> Accueil du site
Les orgues de la région d'Ensisheim
Réguisheim, St-Etienne
1917 degr > Dégâts
Réguisheim, le buffet Callinet.Toutes les photos de
        la page sont de Roland Lopes, 23/08/2012Réguisheim, le buffet Callinet.
Toutes les photos de la page sont de Roland Lopes, 23/08/2012

Lorsqu'il fut construit, en 1854 par Claude-Ignace Callinet, l'orgue de Réguisheim était un trois-claviers de 31 Jeux. Mais cet instrument ne fut pas gâté par l'Histoire, et la sienne fut particulièrement mouvementée.

---
L'orgue Nicolas Boulay,
1750
---

Historique

Le premier orgue de Réguisheim datait de 1750, et avait été construit par Nicolas Boulay. [IHOA]

Il y avait encore un orgue (probablement celui-là) en 1796. En 1840 on qualifia l'instrument de "mesquin et dans un délabrement complet". [IHOA] [Barth]

---
L'orgue Claude-Ignace Callinet,
1854
---

Historique

En, 1854, Claude-Ignace Callinet posa un orgue neuf. [IHOA] [ITOA] [PMSCALL]

C'était un instrument plutôt important, de 31 jeux sur 3 claviers et pédale (le dernier 3-claviers de la maison Callinet de Rouffach), qui faisait partie d'une série caractérisée par des buffets inspirés de celui de l'orgue Joseph Callinet de Sallanches (Haute Savoie) (grande tourelle centrale en arc). Ce furent les travaux déterminants de la fin de carrière de Claude-Ignace : Oberhergheim (1853), Artzenheim (fin 1853), Réguisheim (1854), Bollwiller (1857), Vieux-Ferrette (1861), Widensolen (1872), dernier orgue de Claude-Ignace. La série se décline avec ou sans positif de dos, et représente autant d'étapes du chemin de ce facteur - décidément très inspiré - sur le chemin du romantisme tel qu'il le concevait (c'est à dire en faisant la part belle aux Flûtes). Par exemple, le positif ici est intérieur, et ne comportait pas de Doublette.

Voici la composition prévue par le devis (récit sans octave grave au sommier, mais avec un clavier complet) :

Composition, 1854
Grand-orgue, 54 n. (C-f''')
(G-f''')
C-F bois, Fis-f''' étain ; Fis en montre
C-dis bois
Basse en 4' 'Viole', dessus en 8'
Douce
(C-f''')
Etain
Positif intérieur, 54 n. (C-f''')
C-H sapin, c-f''' étain
(G-f''')
Etain
(C-c')
Récit, 54 n. (c-f''')
Mélange
Mélange
Pédale, 20 n. (C-g)
Sapin ; ouverte (d'après le prix)
Sapin
Bois
Sapin
Bois
Etain
Etain
[PMSCALL]

Dans le devis, le jeu de Fourniture 5 rangs est désigné comme "fourniture et cymbale", et était donc conçu comme une Fourniture 3 rgs et une Cymbale 2 rgs sur le même registre. La Gambe du grand-orgue est dite "tranchante, coup d'archet" : c'est encore une "Gambe d'attaque". L'accord fut signé le 10/02/1853, et l'orgue reçu le 27/06/1854 par Gaspard Vogt (Colmar) et Charles Haumesser. [PMSCALL] [Barth]

Ce devait être un instrument plein de curiosités et d'enseignements. Son presque jumeau d'Artolsheim ayant disparu, on aurait souhaité qu'il nous parvienne le plus authentique possible. Ce ne fut pas le cas.

C'est vers 1890, que Joseph Antoine Berger (successeur des Callinet) fit une première réparation. La visite-inventaire de 1892 trouva un orgue à 42 registres, mais il s'agit probablement d'une erreur. [ITOA] [PMSCALL] [Barth]

Les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités allemandes en 1917. [IHOA]

L'orgue Callinet a été démonté en mai 1931 en raison de travaux à l'édifice. [IHOA]

---
L'orgue Jules Besserer,
1933
---

Historique

A l'occasion du remontage de l'instrument, en 1933, Jules Besserer reconstruisit l'instrument, avec 26 jeux sur deux claviers et pédale seulement, avec une transmission pneumatique, et en conservant que 23 jeux d'origine. [IHOA] [Barth]

Le Jeu céleste de Callinet qui a été recoupé en Fugara, à son tour plus tard transformée en Doublette de positif. Le 2' du récit de l'orgue de 1933 était la Doublette du grand-orgue de Callinet. [RLopes]

---
L'orgue Alfred Kern,
1982 (instrument actuel)
---

Historique

En 1982, Alfred Kern reconstruisit l'instrument (II/P 16j). [IHOA] [ITOA]

Au sujet de cette intervention, l'inventaire des orgue d'Alsace (1986) note : "1982 : l'orgue est transformé par Alfred KERN. La traction mécanique est rétablie mais 8 jeux CALLINET disparaissent (juste avant une demande de classement au Monuments Historiques !)".

On retrouve probablement une partie de ces jeux Callinet à Turckheim (reconstruit par Alfred Kern en 1983). Le Salicional du positif et la Viole d'amour du récit ("Jeu céleste" au devis) de Dannemarie viennent de Réguisheim.

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2012
Grand-orgue, 54 n. (C-f''')
Plus large que le Bourdon II
Callinet (était au récit en 1933)
C c fis c' c''
1'1/3 2' 2'2/3 2'2/3 4'
1' 1'1/3 2' 2' 2'2/3
2/3' 1' 1'1/3 1'1/3 2'
1/2' 2/3' 1' 1'1/3 1'1/3
Callinet
Récit, 54 n. (C-f''')
C-E conduits dans la Bourdon
C-h bouché ; c'-f''' ouvert
Jeu céleste->Fugara->Doublette
Callinet ; complet
Pédale, 27 n. (C-d')
I/P
[RLopes]

Pas d'accouplement, pas de tremblant.

Console:
La console en fenêtre.La console en fenêtre.

Console en fenêtre frontale, de Kern ; pédalier de Besserer. Ordre des tirants et orthographe des étiquettes:

Montre 8'
Bourdon 8'
Prestant 4'
Nazard 2 2/3'
Doublette 2'
Tierce 1 3/5'
Fourniture 4 rgs
Trompette 8'
Salicional 8’'
Bourdon 8'
Flûte à chem. 4'
Doublette 2'
Cromorne 8'
Flûte 16'
Pédale
Flûte 8'
Pédale
Trompette 8'
Pédale
Transmission: mécanique suspendue pour le grand-orgue, à équerres pour le second clavier et la pédale.
Sommiers: de Kern (1982). Manuels à chapes intercalées. Ordre des chapes (de la façade vers l'arrière) : I. Montre 8, I. Prestant 4, II. Bourdon 8, II. Salicional 8, I. Bourdon 8, II. Flûte à cheminée 4, I. Doublette 2, I. Nazard 2 2/3, II. Doublette 2, I. Tierce 1 3/5, I. Fourniture IV, II. Cromorne 8, I. Trompette 8. Pédale : de l'accès (centre de l'orgue) vers les flancs : P. Trompette 8, P. Flûte 8, P. Flûte 16. [RLopes]
Tuyauterie:
De gauche (avant) à droite (accès) : quelques
                    tuyaux du Prestant, puis du Bourdon II, un grand tuyau du Salicional. On voit
                    ensuite le Bourdon I, la Flûte à cheminée (qui n'en a pas), la Doublette I, le
                    Nasard (plus foncé : il est en étoffe, pas en étain), la Doublette II, la
                    Tierce, la Fourniture, le Cromorne (résonateurs cylindriques), et enfin la
                    Trompette (résonateurs coniques).De gauche (avant) à droite (accès) : quelques tuyaux du Prestant, puis du Bourdon II, un grand tuyau du Salicional. On voit ensuite le Bourdon I, la Flûte à cheminée (qui n'en a pas), la Doublette I, le Nasard (plus foncé : il est en étoffe, pas en étain), la Doublette II, la Tierce, la Fourniture, le Cromorne (résonateurs cylindriques), et enfin la Trompette (résonateurs coniques).

La tuyauterie ouverte est coupée au ton, mais les Bourdons sont à calottes mobiles.

Sites Webographie :

Culture Activités culturelles :

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2014. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F680266001P04
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable