Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Haut-Rhin
  Munster
Bas-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Munster ~

Gunsbach, Eglise mixte
Alfred KERN, 1961


Avant... A.KERN Après...

Composition, 1986
Grand-orgue
56 notes
Récit expressif
56 notes
Pédale
30 notes
Bourdon 16' Bourdon 8' Soubasse 16'
Montre 8' Gemshorn 8' Bourdon 16' (1)
Flûte conique 8' Gambe 8' Flûte 8'
Bourdon 8' Voix céleste 8' Violoncelle 8'
Prestant 4' Prestant 4' Choralbass 4'
Flûte à fuseau 4' Flûte à cheminée 4' Fourniture 3 rgs
Quinte 2'2/3 Waldfloete 2' Dulzian 16' (2)
Doublette 2' Sesquialtera 2 rgs I/P
Fourniture 4 rgs Plein-jeu 3 rgs II/P
Trompette 8' Basson/Hautbois 8'  
II/I    

     Gunsbach, c'est bien-entendu le village d'Albert SCHWEITZER, et l'orgue du lieu porte sa marque comme nul autre. Albert Schweitzer a commencé à tenir l'orgue de son village, Gunsbach, à l'âge de 8 ans.

Orgue de Gunsbach

Gunsbach, le 04/07/2006.
Toutes les photos de la page sont de Roland LOPES.

     L'instrument de Gunsbach, durant l'enfance de Schweitzer, était un Valentin RINKENBACH de 1827, dont voici la Composition (d'après Martin HAEBERLE) :

Composition, 1827
Manuel
54 notes
Pédale
13 notes
Bourdon 8' Bourdon 16'
Montre 4' Flûte 8'
Flûte traversière Trompette 8'
Nasard 2'2/3  
Doublette 2'  
Larigot 1'1/3  
Cornet 5 rgs  
Fourniture 3 rgs  
Trompette 8' (B+D)  
Tremblant doux  

Le constructeur de l'instrument vint l'entretenir deux fois en 1850 (nettoyage et soufflets).

En 1888, Martin RINCKENBACH remplaça le Larigot par un Salicional 8' et la Trompette de Pédale par un Violoncelle 8'.

Un important changement de Composition (4 Jeux) eut lieu en 1895 (à l'occasion des réparations des dégâts causés par un coup de foudre lors d'un orage le 5 mai), et fut réalisé par Fritz LOCHERT.

L'instrument fut gravement endommagé lors de la première guerre mondiale.

     L'orgue de Gunsbach, tel qu'il fut primitivement conçu par Schweitzer, date de 1931. C'était pour lui le prototype du bon instrument de campagne, adapté à son utilisation, à ses exécutants, et à un certain répertoire.

A Gunsbach, l'orgue fut donc remplacé par Frédéric HAERPFER (transmission pneumatique), mais le Buffet Rinkenbach a été conservé. Et ce qui est intéressant, c'est de se souvenir qu'Alfred KERN était en 1931 (après son apprentissage dans la Maison ROETHINGER) harmoniste chez Haerpfer. Et c'est précisément Alfred Kern qui harmonisa l'orgue de Gunsbach en 1931, travail qui lui valut toute admiration de Schweitzer.

Mais la seconde Guerre mondiale n'épargna pas l'orgue non plus. Touché par des éclats d'obus, il fut réparé en 1945 par Alfred Kern.

     En 1961, Alfred Kern construisit un nouvel orgue, à nouveau selon les indications précises d'Albert Schweitzer, qui appela cet orgue "sa dernière oeuvre". Le Buffet Rinkenbach fut encore conservé, mais pas la traction pneumatique.

De nombreux facteurs d'orgues participèrent, et offrirent des Jeux à Albert Schweitzer :

  • Le facteur OTT, de Göttingen, offrit la Flûte conique 8'. On dit que celle-ci inspira beaucoup Alfred Kern.
  • FLENTROP, de Hollande, offrit la Flûte à fuseau 4'.
  • ACKERMANN et LUD, de Suède, offrirent la Waldfloete 2'.
  • Le Dr. ANDREAS, de Suède, offrit le Choralbass 4' de Pédale.

Une nouvelle rénovation a été entreprise en 1993, par Daniel KERN. L'inauguration a eu lieu lors d'un grand culte oecuménique.

Console de Gunsbach

La Console, avec ses Tirants accompagnés des boutons de Combinaison libre.

Mécanique : à Balanciers. Tirage des Jeux pneumatique. Sommiers à Gravures.
Il y a une Combinaison fixe (Tutti), une Combinaison libre générale, plus une seconde Combinaison libre, spécifique au Récit.
Il y a un Annulateur des Registres manuels (s'ils ne sont pas annulés, ils parlent en même temps que la Jeux appelés par les Combinaisons).

Albert SCHWEITZER
(Kaysersberg 1875, Lambaréné 1965)

     Le parcours d'Albert Schweitzer, en tant que médecin, pasteur, philosophe, musicologue ou organiste, depuis Kaysersberg et Gunsbach jusqu'à Oslo (où il a reçu le Prix Nobel de la Paix 1952) est retracé dans de nombreux sites Internet, dont :

Albert Schweitzer compte parmi les figures les plus marquantes en Alsace. Son parcours musical le mena à promouvoir très activement la musique de Bach. Il a été nommé organiste à la Société Bach de Paris à 28 ans. Le premier professeur de Schweitzer a été Eugène MUNCH. En 1893, il fut élève de Charles Marie WIDOR. On raconte qu'il récita (par coeur) à Widor les textes des chorals de Bach, que Widor ignorait, mais qui furent pour lui une vraie révélation. Widor poussa Schweitzer à écrire sa monographie sur Bach (Jean Sébastien Bach, le musicien poète).

Il étudia à la Sorbonne et à l'université de Berlin, et il travailla l'Orgue à Paris et à Berlin. En 1899, il reçut son doctorat de philosophie à l'université de Strasbourg (thèse sur la Philosophie religieuse de KANT), puis fut nommé vicaire adjoint de l'église St-Nicolas à Strasbourg. C'est en 1902 qu'il soutint sa thèse de théologie le Mystère de la messianité et de la souffrance. Esquisse d'une vie de Jésus. En 1903, il fut nommé directeur du séminaire protestant de Strasbourg.

A l'âge de 30 ans, en 1905, il décida d'étudier la médecine et de partir pour l'Afrique. Docteur en médecine en 1911, l termina son internat en 1913, puis fonda l'hôpital de Lambaréné ("à l'orée de la forêt vierge").

De retour en Alsace vers 1918, il retourna souvent en Afrique, surtout entre 1924 et 1948. Parallèlement, il donna de nombreux concerts d'orgue. Il fut élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1853, et reçut le prix Nobel de la Paix 1952 (en 1954). Il participa à de nombreux combats contre la prolifération des armements nucléaires, ainsi que pour la protection des animaux.

Fin 1957, il retourna pour la dernière fois à Lambaréné.
Albert Schweitzer est mort le 4 septembre 1965 à Lambaréné, à l'âge de 90 ans.

"Le travail et les tracas que me cause la facture d'orgues m'ont fait désirer parfois ne m'en être jamais occupé.

Si je ne renonce pas, c'est que la lutte pour le bel orgue est pour moi une forme de la lutte pour la vérité.

Et lorsque, le dimanche, je pense à telle ou telle église où résonne un orgue plein de noblesse, parce que je l'ai défendu contre un orgue indigne, je sens que mon temps et ma peine sacrifiés... à la construction des orgues, sont largement récompensés."

A. Schweitzer. "Ma Vie et ma Pensée", 1960.

L'action musicale d'Albert Schweitzer en Alsace est indissociable du mouvement de Réforme alsacienne de l'orgue, qu'il promut avec Emile RUPP et de l'oeuvre des facteurs DALSTEIN et HAERPFER. On trouvera un exemple de ces réalisations à Strasbourg, St-Thomas, orgue de choeur (1905), Strasbourg, St-Sauveur (1907), Strasbourg, Palais de fêtes (1909).

"Les orgues Dalstein & Haerpfer [...] réunissent les avantages des instruments de construction française et allemande. L'intonation est distinguée, la sonorité de chaque registre parfaite, l'ensemble des plus agréables, les fortissimi merveilleusement pleins. Au premier accord touché on reconnaît les orgues de cette maison, parce qu'elles n'ont rien de criard même dans les plus hautes gammes. [...] Les constructeurs n'ont adopté en fait d'inventions modernes que celles vraiment utilisables. [...] On peut rendre à la maison Dalstein & Haerpfer le témoignage qu'elle a été la première réformatrice artistique de la construction d'orgues et de l'intonation."

A. Schweitzer.

(1) Ce Bourdon 16' est un Emprunt du Grand-orgue
(2) La "Dulciane" de Pédale est une Anche, pas une Gambe. D'où l'orthographe "Dulzian", permettant d'éviter la confusion.

Webographie :

Sources :

  • Christian LUTZ et François MENISSIER, Inventaire des Orgues de Lorraine, Moselle Sc-Z (Haerpfer et Kern)
  • P. MEYER-SIAT "Rinkenbach, Hérisé, Wetzel" ISTRA, 1979
  • M. BARTH, "Elsass, 'Das Land der Orgeln' im 19. Jahrhundert", AEA XV (1965-66)

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 01/11/2006 18:53:55

F680117001P03