> Accueil du site
Les orgues de la région de Villé
Neubois, St-Materne
1917 degr > Dégâts
Partie instrumentale classée Monument Historique, 24/11/1978.
Neubois, l'orgue Callinet.Toutes les photos de la page
        sont de Roland Lopes, le 09/06/2012.Neubois, l'orgue Callinet.
Toutes les photos de la page sont de Roland Lopes, le 09/06/2012.

Il n'y a que trois orgues Callinet (publics) dans le Bas-Rhin : les autres sont ceux de Wolxheim et de Sermersheim ; celui de Richtolsheim, que François Callinet avait construit pour Mackenheim n'a gardé d'authentique qu'une partie de son buffet. Mais Joseph Callinet n'a pas construit cet orgue pour Neubois : il s'agit de l'instrument qu'il posa à Ballersdorf. Là-bas, lorsqu'on reconstruisit l'église, le Callinet était devenu trop petit, et on commanda un orgue à Martin Rinckenbach.

---
L'orgue Joseph Callinet,
1823 (instrument actuel)
---

Historique

C'est en 1879 que Matthaeus Moessmer installa à Neubois l'orgue de Ballersdorf, St-Jean que Joseph Callinet avait construit en 1823. [IHOA] [PMSCALL] [ITOA]

La nouvelle église de Neubois a été construite car celle de Dieffenbach était devenue trop petite pour les deux communautés. Les Moessmer, facteurs peu connus, venus en 1873 de Hohenzollern, étaient restés fidèles à la traction mécanique et devaient être respectueux des instruments qu'on leur confiait. Matthaeus était installé à Sélestat. Pour faire tenir le buffet de l'orgue Callinet à Neubois, Moessmer dut abaisser le soubassement. [PMSCALL] .

En 1902, Aloïse Lorentz, de Souffelweyersheim, effectua une petite transformation. [ITOA]

Ce facteur supprima le Clairon du grand-orgue pour y mettre une Voix Céleste (dont la présence à ce clavier est fort discutable : il s'agit d'un jeu de récit). En 1911, la Visite canonique trouva l'orgue en assez bon état. [PMSCALL] [ITOA]

Les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités allemandes en avril 1917. [IHOA]

En 1934, le rapport de Mathias (qui ignorait l'origine de l'orgue) indiqua que l'orgue devrait être remplacé ! Mais heureusement, il n'en fut rien. D'autres modifications furent apportées : deux rangs de la Fourniture, et celui de Tierce du Cornet d'écho (de 2 rgs, très spécifique : c'est un jeu 2' + 1'3/5) ont été supprimés (laissant une simple Flûte 2'). On ne sait pas quand ni par qui. La Flûte 4'8' du grand-orgue a aussi été transformée en un Dolce. De plus, la tuyauterie avait été très "malmenée" par des accordeurs peu scrupuleux. Toutefois, la qualité du matériel conservé, et le côté réversible des transformations justifiaient pleinement un Classement de la partie instrumentale : il eut lieu le 24/11/1978. On venait de re-découvrir les Callinet d'Alsace et la qualité de leurs réalisations. [PMSCALL] [ITOA]

En 1988, l'orgue a été restauré dans son état de 1823 par Alfred Kern. [IHOA]

Le Cornet d'écho est réparti sur 3 tirants, de façon peu conventionnelle : il y a d'une part les rangs fondamentaux (8' et 4'), et, au lieu de créer une Sesquialtera (regroupant la Quinte et la Tierce, donc 2'2/3 et 1'3/5), le Nasard a été laissé indépendant, tandis que les rangs de 2' et la Tierce sont appelés par le même tirant.

Le buffet

La "petite" version du buffet Callinet est à trois tourelles, la plus petite au milieu. C'est celle qui est utilisée ici. On retrouve la langage ornemental habituel : draperies en claire-voies des tourelles, culots en pomme-de-pin, vase à fleurs en couronnement, frises cannelées ou à oves (ceinture). Le haut des places-faces est par contre très original et spécifique à cet orgue : c'est une sorte de frise de pompons. Le soubassement (rythmé par 4 pilastres) a été réduit en hauteur, mais apparemment pas le niveau de la tuyauterie (qui est donc au-dessus de la ceinture).

Les jouées sont actuellement manquantes mais ont été conservées (elles nécessitent une remise en état).

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2012
Grand-orgue, 54 n. (C-f''')
c'-f''' à cheminées
C-h bouché 4', c'-f''' ouvert 8'
Ouvert, saif C-F à cheminées
Kern
C f b' fis' b'' c'''
1'1/3 2'2/3 2'2/3 2'2/3 2'2/3 4'
1' 2' 2' 4' 4' 4'
2/3' 1'1/3 1'1/3 2'2/3 2'2/3 2'2/3
1/2' 1' 1' 2' 2' 2'2/3
1/3' 2/3' 1'1/3 1'1/3 2'2/3 2'2/3
c'-f''', posté
(C-h)
(c'-c''')
fis''-f''' en 8'
Echo, 30 n. (c'-f''')
2 rgs de base du Cornet
Rangs de 2' et 1'3/5
a''-f''' en 8'
Pédale, 15 n. (C-d)
Pieds en bois
Doux
[RLopes]
Console:
La curieuse disposition du tirant du
                    tremblant.La curieuse disposition du tirant du tremblant.

Console en fenêtre frontale, d'origine, très basse. Claviers à naturelles noires. Tirants de jeux à pommeaux tournés. Le Tremblant s'actionne avec un tirant placé sous les claviers, au milieu. Le banc comporte un trou/poignée, comme un tabouret.

Transmission: mécanique suspendue pour les manuels (écho à balanciers en éventail), à équerres pour la pédale.
Sommiers:
Vue depuis le "côté Cis".On remarque que
                    la pédale est chromatique :les longueurs des tuyaux vont toujours en
                    décroissant. Certains sont plus clairs cas ils ont dû être remplacés lors
                    de la restauration.Vue depuis le "côté Cis".
On remarque que la pédale est chromatique :
les longueurs des tuyaux vont toujours en décroissant.
Certains sont plus clairs cas ils ont dû être remplacés lors de la restauration.

Deux sommiers à gravures, diatoniques, en chêne, pour le grand-orgue. Basses sur les côtés, tampon de laye à l'avant.

Un sommier à gravures, chromatique, pour l'écho. Basses côté C, tampons de laye à l'arrière. Soupapes inversées (comme dans un positif de dos).

Un sommier à gravures, chromatique, pour la pédale. Basses côté C, tampons de laye à l'avant. Toutes les soupapes sont simples.

Tuyauterie:
Vue sur la tuyauterie du grand-orgue.Au
                    premier plan le Clairon, puis la Trompette, puis la Tierce, la Fourniture, la
                    Quarte,la Flûte 4'8', le Nasard, le Bourdon, le Prestant et la Montre.
                    Enfin, le dessus de Cornet, posté en hauteur.Les tuyaux en bois se le côté
                    sont les basses du Bourdon.Vue sur la tuyauterie du grand-orgue.
Au premier plan le Clairon, puis la Trompette, puis la Tierce, la Fourniture, la Quarte,
la Flûte 4'8', le Nasard, le Bourdon, le Prestant et la Montre. Enfin, le dessus de Cornet, posté en hauteur.
Les tuyaux en bois se le côté sont les basses du Bourdon.

Tuyaux ouverts coupés au ton. Bourdons à calottes soudées. Pieds des jeux à bouche en étoffe.

Diapason: La 412 Hz.

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2015. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670317001P01
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable