> Accueil du site
Les orgues de la région de Wasselonne
Wasselonne, St-Jean Bosco
Wasselonne, St-Jean-Bosco.Photo de Francis Haberer,
        03/02/2008.Wasselonne, St-Jean-Bosco.
Photo de Francis Haberer, 03/02/2008.

L'église St-Jean Bosco a été construite entre 1938 et 1941. Avec l'arrivée de la guerre, on ne put qu'y installer un orgue d'occasion : il s'agit de l'instrument qu'Edmond-Alexandre Roethinger avait construit pour l'institut St-Joseph de Neufgrange.

---
---

Historique

En 1940, Ernest Muhleisen installa à Wasselonne l'orgue Edmond-Alexandre Roethinger, 1933 (pas 1936) de l'institut St-Joseph de Neufgrange (Moselle). Il ajouta un Cornet (complet), et remplaça probablement la Quinte à ce moment (pour l'assortir au Cornet). [IHOA] [ITOA] [VWeller]

L'institut était un collège, tenu par les Spiritains. En 1933, on souhaitait y remplaçait un orgue Rivinach (12 jeux) de 1872. C'est le Frère Claude Strubel, de l'institut St-Joseph de Neufgrange, qui construisit le buffet "Modern style" du nouvel instrument fourni par la maison Roethinger (II/P 16j). [ITOA] [IOLMO]

Le médaillon (zoom sur la photo précédente)
                    représentant Ste-Cécile jouant de l'orgue.Le médaillon (zoom sur la photo précédente) représentant Ste-Cécile jouant de l'orgue.

En 1939, l'institut St-Joseph de Neufgrange fut évacué, et la maison Duhamel de Nancy amena l'orgue à la chapelle St-Florent de Saverne. C'est Ernest Muhleisen qui, finalement, amena l'instrument à Wasselonne. [ITOA] [IOLMO]

Le fait que Muhleisen ajouta un Cornet complet s'inscrit fidèlement dans l'esprit "post-romantique", et cet ajout a donc été fait dans un grand respect de l'esthétique originelle. Il vaudrait d'ailleurs mieux parler, dans ce cas, de "Mixture-tierce" que de Cornet.

Quant à l'institut de Neufgrange, il se retrouva sans orgue en 1945. Les Spiritains commandèrent un orgue à Georges Schwenkedel. Malgré l'attribution d'un numéro d'opus (114) par la maison de Strasbourg-Koenigshoffen, c'était un orgue d'occasion. il s'agissait de l'Opus 129 de la maison Rinckenbach, construit pour Still (institut des aveugles), que la maison Schwenkedel avait repris en 1952. Le les sommiers et 6 jeux Rinckenbach intégrèrent le "nouvel" orgue de Neufgrange. Cet instrument fut malheureusement "baroquisé" en intégrant tout un bric-à-brac de rencontre (dont la console Vondrasek, 1933, de Keskastel, une Sesquialtera de Laukhuff, un Larigot et une Cymbale de Maurer...) La pauvre chose mutilée trouva refuge en 2002 à Metz-Queleu, mais n'a bien sûr plus aucun intérêt historique... sauf sa triste histoire et son joli buffet. [IOLMO]

Du 22 au 25/09/2014 la maison Muhleisen a effectué des travaux de remise en état sur l'orgue Roethinger de Wasselonne (dont des remplacements de membranes). [VWeller]

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2014
Grand-orgue, 56 n. (C-g''')
Emprunt du récit
Muhleisen
Complet, progressif, Muhleisen
I/I
Récit expressif, 56 n. (C-g''')
Pédale, 30 n. (C-f')
Soubasse alimentée différemment
I/P
appelant les combinaisons fixes, témoins lumineux
[VWeller] [ITOA]
Console:
La console. Photo de Victor Weller,
                    24/09/2014.La console. Photo de Victor Weller, 24/09/2014.

Console indépendante dos à la nef, fermée par un rideau coulissant. Tirage des jeux par dominos de couleur caramel, situés en ligne au-dessus du second clavier. Claviers blancs, de Laukhuff. Commande double des accouplements et tirasses par dominos et pédales-cuillers à accrocher. Commande des combinaisons fixes par pistons blancs, situés sous le premier clavier. Programmation de la combinaison libre par picots rouges situés au-dessus des dominos. Il y a 4 voyant lumineux pour le crescendo. L'intérieur de la console est en acajou (bois dont la maison Roethinger semble avoir eu un stock inépuisable), mais elle est replaquée extérieurement. (Ce plaquage n'a pas dû bien tenir, à en juger le "cloutage" des joues de la console.)

Sommiers: à membranes (et non à cônes ; le Cornet est sur un postage spécifique à soufflets).
Soufflerie: le pompage manuel (à bras) est toujours fonctionnel.
Tuyauterie:
La tuyauterie. Photo de Victor Weller,
                    23/09/2014.La tuyauterie. Photo de Victor Weller, 23/09/2014.

En spotted et zinc. Entailles de timbre. On appelait encore cela une tuyauterie "pauvre" il y a quelques années (entendre : pauvre en étain), mais elle est de bonne facture. L'architecture interne est caractéristique des post-romantiques : grand-orgue à l'avant (ici à droite), derrière la façade, sans cloison ni plafond. Récit en arrière (ici à gauche), séparé du grand-orgue par la passerelle et situé à peu près au même niveau (ou un peu plus haut). La pédale est logée transversalement (orthogonalement à la façade) sur les côtés (ici, à l'arrière-plan).

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2015. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670520002P01
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable