Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Bas-Rhin
  Bouxwiller
Haut-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Bouxwiller ~

Pfaffenhoffen, Eglise protestante
DALSTEIN-HAERPFER, 1887

Orgue authentique, sauf la façade.


Avant... HAERPFER Après...

Composition, 2006
Grand-orgue
56 notes
Récit expressif
56 notes
Pédale
27 notes
Bourdon 16' Geigenprincipal 8' Soubasse 16'
Principal 8' Lieblich gedeckt 8' Violon basse 16'
Bourdon 8' Salicional 8' Violoncelle 8'
Flûte octaviante 8' Flûte traversière 4' I/P
Gambe 8' Basson-Hautbois 8' II/P
Prestant 4' (Chape vide)  
Doublette 2'    
Mixture-Cornet 2-5 rgs (1)    
Trompette 8'    
II/I    

     Cet instrument de 1887, l'Opus 75 de DALSTEIN et de HAERPFER, eut une grand importance dans la carrière des deux facteurs lorrains, puisque c'est sûrement ici qu'ils rencontrèrent Albert SCHWEITZER, qui devait par la suite si activement promouvoir leurs travaux et leurs projets.

Orgue de Pfaffenhoffen

Pfaffenhoffen, le 06/02/2006,
toutes les photos de la page sont de Marc VONAU.

     C'est l'un des premiers orgues alsaciens de la Maison de Boulay, fondée en 1863.
Le fondateur était Charles Haerpfer (1835-1909), qui apprit la facture chez STEINMEYER et CAVAILLE-COLL. En 1900, l'entreprise comptait 20 salariés qui construisaient environ 20 orgues par an.
Il y avait à cette époque deux manufactures d'orgues à Boulay, puisque celle d'Adrian SPAMANN (d'ailleurs formé chez Dalstein-Haerpfer) fonctionnait aussi, avec pas moins de 12 salariés.

Le fils de Charles (Jean Adolphe) Frédéric Haerpfer (1879-1956), puis son petit-fils, Frédéric Charles Walter (1909-1975) reprirent l'entreprise, qui s'appela par la suite HAERPFER-ERMANN, puis "Manufacture lorraine de grandes orgues".



Voici un schéma du Buffet Néo-roman (adapté au style Néo-byzantin de l'édifice) de l'orgue Dalstein-Haerpfer. L'actuelle façade est en étain. Le Buffet est en chêne.
Les chiffres indiquent le nombre de tuyaux, et les lignes l'alignement des Bouches.

L'instrument a été relevé dans les années 1970.

     L'orgue a été relevé en 2010 par Rémy Mahler, dont l'atelier est installé, rappelons-le, à Pfaffenhoffen. L'inauguration, par Kristiaan SEYNHAVE, aura lieu le dimanche 10/10/2010.

Console de Pfaffenhoffen

La Console, dans son ambiance toute "romantique".

Mécanique : à Equerres, Sommiers à Cônes.
Il y a deux pédales Piano / Forte. La Console porte une plaque "DALSTEIN & HAERPFER Orgelbauer BOLCHEN (LOTHRINGEN) Op.75".

Plaque de Pfaffenhoffen

La plaque d'adresse.

Les Tirants du Grand-orgue sont à gauche, et ont des porcelaines roses.
Ceux du Récit sont à droite, sur les deux gradins supérieurs, avec des porcelaines bleues. Il y a un Titrant muet.
Ceux de la Pédale sont à droite, sur le gradin inférieur, avec des porcelaines blanches.

Au dessus des pédales de Tirasse/Accouplement/combinaisons fixes, il n’y aucune indication pour les différencier, le bois est cependant abîmé aux endroits où il aurait pu y avoir ces indications (porcelaines ?).

Ordre des pédales de gauche à droite :

  • Tirasse Grand-Orgue
  • Tirasse Récit
  • Accouplement manuels
  • Combinaison Piano
  • Combinaison Forte
  • Expression

Voici les Jeux utilisés pour les deux Combinaisons :
Combinaison Piano :

  • Grand-Orgue :
    • Principal 8
    • Gedeckt 8’
    • Viola di Gamba 8’
    • Octav 4’
  • Récit :
  • Pédale :
    • Subbaß 16’

Combinaison Forte : les mêmes, plus :

  • Grand-Orgue :
    • Bourdon 16’
    • Flöte 8’
    • Octav 2’
  • Réc :
    • Geigen Principal 8’
    • Traversflöte 4’
  • Péd :
    • Violonbass 16’
    • Violoncello 8’

(1) Le rang de Tierce manque. Manquait-il dès l'origine ? En tous cas, sa Composition semble être un peu différente qu'à l'orgue de choeur de Strasbourg, St-Thomas, car ici les deux premiers rangs sont des Quintes (2'2/3 et 1'1/3), et que la Tierce devait intervenir à la dernière Reprise. Elle l'est encore plus de celle de Strasbourg, St-Sauveur, où la Tierce 1'3/5 commence dès le Do grave.

Webographie :

Sources :
  • Remerciements à Marc VONAU

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 18/08/2010 12:20:09

F670372002P01