Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Bas-Rhin
  Soultz-sous-Forêts
Haut-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Soultz-sous-Forêts ~

Surbourg, Abbatiale St-Jean-Baptiste
Joseph STIEHR, 1840


Avant... STIEHR Après...

Composition, 1993
Grand-orgue
54 notes
Récit expressif
56 notes
Pédale
30 notes
Montre 8' Principal 8' Soubasse 16'
Bourdon 8' Bourdon 8' Flûte 8'
Prestant 4' Viole d'amour 8' Flûte 4'
Doublette 2' Voix céleste 8' Bombarde 16'
Cornet 5 rgs (D) Flûte 4' I/P
Fourniture Fugara 4' II/P
II/P (16', 8', 4') Nasard 2'2/3  
  Piccolo 2'  
  Tierce 1'3/5  
  Fourniture 4 rgs  
  Trompette 8'  
  Trémolo  

     Bien que l'édifice soit très ancien (11 ème siècle pour certains éléments), le premier orgue de Surbourg n'arriva qu'en 1840. Il a été construit par Joseph STIEHR.

Orgue de Surbourg

Surbourg, l'orgue Joseph Stiehr.
Photo Creative Commons, de Rh67, 18/07/2010.

     Cette église romane est celle du plus ancien monastère d'Alsace (fondé au 6 ème siècle par Saint Arbogast). Elle renferme des éléments des 11 ème, 15 ème et 18 ème siècles.
Il y avait aussi à Surbourg une ancienne église paroissiale, dont on ne sait pas si elle a abrité un orgue. Toujours est-il qu'elle fut démolie en 1835, et que c'est à cette époque que l'on commença à parler d'un orgue pour Surbourg.

     Le projet de construction d'un orgue neuf fut lancé en 1838, et le célèbre architecte d'arrondissement Louis Martin ZEGOWITZ se fendit de l'un de ses non moins célèbres devis chargé de tout le galimatias de rigueur. Le conseil municipal de Surbourg, lui, était plus pragmatique : ("..la construction de cet orgue est un ouvrage d'art et de précision que l'on ne peut confier qu'à des personnes qui ont déjà fourni les preuves de leur savoir. [...] le plus sûr d'avoir une bonne orgue est de traiter de gré à gré avec un facteur"). Pour le prix de son ingérence, Zégowitz voulait quand même toucher près de 4% du prix de l'orgue... Résultat : l'orgue Stiehr n'avait qu'un seul Manuel, ce qui était à l'évidence insuffisant pour l'édifice.

Joseph Stiehr avait achevé l'orgue de Surbourg en atelier, en Avril 1840, mais les travaux à la Tribune avaient pris du retard. Le Buffet rappelle celui de Hochfelden, par son style général et ses ornements Néo-classiques.

     L'orgue a été réparé en 1878 par Félix MOCKERS, et les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités allemandes en Juin 1917.

En 1936, Franz KRIESS ajouta un Récit expressif, pneumatique.

En 1958, l'instrument a été partiellement restauré par la Maison MUHLEISEN. On garda bien sûr le second Manuel, mais à l'époque, on considérait l'instrument comme un orgue neuf. (Doublette, Cornet, Tierce, Flûte 4' de Pédale et Bombarde sont de Muhleisen.)

Le résultat est un instrument curieusement Néo-classique, finalement bien en accord avec l'esthétique de son Buffet.

Transmission : Pneumatique (Console indépendante de Kriess, face à la nef). Sommiers à Gravures, sauf au Récit (Membranes). Le Sommier de Grand-orgue a 54 notes, mais il y en a 56 au clavier.
Il y a quatre Combinaisons fixes (Piano, Mezzo Forte, Forte, Tutti) et un Crescendo.

Sources :


Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 09/10/2011 14:42:21

F670487001P02