> Accueil du site
Les orgues de la région de Ferrette
Kiffis, Sts-Pierre-et-Paul
avant 1912 disp > Orgue disparu
1917 degr > Dégâts
Orgue centenaire, de qualité exceptionnelle, authentique (sauf la façade), mais... à l'abandon (partiellement démonté).
L'orgue de Kiffis, avec les rideaux remplaçant sa façade depuis 1917, et toujours pas remplacée. Toutes les photos de la page sont de Guillaume Ueberschlag, 22/05/2010.L'orgue de Kiffis, avec les rideaux remplaçant sa façade depuis 1917, et toujours pas remplacée.
Toutes les photos de la page sont de Guillaume Ueberschlag, 22/05/2010.

Ce petit instrument aujourd'hui à l'abandon (en raison de la présence de la chose couleur "aggloméré" occupant sa droite) est l'opus 118 de Martin et Joseph Rinckenbach. C'est l'un des plus petits orgues construits par la célèbre maison d'Ammerschwihr. Il a été posé à Kiffis en 1912, mais n'y est resté que 5 ans dans un état satisfaisant...

---
L'orgue de facteur inconnu (après 1840)
---

Historique

On ne sait pas grand chose du premier orgue de Kiffis. Il fut en tous cas installé après 1840, car l'inventaire des orgues, réalisé cette année là, n'en trouva point. [Barth]

Il était encore présent en 1885, puisqu'il fut réparé par Joseph Antoine Berger. On disait à l'époque que cet instrument était déjà centenaire : il aurait donc été posé d'occasion, et datait probablement de l'ancien régime. [IHOA] [Barth]

Cet orgue avait déjà disparu avant 1912, puisqu'on se servait d'un harmonium avant l'installation de l'orgue Rinckenbach. [IHOA]

---
---

Historique

Le devis de Martin et Joseph Rinckenbach pour Kiffis date du 28/04/1912. Le numéro d'opus (118) et la date qui lui est attribuée (1910) dans la liste Rinckenbach laissent à penser que l'instrument avait été construit à l'avance, et placé ensuite à Kiffis. [ITOA] [Barth]

L'instrument est assez voisin de celui de la localité voisine d'Oberlarg (1913), et surtout de celui de Wackenbach. Ces deux instruments montrent comment eut été complété l'orgue de Kiffis si plus de moyens avait été disponibles : à Oberlarg, il y a un Octavin, et à Wackenbach, une Unda-Maris (jeu ondulant). Mais en 1912, pour une commune de la taille de Kiffis, cet orgue Rinckenbach avait déjà dû représenter un effort considérable!

La maison Rinckenbach était alors dans une époque particulièrement dynamique, comme en témoignent les instruments contemporains qui ont au moins bénéficié d'un nettoyage récent. Résistant aux influences néo-classiques, ce sont les dignes héritiers des chefs d'oeuvres de l'âge romantique (Werentzhouse n'est pas loin, et a dû contribuer à élever le goût musical dans la région). Même s'il est de taille réduite, l'instrument de Kiffis est assurément de la trempe de celui d'Ettendorf. Les transmissions pneumatiques produites dans les années 1910 par la maison Rinckenbach sont d'une grande qualité (et fonctionnent à merveille une fois réglées par un spécialiste), et les couleurs sonores atteignent des sommets de distinction. Pour se rendre compte de ce que pourrait être l'orgue de Kiffis, il faut aller à Wackenbach (où l'instrument a été entretenu en 1993), ou Maennolsheim.

On ne peut s'empêcher de penser que l'orgue Rinckenbach était exactement ce qu'il fallait pour le petit sanctuaire de Kiffis, tant il est adapté à l'esthétique, au goût et à l'histoire locale. Aucune prétention, pas d'effet tonitruants, mais l'inimitable timbre des "8 pieds" de Martin Rinckenbach, probablement harmonisés par son fils, qui était, rappelons-le un génie de cet art. Malheureusement, la suite de son histoire est plus triste.

Les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités allemandes en 1917. [ITOA] [IHOA]

En 2010, cette façade n'était toujours pas été remplacée (!). Et pourtant, ces façades avaient été indemnisées : l'argent a donc été dépensé pour autre chose. A la place des tuyaux, on plaça de simples rideaux sombres, et le buffet fut peint d'une couleur rouge-brun, sombre et luisante : le pauvre orgue de Kiffis a bien triste allure depuis... Et, bien sûr, la poussière s'accumulant dans les tuyaux, le rendu sonore devint bien terne, et on oublia la qualité intrinsèque de cet instrument d'exception.

Aujourd'hui (2010), cet orgue est à l'abandon. Depuis qu'il a été défiguré en 1917, il ne s'est trouvé personne pour comprendre son intérêt historique et surtout musical. La faute en incombe, évidemment, comme toujours, à la présence d'un machin électronique, imitant bien-sûr "à la perfection les sons de l'orgue à tuyaux". Et pourtant, entretenir et dépoussiérer le petit orgue Rinckenbach n'aurait pas coûté très cher. Et le résultat eut été à coup sûr idéalement en harmonie avec l'édifice. Une autre raison de l'abandon est aussi, probablement, cette inexpugnable idée préconçue concernant la qualité et la fiabilité des transmissions pneumatiques. Mais réglées par quelqu'un qui s'y connaît, elles sont prodigieuses d'efficacité, et bien plus faciles à entretenir, dans certaines conditions, qu'une mécanique compliquée. Il est à souhaiter que quelqu'un en vienne enfin à comprendre l'intérêt de cet instrument, et surtout qu'il serait infiniment plus adapté, ici, que toutes les prétentieuses et éphémères machines électroniques du monde. Si l'on tarde trop, le petit orgue Rinckenbach, déjà partiellement démonté, sera bientôt irrémédiablement dégradé.

Le buffet

Le buffet, en sapin, est constitué de 3 plates-faces. Le modèle est conçu pour recevoir un couronnement (comme à Wackenbach), mais, ici, il n'y avait pas la place en hauteur. Par contre, le haut des plates-faces est orné de claires-voies sculptées très élaborées. Depuis 1917, la façade est toujours manquante! La couleur et la peinture "façon laque" ne sont pas du tout adaptées à l'esthétique de l'instrument. Pour restaurer la façade (muette) il faudrait retrouver le dessin de la ligne des bouches. Wackenbach propose une ligne en "V" prononcé pour la plate-face centrale, et horizontale pour les autres.

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2010
Grand-orgue, 56 n. (C-g''')
C-H en bois, c-g''' en étain
C-f en bois, g-g''' métalliques
C-H en bois, c-g''' métalliques
En étain 45%
cuiller
Pédale, 27 n.
sapin
I/P
cuiller
[GUeberschlag] [IHOA] [ITOA]

L'accouplement du clavier "en octaves aiguës" (I/I 4'), permet d'éclaircir le jeu de cet orgue dont la composition s'arrête au 4 pieds. On peut donc avoir un 2 pieds, et la solution est d'autant plus intéressante que l'étendue importante du clavier (56 notes) rend la chose pleinement efficace jusqu'au quatrième Sol.

Console:
La petite console, authentique... sans son pédalier.La petite console, authentique... sans son pédalier.

Console indépendante face à la nef, fermée par un couvercle incliné basculant. Porte-partitions amovible. Appel des jeux par dominos, les mêmes que l'on retrouvera durant l'époque néo-classique de Joseph Rinckenbach. Sur celui du Salicional, il manque la partie inférieure du placage. La pastille de la Soubasse est bleue. Pédalier démonté. Tirasse et accouplement par cuillers repérées par des porcelaines. Plaque d'adresse:

M. & J. Rinckenbach
Ammerschweier i. Els. Opus 118
Dominos et plaque d'adresse.Dominos et plaque d'adresse.
Transmission:

Pneumatique (1910).

Sommiers:

A membranes, authentiques (1910).

Soufflerie:
Le réservoir à pli... bien curieusement lesté. A droite, on aperçoit les tuyaux de la Soubasse.Le réservoir à pli... bien curieusement lesté.
A droite, on aperçoit les tuyaux de la Soubasse.

Soufflerie avec réservoir à plis et tables parallèles, placé en hauteur, au-dessus de la porte. L'orgue étant malheureusement à l'abandon, il sert... de débarras.

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2019. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F680165001P02
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable