> Accueil du site
Les orgues de la région de Haguenau
Dauendorf, St-Cyriaque
Dauendorf, l'orgue Rinckenbach dans son buffet
        Koulen.Toutes les photos de la page sont de Franck Lechêne, 03/05/2012.Dauendorf, l'orgue Rinckenbach dans son buffet Koulen.
Toutes les photos de la page sont de Franck Lechêne, 03/05/2012.

L'église St-Cyriaque (il s'agit probablement de St-Cyriaque de Rome) de Dauendorf est un édifice assez exceptionnel voulu par le curé Martz.

---
L'orgue Stiehr-Mockers,
1833
---

Historique

Le premier orgue du lieu avait été placé en 1833 par la maison Stiehr-Mockers (I/P 14j). [IHOA] [PMSSTIEHR]

Le facteur sélestadien Augustin Moessmer (qui a travaillé pour la maison Rinckenbach) le déménagea en 1881 à St-Dié de Breitenau. [IHOA]

Ce déménagement se fit a l'occasion de la construction du nouvel édifice (1882). On pourra suivre la suite de l'histoire de cet orgue là-bas : il est resté exceptionnellement authentique.

---
---

Historique

En 1891, Heinrich Koulen construisit un orgue neuf. [IHOA]

Koulen avait été en concurrence avec Louis Mockers et Charles Wetzel ; ce dernier proposa en 1886 un instrument de taille assez standard (II/P 20j), et Mockers un orgue légèrement plus grand (22 jeux). [PMSSTIEHR] [PMSRHW]

---
---

Historique

En 1904, Martin et Joseph Rinckenbach reconstruisirent l'instrument, dans les buffets de Koulen. [IHOA] [ITOA] [Barth]

Il y eut des travaux, par Edmond-Alexandre Roethinger en 1921 (probablement le remplacement de la façade). [ITOA] [Barth]

Ceci explique que l'instrument ait été un moment attribué par erreur à la maison strasbourgeoise. Mais tout doute a depuis été écarté, et Dauendorf peut à coup sûr être fière de posséder un orgue de la célèbre maison d'Ammerschwihr.

Le buffet

Le buffet est constitué de deux corps identiques, placés de part et d'autre de la tribune pour dégager la rosace. Un plan en chevron permet de dessiner trois plates faces en arc plein-cintre. Les chevrons sont rehaussés d'une ligne dorée et d'une frise d'arcs retombants, et les colonnes séparant les plates-faces (elles aussi soulignées d'une dorure) sont munies de chapiteaux sculptés. Les deux parties sont surmontées d'une croix celtique écourtée (qui n'avait à l'époque absolument aucune connotation "politique" - celle-ci n'étant apparue qu'après la seconde Guerre mondiale. Le symbole évoque ici soit le coeur, soit les cinq plaies du Christ).

Caractéristiques instrumentales

Sommiers: le récit et la pédale sont logés dans le corps gauche. Le grand-orgue est placé dans le corps droit.

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2015. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670087001P03
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable