Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Haut-Rhin
  Ferrette
Bas-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Ferrette ~

Liebsdorf, St Jean Gualbert
Edmond-Alexandre ROETHINGER, 1929


Avant... ROETHINGER Après...

Composition, 2008
Grand-orgue
56 notes
Récit expressif
56 notes
Pédale
30 notes
Montre 8' Quintaton 16' Soubasse 16'
Bourdon 8' Montre-Viole 8' Bourdon doux 16'
Dulciane 8' Flûte harmonique 8' Violoncelle 8'
Gambe 8' Salicional 8' I/P
Prestant 4' Voix céleste 8' II/P
II/I (16', 8', 4') Flûte pastorale 4'  
  Nasard 2'2/3  
  Doublette 2'  
  Tierce 1'3/5 (1)  
  Cromorne 8'  
  Trémolo  

     Cet instrument a été construit par Edmond-Alexandre ROETHINGER en 1929 dans un Buffet Néo-gothique placé à fleur de tribune.

Orgue de Liebsdorf

Liebsdorf, le 01/01/2008.
Toutes les photos de la page sont de Guillaume UEBERSCHLAG.

     Comme dans la plupart des orgues Roethinger contemporains à celui-ci, les Flûtes 4' sont "pastorales", et les Bourdons de Pédale "doux" (opposés aux Soubasses). La Composition des deux Manuels fait la part belle au Récit : ici, le Grand-orgue consiste en quatre Jeux de Fonds de 8 pieds et un Prestant. Il y a quand même une Combinaison fixe qui est désignée "Plein-jeu".
En plus des Fonds 8 du Récit, et d'un très Néo-classique Cromorne - remplaçant ici la pus romantique Trompette harmonique - on trouve une sorte de Jeu de Tierce (dans sa version Néo-classique) dont on peut appeler les trois rangs soit séparément, soit ensemble, par un domino marqué "Harmonia aetheria".

Console de Liebsdorf

La Console Roethinger.

Transmission : Pneumatique (Console indépendante latérale, à gauche de l'orgue). Sommier à Membranes.
Ordre (et orthographe exacte) des dominos à la Console (de gauche à droite) :

  • Jeux du Grand-orgue (pastilles blanches) : Montre 8pds, Prestant 4pds, Bourdon 8pds, Dulciana 8pds, Gambe 8pds
  • Jeux du Récit (pastilles roses) : Montre Viole 8pds, Quintaton 8pds, Flûte harmonique 8pds, Salicional 8pds, Voix céleste 8pds, Flûte pastorale 4pds, Nazard 2 2/3', Doublette 2pds, Tièrce 1 1/3', Harmonia aethera 3rgs, Cromorne 8pds
  • Jeux de la Pédale (pastille vertes) : Soubasse 16pds, Bourdon doux 16pds, Violoncelle 8pds
  • Le Trémolo, bien qu'agissant sur le Récit (pastille rose) est complètement à droite.

Il y a cinq Combinaisons fixes (Piano, Mezzo Forte, Forte, Plein-jeu, Grand-Jeu) commandées par pistons, repérés par pastilles blanches à circonférence dorée : "P", "MF", "F", "Grand Jeu", "Annulateur" (piston marron alors que les autres sont blancs). Le Crescendo est commandé par une pédale basculante (repérée "Crescendo-général") et un piston supplémentaire ("Cres. gén").
L'expression du Récit est commandée par une pédale basculante repérée "Expression".

Cuillers de Liebsdorf

Le repérage des commandes au pied (ici les pédales à accrocher)
ne fait pas ici usage des habituelles (et souvent hermétiques) abréviations
que l'on trouve souvent sur les Consoles pneumatiques.

Les Jeux du Récit ont 68 notes, afin de pouvoir faire usage des Accouplements en 4' sans perdre l'octave la plus aiguë.

(1) Comme à Mittlach, un Jeu appelé "Harmonia aetheria" à la Console est en fait un appel du Cornet de 3 rangs décomposé : Nasard 2'2/3, Doublette 2' et Tierce 1'3/5.

Sources :

  • Remerciements à Guillaume UEBERSCHLAG.
  • M. BARTH, "Elsass, 'Das Land der Orgeln' im 19. Jahrhundert", AEA XV (1965-66)

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 14/10/2012 16:35:15

F680184001P01