> Accueil du site
Les orgues de la région d'Ensisheim
Rumersheim-le-Haut, St-Gilles
1917 degr > Dégâts
Rumersheim-le-Haut.Toutes les photos de la page sont
        de Roland Lopes, 09/08/2012.Rumersheim-le-Haut.
Toutes les photos de la page sont de Roland Lopes, 09/08/2012.

L'église de Rumersheim-le-Haut est originale : c'est ainsi que l'avait voulue, fin 18ème, le curé Gervais Munsch : il la fit réaliser par François-Antoine Zeller malgré les protestations de sa hiérarchie. La Pensée Unique n'avait donc pas cours. Quand on sait que l'animal-totem de Rumerhseim est le moustique, on s'attend à la suite : l'orgue n'aura rien de banal. Juste. Cet instrument est longtemps resté un mystère pour l'organologie locale. Il l'est toujours un peu. Petite piqûre de rappel : son buffet a souvent été attribué à Silbermann (F.X. Mathias repris par Médard Barth). Il est certes du 18 ème siècle, mais en tous cas pas de Silbermann.

---
L'orgue de facteur inconnu (1815)
---

Historique

Un orgue est attesté à Rumersheim-le-Haut en 1815. [IHOA]

Il y a donc probablement eu un orgue ici avant la Révolution, et peut-être bien du temps du curé Munsch. Si c'est exact, il paraît probable que c'est bien son buffet - clairement "18ème" - qui abrite encore l'orgue actuel. Mais il est aussi possible que l'instrument soit une des premières oeuvres, donc forcément atypique de François Callinet.

---
L'orgue Claude-Ignace Callinet,
vers 1860 (instrument actuel)
---

Historique

C'est vers 1860, que l'orgue a été au moins partiellement reconstruit, probablement par Claude-Ignace Callinet. [IHOA]

Plusieurs hypothèses ont été formulées :

L'Inventaire historique propose d'attribuer ce orgue à François Callinet (1754-1820), sur la base d'un témoignage du curé local (1954), des ressemblances de style du buffet, et de la composition. [IHOA]

L'Inventaire technique de 1986, se fondant sur l'analyse de la facture, propose plutôt Claude-Ignace Callinet, vers 1860.

La plaquette d'inauguration de 1990 tend plutôt à attribuer les travaux de reconstruction de l'orgue François callinet à François-Antoine Berger. (La facture n'est pas si éloignée, puisque c'est cet ancien contremaître de Joseph Callinet qui reprit les ateliers de Rouffach après le départ de Louis François.) [Rumersheim1990]

En 1840, l'orgue était signalé "en bon état". L'étendue de pédale, limitée à 18 notes, ne prouve rien : Claude-Ignace met effectivement 18 notes à la pédale de Soppe-le-Haut en 1846, mais déjà 24 notes à Oberhergheim en 1853, sûrement aussi 24 à Rouffach en 1855, et 25 à Bitschwiller-lès-Thann en 1861. Cependant, cela ne suffit pas à réfuter l'hypothèse de la construction par Claude-Ignace, car il mettra 20 notes à Moosch, et le devis pour l'orgue de Widensolen (le dernier orgue de Claude-Ignace Callinet) ne prévoit qu'une pédale le 18 notes en 1866. Il serait donc satisfaisant d'attribuer l'instrument à François Callinet, et donc de le dater d'avant 1820, mais bien-sûr, dans ce cas il y a le problème de cette Flûte harmonique... [Barth]

L'hypothèse la plus probable (car la plus simple) est que nous avons à faire à un orgue de François Callinet (datant de la toute fin de l'Ancien régime), transformé par son fils cadet vers 1860. Le problème du buffet mystérieux disparaît aussi, ainsi que la présence de jouées en forme de palme (dont on sait qu'elles seront partie intégrante, plus tard, du style de François Callinet).

Les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités allemandes en mars 1917. [IHOA]

C'est peut-être à l'occasion de leur remplacement que le Clairon (manuel) fut remplacé par une Gambe.

L'Inventaire historique fait état de travaux par Ernest Muhleisen en 1945 (ce serait donc l'année de la création de son entreprise)... mais Rumersheim n'apparaît pas dans la liste des travaux Muhleisen.

En 1990, l'orgue a été relevé par la maison Daniel Kern. Un Clairon neuf (manuel) a été posé à cette occasion, dans une démarche de restauration en l'état du milieu du 19ème siècle. L'inauguration eut lieu le 11/11/1990, avec Jerôme Mondésert aux claviers. [Caecilia] [Rumersheim1990]

Le buffet

Détail de l'ornementation.Détail de l'ornementation.

Le buffet, en chêne, du 18ème avec des jouées atypiques (palmes) est peut être une oeuvre de François Callinet, réalisée juste après sa période parisienne. L'arrière-corps (la partie supérieure entre les tourelles est peut-être plus tardif que le reste. Les proportions générales sont effectivement celles d'un buffet 18ème (par exemple Hessenheim).

Il a 4m50 de haut pour 2m50 de large seulement. [Palissy]

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2012
Manuel, 54 n. (C-f''')
(B-f''')
(B-f''')
C en Montre ; façade de Kern
C c c' c''
1'1/3 2' 2'2/3 4'
1' 1'1/3 2' 2'2/3
2/3' 1' 1'1/3 2'
Kern ; fis''-f''' en 8'
Pédale, 18 n. (C-f)
[RLopes]
Console:
La console en fenêtre.La console en fenêtre.

Console en fenêtre frontale. Clavier blanc. Tirants de registres placés en colonnes de part et d'autre de la fenêtre, de section carrée à pommeaux tournés à porcelaines. Celle du Clairon de 1991 est de Rinckenbach (!). noms écrits en rouge pour le manuel et en bleu pour la pédale. Ces derniers sont situés (de façon atypique) en haut à droite.

Montre 4
Salicional
Doublette
Trompette
Clairon
4
Trompette
Flûte
8
Bourdon
16
Flûte 8
Bourdon
Fourniture
[RLopes]
Transmission: mécanique suspendue.
Sommiers: à gravures, de facture Callinet.
Tuyauterie: Diapason: La 435 Hz. [Caecilia]

Un projet de rénovation de l'intérieur de l'église est en cours (2012).

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2013. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F680291001P02
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable