> Accueil du site
Les orgues de la région de Strasbourg
La Meinau, St-Amand
1957 proj > Projet
Strasbourg, St-Amand. Photos d'Alexis Platz, vers 2002.Strasbourg, St-Amand. Photos d'Alexis Platz, vers 2002.

Ce petit orgue a été construit en 1963 par Max Roethinger pour le séminaire d'Essey-lès-Nancy. Il a été installé à la Meinau en 1973.

---
Le projet de 1957 (instrument actuel)
---

Historique

Un projet pour un orgue un peu plus ambitieux que l'actuel avait été élaboré à la fin des années 1950. Il avait même fait l'objet d'un devis de la maison Roethinger, daté du 12/03/1957. L'instrument en question était totalement néo-classique : avec emprunts, extensions, transmission électrique et second clavier expressif. [ARoethinger]

Composition, Projet_1957
Grand-orgue, 56 n. (C-g''')
Extension de la Montre 8'
Seconde extension de la Montre 8'
Récit expressif, 56 n. (C-g''')
Pédale, 30 n. (C-f')
C-H réels, puis emprunt du Bourdon 8' I
I/P
[ARoethinger]

Comme souvent, Roethinger propose beaucoup d'acajou : tuyaux en bois en Sipo, console tout en acajou, sommiers en acajou, boîte expressive... en acajou. Pour le Cor de nuit, il est précisé : "Les 12 Basses en acajou, 44 tuyaux en acajou." L'entreprise semble avoir eu accès à un stock inépuisable de ce bois.

Une précision intéressante est donnée au sujet des pieds des tuyaux : "Les tuyaux en bois construits en acajou Sipo de premier choix avec lèvres amovibles en acajou. Ils seront munis de pieds tournés avec soin pourvus d'un système de réglage d'admission du vent." Comme pour signifier explicitement que l'harmonisation ne sera pas faite à plein-vent (Curt Schwenkedel fit sa première harmonisation à plein-vent la même année - 1957 -, à Wickerschwihr). [ARoethinger]

L'orgue actuel

Finalement, ce projet ne fut pas réalisé. Quatre ans plus tard, la maison Roethinger construisit un orgue pour le séminaire d'Essey-lès-Nancy.

C'est en 1973 que cet orgue Max et André Roethinger, 1963 fut installé à la Meinau. Il viendrait du séminaire d'Essey-lès-Nancy (mais ne semble pas avoir été inventorié en Meurthe-et-Moselle). A cette occasion, l'instrument a été réharmonisé par Alfred Kern. [IHOA] [ITOA]

Cet instrument fait partie d'une série de petits orgues d'accompagnement "pragmatiques", dont le buffet est constitué d'un caisson presque carré, encadré de deux fois 3 tuyaux. Les registres sont commandés par des glissières horizontales. On en trouve d'autres appartenant à la même série à Bourgheim, Colroy-la-Roche ou Klingenthal. Le modèle pouvait se décliner pour inclure des compositions plus étoffées (les "petits jeux" néo-baroque ne prenant pas beaucoup de place), sans pour autant risquer de faire de l'ombre à Weingarten ; mais au moins il s'agit d'un vrai instrument de musique.

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2001
Grand-orgue, 56 n. (C-g''')
Positif, 56 n. (C-g''')
Pédale, 30 n. (C-f')
I/P
[ITOA] [APlatz]

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2017. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670482047P01
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable