de Callinet (on sait bien que le petit monde de l'Orgue est coutumier de cette pratique). Pour se "démarquer", Rinkenbach ajouta à la composition type de la maison de Rouffach un Dolce 4', et la fameuse Physharmonica, expressive, qui faisait donc toute la personnalité de l'instrument.

L'orgue fut reçu le 24/05/1842 par Jacques Louis Battmann (Belfort) et Joseph Bruxer (Uffholtz). Les jeux particulièrement loués furent... le Dolce et la Physharmonica : "Les experts accordent au Sr Rinkenbach leur entière confiance ; ils lui font de brillants éloges, et citent surtout les jeux dolce et harmonica avec crescendo, comme ce qu'on peut voir de plus beau et de plus parfait..." [PMSRHW]

En 1899, Joseph Antoine Berger transforma profondément l'orgue. [IHOA] [ITOA] [Barth] [PMSRHW]

Au cours de cette transformation, le grand buffet a été reculé de 0,7m, le positif de dos transformé en un récit, et l'orgue muni d'une console indépendante. Les changements de composition suivants ont été effectués : au second clavier, remplacement de la Gemsquinte par un Principal 8', du Flageolet par une Voix céleste, et ajout d'une Voix humaine. A la pédale, le Clairon céda sa place à un Violoncelle. Au grand-orgue, probablement remplacement du Nasard par une Flûte 4' et décalage du Dolce en 8' ; et malheureusement... suppression de la Physharmonica ! [PMSRHW] [ITOA]

En 1903, Martin et Joseph Rinckenbach (successeurs de Valentin Rinkenbach à Ammerschwihr) réparèrent l'instrument. [IHOA] [Barth]

L'orgue a été réparé en 1933. [IHOA]

Il y eut encore une réparation en 1955. [ITOA]

En 1970, c'est Curt Schwenkedel qui répara l'instrument. [IHOA]

En 2001, l'orgue a été relevé par Hubert Brayé. [IHOA]

Caractéristiques instrumentales

Sommiers: à gravures (1842).

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2014. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F680307001P01
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable