> Accueil du site
Les orgues de la région d'Andolsheim
Muntzenheim, St-Urbain
1945 degr > Dégâts
1958 degr > Dégâts
L'orgue de Muntzenheim, malheureusement sans buffet depuis 1958.Toutes les photos de la page sont de Julie Dollé 06/07/2016.L'orgue de Muntzenheim, malheureusement sans buffet depuis 1958.
Toutes les photos de la page sont de Julie Dollé 06/07/2016.

La maison Link, de Giengen-an-der-Brenz a construit des orgues pour l'Alsace de 1896 à 1916. Il s'agit d'un patrimoine exceptionnel, constitué d'instruments très élaborés, à la fois lors de leur conception et de leur réalisation. Leur opus 460, destiné à Muntzenheim, est daté de 1907. Il s'inscrit au coeur de cette production. S'il a malheureusement eu a souffrir de la guerre, puis de l'ignorance (en 1977), cet instrument semble avoir gardé tout le potentiel permettant de lui rendre un jour toute la magie romantique dont il était doté à l'origine. Avec 11 jeux, il est caractéristique de la production alsacienne des frères Link : un orgue de taille raisonnable, conçu pour les petites communautés, mais de grande valeur, et doté d'une harmonisation dynamique et raffinée.
Cet l'un des seuls orgues que la maison Gebrüder Link posa dans le Haut-Rhin : il y a aussi Durrenentzen et Mulhouse St-Martin (tous deux fortement abîmés par des transformations malheureuses).

---
L'orgue de facteur inconnu (1790)
---

Historique

La présence d'un orgue à Muntzenheim avant 1790 (dans l'ancien édifice) est attestée par le payement d'un souffleur. [IHOA] [PMSLINK]

Le petit instrument, dont on ne sait pas grand chose (il n'avait qu'un clavier de 51 notes et qu'il était doté d'un Cromorne et d'une Voix humaine, puisqu'Herbuté proposa de les remplacer en 1841), a été réparé par Joseph Bergäntzel en 1810. [IHOA] [PMSLINK] [PMSAEA69]

Il y eut aussi une réparation par Antoine Herbuté en 1841 : Montre neuve, Salicional 4' à la place du Cromorne, "Sifflet 2'" (sic) à la place de la Voix humaine, et Trompette de pédale neuve. [IHOA] [PMSLINK] [PMSAEA69]

Mais à la fin du 20ème siècle, l'élévation du niveau de la pratique musicale en Alsace avait rendu de nombreux petits instruments complètement inadaptés. Souvent dotés d'un seul manuel, et avec une pédale réduite (utilisable en pratique uniquement pour "marquer les cadences"), ils ne répondaient plus ni aux attentes des organistes correctement formés, ni à celles d'un public devenu beaucoup plus exigeant. Comme de nombreuses autres localités au début du 20ème, Muntzenheim s'efforça de trouver une solution pour se doter - sans se ruiner - d'un orgue à deux manuels avec pédale complète, et permettant d'adresser le répertoire romantique et post-romantique.

Le projet prit forme fin 1905, à l'occasion de la construction du nouvel édifice. Henri Wiltberger (Colmar) officia comme conseiller en 1906, et plutôt que d'opérer une transformation lourde du vieil orgue, il recommanda un instrument neuf. [PMSLINK]

---
---

Historique

L'orgue Gebrüder Link, leur opus 460, fut installé à Muntzenheim en 1907. C'est le pasteur Ortlieb qui était en charge de la communauté protestante, et la réception du nouvel instrument a été effectuée par le père Mauler de Colmar, et l'organiste Hütt (Colmar aussi). L'orgue Link a été expertisé le 11/11/1906 (par Wiltberger), puis inauguré en même temps que la nouvelle église, le 09/02/1907. Il était logé dans un buffet néo-gothique en chêne. (Ce buffet était originellement prévu en sapin mais fut finalement réalisé en chêne.) [IHOA] [Barth] [ITOA] [PMSLINK] [PMSAEA69]

Pour se donner une idée du style de buffet, on peut aller voir celui de l'église protestante de Merkwiller-Pechelbronn (1905 et de taille comparable).

Il y eut des dégâts en 1945. [PMSLINK] [IHOA]

Mais le pire n'a pas été dû à la guerre : en 1958, plutôt que de faire réparer le buffet en chêne de 1907 (parfaitement adapté à l'église, puisque, rappelons-le, orgue et édifice ont été inaugurés ensemble), on préféra... le supprimer. Une triste façade nue totalement étrangère au style du lieu et de l'instrument se mit à déparer l'ensemble. Et cela dure toujours, car autant il est simple de détruire, autant reconstruire un buffet néo-gothique est difficile, coûteux, et nécessite des compétences. [PMSLINK] [IHOA]

En 1958, la maison Muhleisen répara la partie instrumentale, à priori sans l'altérer. [IHOA]

Mais ce n'en était pas fini des mutilations infligées à de ce pauvre orgue : en 1977, on demanda à Christian Guerrier de "néo-baroquiser" cet instrument, selon la mode qui sévissait à cette époque. Ce sont pas moins de 5 jeux (sur 11) qui furent ainsi dégradés : les actuels Prestant et Mixture du grand-orgue, Principal, Nasard et Doublette du récit. [IHOA] [ITOA]

En 1994, Christian Guerrier fit un relevage, mais, évidemment, sans rien faire pour arranger les dégradations de 1977. [IHOA]

Caractéristiques instrumentales

Console:
La console indépendante.La console indépendante.

Console indépendante placée sur la droite et tournée vers le buffet, fermée par un couvercle basculant. Tirage des jeux par dominos à porcelaines, dont 8 (sur 17) sont d'origine, avec une jolie fonte gothique très ouvragée (les majuscules principales sont enluminurées). Celles du grand-orgue ont un fond blanc, celles du récit un fond vert, et celles de la pédale un fond jaune. Les porcelaines des tirasses ne respectent pas ce code de couleur (pédale=rose, récit=jaune), et viennent peut-être d'un autre instrument (à moins que ce ne soient les deux "survivantes" du récit qui soient "fausses" ; les deux de la pédale ne sont pas d'origine).
Commande des combinaisons fixes par pistons blancs, disposés au centre, sous le premier clavier, et repérés par de petites porcelaines rondes fixées à la table. Piston noir pour l'annulateur.
Commande de la pédale automatique par un simple domino (porcelaine perdue).
Commande de l'expression du récit par pédale basculante ("Schwelltritt" sur une porcelaine rectangulaire blanche avec fonte gothique), placée complètement à droite (au-dessus du b du pédalier), et de biais (pratiquement à 45° tournée vers le centre). Il n'y a pas d'autre commande à pied. Feintes du pédalier plutôt petites.

Plaques d'adresse en trois parties :

A gauche, au-dessus de la joue du second clavier :

GEBRÜDER LINK

Au centre, au-dessus du second clavier :

N°460 Erbaut i. Jahr. 1907

A droite, au-dessus de la joue du second clavier :

GIENGEN A.D. BRENZ
Les plaques d'adresse de l'orgue de Muntzenheim. Noter la fonte gothique avec l'enluminure des "N", "E", "J".Les plaques d'adresse de l'orgue de Muntzenheim. Noter la fonte gothique avec l'enluminure des "N", "E", "J".

Bien que fortement altéré visuellement en 1958 et musicalement en 1977, l'instrument pourrait probablement retrouver la splendeur de la Belle Epoque : les précieux sommiers pneumatiques sont toujours là, la console n'a été que peu altérée, et une bonne partie de la tuyauterie ne demande qu'à être restaurée et complétée par des jeux post-romantiques dont l'harmonisation est connue. Ce serait en tous cas un très beau projet, permettant de remettre en valeur cet élément incontournable du patrimoine de Muntzenheim.

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2016. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F680227001P02
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable