> Accueil du site
Les orgues de la région de Ferrette
Werentzhouse, St-Wendelin
1917 degr > Dégâts
Orgue authentique (sauf la façade).
La console. Photo de Yannick Merlin.La console. Photo de Yannick Merlin.

Cet orgue de 16 jeux est l'opus 28 de Martin Rinckenbach. Le dessin de son buffet est probablement resté longtemps présent dans les esprits, car il sera repris à l'identique 10 ans plus tard. Cet instrument est parvenu jusqu'à nous sans altération.

---
L'orgue Franz,
1841
---

Historique

En 1841, un orgue construit par les Franz (a priori Anton) fut installé dans l'ancienne église de Werentzhouse. D'ailleurs, l'année précédente, lors de l'enquête-inventaire de 1840 pour savoir quelles paroisses étaient équipées d'un orgue, Werentzhouse répondit : "il y en aura un". [IHOA] [Barth]

La composition de cet orgue est connue :

Le petit instrument a été démonté en 1864, et remonté vers 1866 dans la nouvelle église. [IHOA]

---
---

Historique

En 1889, Martin Rinckenbach posa à Werentzhouse son opus 28. [LR1907] [IHOA] [Barth]

Cet orgue est très comparable à celui de Fouchy (1896), mais avec 4 jeux au récit au lieu de 5. Le jeu en moins est le Principal 8' ; il est probable que ce choix ait été fait pour pouvoir s'offrir une Flûte harmonique 4' (à la place de la Flauto amabile 4' que l'on trouve à Fouchy).

Comme cela arrive parfois (Balgau en 1874, Husseren-les-Châteaux en 1890, Fouchy en 1896, Magstatt-le-Bas en 1890), Rinckenbach appelle "Ophicléide" et non "Trombonne" sa Trompette de pédale. C'est une dénomination que l'on croyait réservée aux Callinet de Rouffach. Mais l'usage de cet instrument dans les églises était répandu au milieu du 19ème, et il était logique de faire du "serpent à clés" un jeu d'orgue de la famille des Trompette.

Notons que l'ophicléide a disparu dans la décennie de construction de cet orgue. En effet, muni de pistons au lieu de clés, le tuba lui était devenu techniquement supérieur. D'ailleurs, Heinrich Koulen appela "Tuba" son jeu d'anche de pédale préféré, qui n'est pas une Trompette, mais qu'il considérait comme une évolution personnelle, vu qu'il l'a breveté.

La composition semble avoir donné toute satisfaction une fois réalisée, puisque pour le "16 jeux" suivant, Magstatt-le-Bas (1890), ce sera exactement la même, à un détail près : la Flûte 4' du grand-orgue deviendra harmonique.

Les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités le 23/03/1917. [IHOA]

Ils n'étaient toujours pas remplacés en... 1986 lors de l'inventaire des orgues d'Alsace. (Notons que les autorités avaient indemnisé cette réquisition à hauteur de 809 Marks.) Si bien que la photo de l'inventaire montre l'instrument avec des rideaux à la place des tuyaux de montre. [IHOA] [ITOA]

En novembre 1988, l'instrument bénéficia d'un relevage, par Michel Gaillard (travaillant pour la maison Aubertin). [IHOA]

N'ayant subi aucune altération, cet orgue nous est parvenu (à l'exception de sa façade) entièrement authentique.

Le buffet

C'est une évolution éclectique et dotée de tourelles à gâbles du dessin de Buethwiller (les plates-faces sont donc doubles). Il a été réalisé par la maison Klem, de Colmar. La ceinture cannelée est caractéristique du style : on la retrouve plus tard à Ettendorf ou Bourg-Bruche (1908) dans une autre évolution, cette fois avec des plate-faces triples. Les couronnements sont très évolués, avec des gâbles et une galerie supérieure pour les places-faces, ainsi que des des frises ajourées. Les pinacles se rapprochent plus du néo-gothique et confirment donc le côté "éclectique". [ITOA]

Le dessin de ce buffet sera repris à l'identique 10 ans plus tard à St-Louis-Bourgfelden.

Caractéristiques instrumentales

Composition, 1986
Grand-orgue, 54 n. (C-f''')
(F-f''')
28 en façade
C-H en façade
(c-f''')
? Dolcé 8' c-f''' noté 4' ?
Récit expressif, 54 n. (C-f''')
(c-f''')
Pédale, 27 n. (C-d')
I/P
Transitive
[IHOA]
Console:

Console indépendante face à la nef, munie d'un couvercle basculant. Tirants de jeux de section ronde à pommeaux tournés munis de porcelaines, disposés en deux gradins de part et d'autre des claviers. Claviers blancs. Joues moulurées. Commande de l'expression du récit par pédale-cuiller à accrocher, à deux positions (ouvert/fermé).

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2019. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F680363001P02
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable