> Accueil du site
Les orgues de la région de Sarre-Union
Wolfskirchen, église protestante
1917 degr > Dégâts
Wolfskirchen, l'orgue Wetzel / Dalstein-Haerpfer.
Les photos sont de Roland Schuster, mai 2019.Wolfskirchen, l'orgue Wetzel / Dalstein-Haerpfer.
Les photos sont de Roland Schuster, mai 2019.

L'édifice est dû à l'architecte Friedrich-Joachim Stengel, et date de 1779. Martin Wetzel y plaça un de ses premiers instruments en 1830, sûrement le troisième ou le quatrième de sa production. C'est en tous cas le plus ancien dont il reste des éléments significatifs. On peut encore voir, dans le dessin du buffet et l'agencement de la façade, le style de son maître, Conrad Sauer, qu'il n'avait quitté qu'en 1826.

---
---

Historique

En juillet 1830, Martin Wetzel construisit pour Wolfskirchen un de ses premiers orgues. [IHOA] [ITOA] [PMSWETZEL76] [HOIE]

On ne connaît pas la composition d'origine, mais il devait s'agir d'un petit instrument, à un seul manuel, sans pédale ou avec une pédale extrêmement réduite (15 notes a priori) et conçue essentiellement pour marquer les cadences finales. L'analyse de l'existant permet d'affirmer que la composition de l'instrument comportait une Montre 8', une Flûte 8', un Bourdon 8', un Salicional (dont on a fait le Dolce), un Principal 4', un Nasard, une Doublette, une Fourniture, et une Flûte 4', le jeu emblématique de Wetzel. L'absence totale de tuyaux de pédale remontant à 1830 permet de supposer qu'il n'y avait qu'un manuel, et que si l'instrument était doté d'un pédalier, celui-ci ne fonctionnait qu'en tirasse. [ITOA]

En 1842, Martin Wetzel vint réparer son instrument. De 1835 à 1877, les budgets communaux prévoient en moyenne, pour l'entretien de l'orgue, autant que pour payer le souffleur. [PMSWETZEL76] [HOIE] [ITOA]

Les orgues à transmission mécanique, eux aussi, nécessitent des réparations... Et ce n'était pas fini :

En 1864, il fallut procéder à un nouvelle réparation d'envergure, menée cette fois par les frères Wetzel. [PMSWETZEL76] [HOIE] [ITOA]

---
---

Historique

En 1903, l'instrument a été reconstruit par la maison Dalstein-Haerpfer, dont ce fut l'opus 167. [IHOA] [HOIE] [ITOA]

C'est Ernest Münch qui conseilla le Conseil presbytéral, lequel délibéra fin 1902 et début 1903. [PMSWETZEL76]

Les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités en 1917. On ne sait pas qui a remplacé ces tuyaux par la suite. [PMSCS125]

L'orgue aurait été endommagé au cours de la seconde Guerre mondiale. Il y eut une intervention d'Ernest Muhleisen en 1950, originellement destinée à faire les réparations. [IHOA] [HOIE] [Barth] [ITOA]

Malheureusement, l'instrument a été altéré à cette occasion, et a perdu sa cohérence : une Doublette fut constituée de tuyaux divers (dont des tuyaux Wetzel) et vint remplacer la Gambe (qui datait fort probablement de 1903), et la Mixture a été rendue plus aiguë (1'1/3) que les standards de 1903. [ITOA]

Le buffet

Le buffet, en chêne, date de l'orgue Wetzel (1830). La tourelle centrale très large (ici, 11 tuyaux) est une caractéristique héritée de Jean-Conrad Sauer. (On la retrouve à Eckbolsheim, 1811, ou Ingwiller, 1829.)

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2019
Grand-orgue, 54 n. (C-f''')
Partie sur le vent de Wetzel
Ouverte, Wetzel
Dessus de Wetzel (tuyaux d'un Salicional)
Assemblage de tuyaux réalisé en 1950 pour remplacer une Gambe de 1903
1'1/3 ; assemblage de 1950
Récit, 54 n. (C-f''')
Wetzel et Haerpfer
Tuyaux de Wetzel, considérablement modifiés ; bouchés, puis à cheminées, puis ouverts
c-f''' de Wetzel
Pédale, 27 n. (C-d')
Haerpfer
I/P
[ITOA] [HOIE] [PMSCS125] [RSchuster]
Console:
La belle console Dalstein-Haerpfer.La belle console Dalstein-Haerpfer.

Console indépendante latérale, du côté gauche et retournée dos à l'orgue, de Dalstein-Haerpfer (1903). Commandes des jeux par petits taquets à accrocher (mouvement en 'L'), comme à Strasbourg, St-Thomas. Il paraissent provenir de la maison Weigle, qui fournissait alors des éléments nécessaires pour réaliser des transmissions pneumatiques. Ils sont placés au-dessus du second clavier, en deux groupes de part et d'autre de la plaque d'adresse (la Mixture, les 3 jeux de récit et le jeu de pédale à droite). Claviers blancs, récit à frontons biseautés.

Commande des combinaisons fixes et des accouplements par pistons, disposés sous le premier clavier. De gauche à droite : l'annulateur des combinaisons, "P", "MF" et "F", puis des pistons commandant les accouplements. Il y en a à chaque fois deux : un annulateur et un appel (ce qui est un système plutôt original). De gauche à droite : "I/Péd.", "II/Péd.", "II/I". Le récit n'étant pas expressif, il n'y a aucune commande à pied.

Transmission:

Pneumatique, de 1903.

Sommiers:

Sommiers à membranes, de 1903.

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2019. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670552001P02
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable