Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Haut-Rhin
  Dannemarie
Bas-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Dannemarie ~

Montreux-Vieux, St Alban
VOIT und SÖHNE, 1899

Orgue authentique.


Avant... VOIT

Composition, 1993
Grand-orgue
54 notes
Récit
54 notes
Pédale
27 notes
Principal 8' Principal 8' Soubasse 16'
Flûte 8' Bourdon 8' Violoncelle 16'
Bourdon 8' Salicional 8' Octavebasse 8'
Gambe 8' Aéoline 8' I/P
Octave 4' Voix céleste 8' II/P
Flûte à cheminée 4' Flûte traverse 4'  
Mixture (2'2/3)    
I/I (4')    
II/I (16', 8')    

     L'église St-Alban de Montreux-Vieux contient un orgue resté exceptionnellement authentique de la firme Heinrich VOIT und SOHNE, dont c'est l'Opus 882, daté de 1899. Des quelques instruments que cette firme badoise, célèbre en Allemagne, construisit en Alsace, il n'en reste plus guère que 4, et celui-ci est indiscutablement le mieux préservé, témoin d'une époque où l'Alsace devenue allemande se tournait souvent soit vers les facteurs parisiens (par patriotisme), soit vers les "vrais" facteurs allemands, pour aller dans le sens du goût et des modes, qui évoluaient.

Orgue de Montreux
Montreux, l'orgue Voit.
Toutes les photos de la page sont de Luc DANGEL.

     L'édifice actuel date de 1899, année qui fut aussi celle de la construction de l'orgue VOIT.

Si ses origines remontent à 1670 (avec Johann Georg Voit) et 1794 (Johann Volkmar Voit (1772-1806)), la firme Allemande VOIT connut son heure de gloire dans les années 1870 à 1914.
Elle est surtout connue pour ses nombreuses innovations et son constant souci de faire progresser les techniques de la facture d'orgues.


Papier à entête, devis de Guénange, 1911,
inventaire des orgues de Moselle.

Heinrich, Emile et Siegfried VOIT.

     L'installation de l'entreprise à Durlach (non loin de Karlsruhe, Pays de Bade) coïncide avec le mariage de Voit avec Katherina Friederike STEIN, fille du facteur Markus Stein, qui était installé dans cette ville.

Heinrich Voit (1834-1914) (petit-fils de Johann Volkmar) prit la tête de l'entreprise en 1870 et s'associa à ses fils Emile (1864-1924) et Siegfried (1870-1939) en 1890. Ce dernier prit sa retraite en 1930, laissant l'entreprise à Carl HESS (1879-1943), son ancien contremaître et harmoniste, qui était devenu un virulent concurrent depuis 1920, date à laquelle il avait fondé sa propre entreprise.

L'entreprise, qui s'était fait une spécialité des Sommiers à Cônes (Kegellade) déposa en 1890 son fameux brevet consistant à piloter pneumatiquement ce type de Sommier : "Röhrenpneumatik für Orgeln".

En 1899 le "Système Voit" fut amélioré d'une façon originale, avec des soufflets pneumatiques disposés verticalement.

En Alsace, on se souvient en particulier des travaux suivants :

  • En 1872 : orgue neuf pour Steige (il existe encore, mais a été très modifié).
  • En 1878 : orgue d'occasion fourni à Morsbronn-les-Bains.
  • En 1892 : orgue neuf pour Breitenbach (remplacé en 1970).
  • En 1897 : orgue neuf pour l'église protestante de Metzeral (détruit en 1915).
  • En 1899 : orgue neuf (Opus 882) à Montreux-Vieux, resté absolument authentique.
  • En 1899 : orgue neuf (Opus 885, sans Buffet : logé dans un Buffet ancien) à Lièpvre (il existe encore, mais a été très modifié).

Note : En 1880, le facteur Matthaeus MOESSMER de Sélestat proposa ses services pour l'entretien du nouvel orgue Voit de Steige, avec cette phrase étonnante : "Ich kenne Ihr Orgelwerk gründlich, da es mein eigenes System enthält". Moessmer inventeur du "système Voit" ? Voici une affaire qu'il serait intéressant d'élucider.

La Plaque d'adresse de Voit

     Le Buffet a été construit en sapin par la Maison KLEM, de Colmar.

Les tuyaux de façade n'ont pas été réquisitionnés en 1917.

Un ventilateur électrique a été posé en 1946.

Par la suite, l'instrument a été endommagé par des infiltrations d'eau, rendant un certain nombre de Jeux muets. C'est pourquoi, en 1972, Alfred KERN fit un Relevage. Mais heureusement, par manque de moyens, on ne remplaça pas les Jeux déclarés défectueux.

En 1976, c'est cette fois la sécheresse qui provoqua des dégâts.

En 1985, il fut question de réparations et surtout de transformations. Le projet consistait en particulier à mutiler le Récit et la Pédale de cet instrument historique en posant une Doublette et une Trompette à la place de l'Aéoline et de l'Octavebasse. Les travaux auraient été confiés à Alfred Kern.

     C'est l'horloge (et ses cadrans) qui sauva l'orgue Voit de Montreux-Vieux : des réparations urgentes entamèrent le plan de financement pour la mutilation prévue et retardèrent sa mise à exécution.
L'affaire traîna jusqu'en 1990, où le devis fut heureusement réactualisé : Restauration pure.

Celle-ci fut menée en 1993 par Michel GAILLARD, de la Manufacture d’orgues franc-comptoise de Bernard AUBERTIN, la commune prenant en charge la Maîtrise d’ouvrage.

La Flûte 8' a servi de modèle pour la construction de celle de la Collégiale de Thann.

L'orgue a été inauguré le 20/06/1993.

C'est aujourd'hui un témoin authentique unique en Alsace de la facture de Voit à la fin du 19 ème siècle.

La Console

Transmission : pneumatique (Console indépendante tournée vers la nef).
Il y a un Appel du Tutti, un Crescendo et un Trémolo romantique.

A signaler, l'action de la Communauté des communes de la Porte d'Alsace (Patrick FISCHER, président), avec l'association des amis des orgues Callinet (Pierre COULON, président), qui a pris en main la promotion de son (impressionnant) patrimoine organistique (16 instruments dans la Communauté des communes). L'action comporte en particulier la mise en valeur, par des présentations, de 5 orgues par an, au cours des journées du Patrimoine.
En 2002 : Dannemarie, Montreux-Vieux, Altenach, Bretten, Traubach-le-Haut.

Webographie :

  • La page dédiée à l'église et à son mobilier sur le site de la commune de Montreux-Vieux.
  • La page consacrée à Voit sur le site de l'orgue Silbermann de Karlsruhe
  • P. MEYER-SIAT, "Les Orgues de Steige", Annuaire de Dambach-Barr-Obernai, 1974 (Voit, p.133)
Activités culturelles :
  • 22/09/2002 : visite commentée de l'orgue, puis concert, dans le cadre des Journées du Patrimoine. L'article des Dernières Nouvelles d'Alsace, fort bien documenté, précise avec justesse qu'il s'agit d'"une pièce unique en Alsace et de plus, dans un parfait état de conservation".

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 03/04/2005 13:49:31

F680215001P01