> Accueil du site
Les orgues de la région d'Altkirch
Jettingen, Sacré-Coeur
Orgue entièrement authentique
L'orgue Zimmermann de Jettingen.
Les photos sont de Victor Weller, 03/06/2019.L'orgue Zimmermann de Jettingen. Les photos sont de Victor Weller, 03/06/2019.

Jettingen s'appelait autrefois Uttingen. La tradition organistique du lieu n'est pas très ancienne (1840), mais s'illustre aujourd'hui par la présence un instrument remarquable, construit par Jacob Zimmermann (1860-1939), de Bâle. Cet orgue, précieux témoin de l'influence de la facture romantique suisse en Alsace, a été terminé en décembre 1894 ; il est resté totalement authentique.

---
L'orgue de facteur inconnu (1840)
---

Historique

La présence d'un orgue est attestée à Jettingen juste après 1840, mais on n'en sait pas grand chose et on en ignore la provenance. L'enquête inventaire de 1840 révèle qu'il n'y avait pas d'orgue. [IHOA] [Barth]

En 1856, il y eut une réparation par Claude-Ignace Callinet (qui fournit à cette occasion 9 tuyaux de Trompette). [IHOA] [Barth] [PMSCALL]

L'instrument a été démonté en 1876 lors de la construction de l'église actuelle, et ne fut pas remonté dans le nouvel édifice. Il n'y a pas eu d'orgue à Jettingen entre 1876 et 1893. [IHOA]

---
L'orgue Jacob Zimmermann,
1894 (instrument actuel)
---

Historique

L'orgue de Jacob Zimmermann a été reçu le 26/12/1894. [IHOA] [Barth]

Jacob Zimmermann (1860-1939), de Bâle, a construit cinq autres orgues en Alsace après celui-ci : à Michelbach-le-Haut (vers 1898), à Ottmarsheim (1901 ; le malheureux instrument se trouve aujourd'hui à Dolleren, où il est muet, car sa console a été éliminée pour faire de la place à une chose électronique), Attenschwiller (1908, détruit en 1972), et Franken (1901, resté authentique sauf la façade et l'ajout - très heureux - d'une expression au récit).

C'est Friedrich Wilhelm Sering qui conseilla Jettingen pour cette acquisition. L'instrument fut très apprécié : "Orgel von imponierender Pracht und Fülle". ("Orgue d'une impressionnante abondance et splendeur.") [Barth]

Comme pour tous les instruments restés authentiques, la suite de l'historique est plutôt court :

Il y eut un relevage par Georges Schwenkedel en 1946. [IHOA]

Et un autre en 1964, par Louis Blessig. [IHOA]

En 2019, l'instrument a bénéficié de travaux d'entretien par la maison Jean-Christian Guerrier. [VWeller]

Cet orgue est absolument remarquable, tant par ses caractéristiques instrumentales que par son authenticité, et donc son intérêt historique.

!Jettingen est la localité de naissance de Benoist Stehlin (ou "Stellin") (<1732 - 1774), facteur de clavecin. Il était le neveu du facteur Jean-Baptiste Keiser.

Le buffet

Le buffet est attribué à la maison Klem, de Colmar, par les inventaires. Mais le reste du mobilier de l'église est de Boehm. La partie avant est en chêne. Les tuyaux de façade sont d'origine. [ITOA] [Barth]

Caractéristiques instrumentales

Console:

Console indépendante face à la nef, fermée par un couvercle basculant. Tirants de jeux de section ronde à pommeaux tournés noirs munis d'un point central en relief, disposés en trois niveaux de chaque côté des claviers. Les deux niveaux du bas passent par deux gradins munis d'un large chanfrein, sur lequel sont placées les porcelaines rondes. Le troisième niveau de tirants sort directement de la planche verticale supérieure. Le nom des jeux figure en belles italiques, et le fond des porcelaines est coloré en fonction des plans sonores : blanc pour le grand-orgue, bleu pour le récit et jaune pour la pédale. Les porcelaines des accouplements sont bicolores. Le nom des jeux est également préfixé par un identifiant du plan sonore (ex : "II Man. Geigen= Principal 8'").

Claviers blancs, à frontons droits pour le premier, et biseautés pour le second. Joues noires moulurées. Pédalier d'origine, avec de larges naturelles au profil galbé, et plutôt peu profond. Placage intérieur de la console en ronce de noyer. Commande des tirasses et accouplements par tirants. Commande des combinaisons fixes par 4 pédales-cuillers à accrocher, de gauche à droite par ordre d'intensité. Chaque pédale enfonce également les précédentes. La pédale d'expression du récit est à bascule, tout à droite de la console, et orientée vers le centre. Elle semble d'origine.

Grand porte-partitions. Banc à pieds en "h".

Plaque d'adresse rectangulaire en porcelaine blanche, placée en haut et au centre, et disant :

J. Zimmermann
Orgelbauer - Basel.
Transmission:

Mécanique à équerres pour les notes. Tirage des jeux pneumatique.

Une vue sur la mécanique commandant les cônes.
Un grand abrégé vertical (en bas à gauche) dispose horizontalement les rouleaux
tirés par la console. Quand on appuie sur la touche, le rouleau tire vers le bas
la vergette verticale (ici à extrémités renforcées), reliée à son tour
un bras de la barre de cônes (en haut de l'image).
Celles-ci sont disposées orthogonalement aux chapes du sommier,
sous les tuyaux d'une même note. En pivotant, la barre soulève tous les pistons
correspondant aux tuyaux de la note. Le tuyau parle si le jeu est alimenté en vent,
ce qui dépend de la position du tirage de jeux.Une vue sur la mécanique commandant les cônes.
Un grand abrégé vertical (en bas à gauche) dispose horizontalement les rouleaux
tirés par la console. Quand on appuie sur la touche, le rouleau tire vers le bas
la vergette verticale (ici à extrémités renforcées), reliée à son tour
un bras de la barre de cônes (en haut de l'image).
Celles-ci sont disposées orthogonalement aux chapes du sommier,
sous les tuyaux d'une même note. En pivotant, la barre soulève tous les pistons
correspondant aux tuyaux de la note. Le tuyau parle si le jeu est alimenté en vent,
ce qui dépend de la position du tirage de jeux.
Sommiers:

Sommiers à cônes (Kegelladen). Le grand-orgue, diatonique, est à sa position habituelle derrière la façade. Il est disposé en "W" : l'octave grave est placée en "ravalement" au centre, en mitre. La pédale est logée à l'arrière du soubassement, derrière le réservoir. L'Octavebasse parle vers l'arrière de l'orgue. Les panneaux ont été ajourés afin de mieux laisser passer le son. Le récit est logé dans une cavité, sous la voûte du clocher, derrière la pédale, et est de ce fait difficilement inaccessible. Il y a deux sommiers, diatoniques, avec les basses au centre. L'expression se fait par deux volets sur les cotés.

Tuyauterie:

La tuyauterie, de qualité remarquable, est très apparentée à celle de la maison Goll de Lucerne (auprès de laquelle les tuyaux ont peut-être été acquis). Début 2019, elle était très empoussiérée. Les techniques de facture sont caractéristiques du post-romantisme germanique : bouches arquées, nombreux tuyaux en bois, très étoffés, biseaux à dents, entailles de timbre fréquentes mais pas systématiques (de nombreux systèmes d'accord sont utilisés). L'Aeoline du récit est munie d'entailles de timbre en forme de trous de serrure.

Une vue sur la tuyauterie du grand-orgue :
Depuis en bas à droite (passerelle) vers en haut à gauche (revers de la façade) :
la Trompette, la Mixture à 4 rangs, l'Octave 2', la Gambe 8',
la Flauto dolce 8', le Bourdon 16', le Bourdon 8', la Flûte 4',
l'Octave 4' et le Principal 8'.
Une vue sur la tuyauterie du grand-orgue :
Depuis en bas à droite (passerelle) vers en haut à gauche (revers de la façade) :
la Trompette, la Mixture à 4 rangs, l'Octave 2', la Gambe 8',
la Flauto dolce 8', le Bourdon 16', le Bourdon 8', la Flûte 4',
l'Octave 4' et le Principal 8'.

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2019. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F680158001P02
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable