> Accueil du site
Les orgues de la région de Haguenau
Batzendorf, St-Arbogast
1917 degr > Dégâts
Orgue authentique.
Batzendorf, l'orgue Roethinger dans son buffet
        Stiehr.Toutes les photos de la page sont de Franck Lechêne, 30/04/2012.Batzendorf, l'orgue Roethinger dans son buffet Stiehr.
Toutes les photos de la page sont de Franck Lechêne, 30/04/2012.

Avec son clocher à plusieurs étages muni d'un bulbe, l'église de Batzendorf présente une silhouette originale. Elle date du 18 ème : un chronogramme donne 1781. Logé dans un buffet du début 19ème, l'orgue, un Roethinger "de l'entre-deux-guerres", a lui aussi su rester original. Son récent relevage et son exceptionnelle authenticité en font un témoin fort important de cette époque très riche de la facture d'orgues.

---
L'orgue Michel Stiehr,
avant 1840
---

Historique

C'est avant 1840 que Michel Stiehr construisit l'orgue dont provient le buffet actuel. [IHOA] [PMSSTIEHR]

L'instrument a été posé avant 1840, car il a été déclaré lors de l'enquête-inventaire menée cette année là. [Barth]

Mais il n'est pas prouvé que Stiehr construisit cet orgue pour Batzendorf : il a pu y être placé d'occasion vers 1836 (date à laquelle la tribune fut agrandie). Se basant sur le style du buffet, Pie Meyer-Siat penche plutôt pour une construction vers 1820. [PMSSTIEHR]

En se basant sur les orgues contemporains et la taille du buffet (3m50 de large et seulement un peu plus d'un mètre de profondeur), on peut estimer que l'instrument d'origine n'avait qu'un manuel (plutôt fourni : 9 ou 10 jeux), et une pédale limitée à 15 notes (3 ou 4 jeux).

En octobre 1869, Félix Mockers fit une réparation. L'instrument était dans un état impeccable en novembre 1896 : Charles Wetzel n'eut qu'à l'accorder. [ITOA] [PMSSTIEHR]

Les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités en 1917. [IHOA]

---
L'orgue Edmond-Alexandre Roethinger,
1926 (instrument actuel)
---

Historique

En 1926, Edmond-Alexandre Roethinger reconstruisit l'instrument, en le dotant de deux claviers et un pédalier complet, ainsi que d'une console indépendante. [IHOA] [ITOA] [Barth] [PMSSTIEHR]

Alfred Kern participa à ce travail, employé à l'époque par la maison Roethinger. [Barth]

Grâce à l'usage de la traction pneumatique, on put descendre la tuyauterie du grand-orgue (4 jeux seulement) dans le soubassement, et donc ménager en hauteur de la place la boîte du récit. Et le tout put être logé dans le buffet Stiehr : il aurait été fort dommage qu'un aussi joli buffet soit perdu.

A l'époque, ou on ne faisait évidemment pas d' "historicisme" : un orgue datant de juste après la Révolution ne faisait tout simplement plus l'affaire. La console en fenêtre était incompatible avec l'organisation des tribunes (une console indépendante permet à un organiste - chef de choeur de diriger sa chorale). Le répertoire accessible, très limité par le manuel unique et l'étendue de pédale très limitée, en faisaient un instrument inadapté à ce qui était enseigné, donc exécuté. Mais surtout, la maison Roethinger savait faire de très beaux orgues : son succès n'a pas été usurpé, et ce sont donc probablement avant tout des motivations artistiques qui ont conduit à cette reconstruction. C'est un instrument fort adapté à son usage et son environnement qui fut construit en 1926. C'est d'ailleurs aujourd'hui un orgue "historique", au même titre que bien des "pièces de musée" difficilement jouables, ou à l'authenticité discutable car résultat de bon nombre de restaurations... La composition, intègre et intelligente, assume son esthétique et sa personnalité : évidemment, ce n'est pas un orgue "à tout jouer". C'est un orgue "différent" qui échappe joyeusement aux schémas "néo-baroques" : ces instruments sont fort attachants !

Aussi, est-il fort réjouissant qu'en 2010, c'est bien un relevage de l'orgue Roethinger (et pas la reconstruction d'un hypothétique simili-Stiehr) qui fut sagement décidé. L'orgue Roethinger de Batzendorf a non seulement été sauvé, mais a bénéficié de tous les soins qu'il mérite. L'opération fut réalisée par la maison Yves Koenig fin 2009, la maîtrise d'ouvrage étant assurée par la commune et la maîtrise d'oeuvre assurée par Robert Pfrimmer. [Caecilia]

La tuyauterie a été entièrement démontée et traitée, toutes les parties de l'orgue ont été nettoyées. La traction et la console ont été réglées, et des panneaux anti-poussière ont été placés au-dessus de la tuyauterie, ce qui lui évitera de s'encrasser trop rapidement.

Le buffet

Le buffet n'est pas profond. On distingue les
                portes de l'ancienne console en fenêtre.Le buffet n'est pas profond. On distingue les portes de l'ancienne console en fenêtre.

Le buffet en chêne, est dit "de type Roeschwoog" (où la maison Stiehr réalisa pour la première fois un buffet de ce style). Le trait caractéristique concerne les tourelles, qui sont plates (et non plus rondes comme au cours de l'époque classique). Il ressemble à celui d'Eschau (Epfig et Ergersheim en sont des versions avec positif de dos).

La "signature visuelle" de l'orgue de Batzendorf est la présence de "points" dorés dans les sculptures (jouées, claires-voies, rinceaux). Cela date probablement de 1926, et contribue de manière visuelle à l'identité de l'orgue Roethinger.

Caractéristiques instrumentales

Console:
L'élégante console indépendante.L'élégante console indépendante.

Console indépendante face à la nef. Tirage des jeux par dominos situés en ligne au-dessus du second clavier. Commande des accouplements et tirasses par pédales-cuillers à accrocher. Expression du récit par pédale à bascule. Commande des combinaisons fixes par pistons situés sous le premier clavier, et un piston noir en annulateur. Claviers blancs. Porte-partition original, ajouré d'ouvertures quadrilobées.

Transmission: pneumatique.
Sommiers: à cônes.

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2014. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670023001P02
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable