> Accueil du site
Les orgues de la région de Molsheim
Ernolsheim-Bruche, Sts-Cosme-et-Damien
1917 degr > Dégâts
L'orgue Stiehr d'Ernolsheim-Bruche.Photo Creative
        Commons, de Ralph Hammann, 2015.L'orgue Stiehr d'Ernolsheim-Bruche.
Photo Creative Commons, de Ralph Hammann, 2015.

Cet orgue a été construit par Joseph Stiehr en 1839, dans un buffet-caisse à 3 plates-faces caractéristique de son époque, très ouvragé.

---
---

Historique

En 1839, Joseph Stiehr a construit un petit orgue, à un seul manuel, et avec un pédalier limité à une octave et demie seulement. [IHOA] [ITOA] [PMSSTIEHR]

12 jeux (13 registres) étaient donc portés par un seul manuel : la maison Stiehr rechignait décidément à ajouter des claviers, comme si la mécanique correspondante représentait une épreuve rédhibitoire. Et 5 jeux de pédale pour 18 notes seulement constituaient un bien curieux emploi de ressources, pour une utilité finalement très limitée.

En 1896, les standards musicaux ayant fortement évolué après 1870, les limitations de 1839 étaient devenues inacceptables. On demanda à Franz Xaver Kriess d'ajouter un second manuel en répartissant les jeux et les chapes. [IHOA] [PMSSTIEHR]

Ce fut fait par cloisonnement des gravures et pose de soupapes intercalées. (Comme le faisait la maison Stiehr sur ses orgues neufs pour les doter d'un second manuel, voir Ernolsheim-lès-Saverne). Un travail finalement logique, sur un orgue qui n'est pas une pièce de musée, et qu'on lui demanda d'ailleurs en de très nombreux autres endroits.) [IHOA] [PMSSTIEHR]

C'est probablement aussi à cette occasion que la console fut munie d'un vrai pédalier (27 notes) : même si, au sommier, il n'y en a toujours que 18, au moins les touches correspondantes deviennent praticables sans perturber un organiste habitué à un pédalier normal, et, au-delà du deuxième Fa, on peut continuer grâce à la tirasse.

Le Salicional et la Flûte 4' sont passés au récit nouvellement créé, où ils furent complétés par une Flauto amabile 8'. Fourniture, Doublette et Nasard ont malheureusement dû être retirés (car le nombre de chapes n'a pas pu être augmenté). Ce fut aussi le cas du Clairon 4' de pédale, qui ne devait sûrement plus donner satisfaction, et qui n'a probablement jamais été beaucoup utilisé.

En juin 1917, les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités. [IHOA]

L'orgue a été réparé en 1947 par la maison Edmond-Alexandre Roethinger. [IHOA]

En 1963, l'orgue était doté d'une jolie composition romantique-allemande ; il souffrait seulement d'une pédale limitée, mais le pédalier, lui, avait été étendu jusqu'au ré (27 notes) :

Il y eut une nouvelle transformation, en 1968, par Robert Kriess. Malheureusement, cette fois, c'est le pire scénario qui se déroula : la pince à découper néo-baroque (les jeux romantiques découpés pour en faire de petits jeux aigus). D'après Meyer-Siat, la Gambe du grand-orgue (en étain) a été découpée pour faire un Nasard (raté), et le Salicional découpé en un absurde Piccolo 1'. D'après l'inventaire technique, la Gambe a été remplacée par une Doublette, et le Salicional par un Larigot ! C'est cette deuxième configuration, sûrement simplement postérieure à la première, qui a été retrouvée en 2006. [IHOA] [PMSSTIEHR] [ITOA]

En 2003, des travaux étaient nécessaires. Un relevage a mené par Yves Koenig en 2006. [IHOA] [PMSSTIEHR] [Caecilia]

L'orgue a été inauguré 11/06/2006 par Stéphanie Schaller et Jean-Jacques Bernard, avec les chorales réunies d'Ernolsheim-Bruche, de Kolbsheim et la chorale Union de Kolbsheim. [Caecilia]

Cet instrument n'est donc pas devenu une pièce de musée (de plus) en subissant un "retour" à 1 manuel et à un pédalier de 18 notes. (Il en a certainement été question !) C'est fort heureux, car un 2-claviers avec un pédalier utilisable est infiniment plus motivant pour un organiste. Mais il mérite mieux qu'un Larigot au récit, totalement étranger à son esthétique. Et aussi qu'on lui rende son Salicional ou sa Gambe.

Le buffet

Buffet-caisse à 3 plates faces. Il est très orné : colonnes ioniques, frises en bas-relief, corniche cannelée, petites claires-voies. Un élément particulièrement original est la demi-rosace en bois qui surmonte la plate-face centrale.

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2006
Grand-orgue, 54 n. (C-f''')
(G-f''')
c'-f''' en étoffe, sans cheminée
Des années 60
Rangs de la basse sur le vent ; reste posté
C c c'
- - 8'
- 4' 4'
2'2/3 2'2/3 2'2/3
- - 2'
- - 1'3/5
(Chape vide)
du Salicional
Second clavier, 54 n. (C-f''')
Bois
Des années 60
Pédale, 27 n. (C-f)
(Chape vide)
I/P
Console: en fenêtre.
Transmission: mécanique à balanciers.
Sommiers: les manuels partagent les deux sommiers diatoniques d'origine. Deux sommiers diatoniques pour la pédale.

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2015. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670128001P01
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable