Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Haut-Rhin
  Kaysersberg
Bas-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Kaysersberg ~

Sigolsheim, Sts Pierre et Paul
Curt SCHWENKEDEL, 1966


Avant... SCHWENKEDEL Après...

Composition, 1998
Grand-orgue
56 notes
Positif de dos
56 notes
Pédale
30 notes
Bourdon 16' Montre Salicional 8' Soubasse 16'
Montre 8' Bourdon 8' Montre 8'
Flûte à cheminée 8' Prestant 4' Flûte à cheminée 8'
Prestant 4' Flûte à cheminée 4' Prestant 4'
Flûte conique 4' Nasard 2'2/3 Fourniture 4 rgs
Doublette 2' Quarte 2' Douçaine 16'
Sesquialtera 2-3 rgs Tierce 1'3/5 Trompette 8'
Fourniture 4 rgs Larigot 1'1/3 Clairon 4'
Cymbale 3 rgs Cymbale 4 rgs I/P
Trompette 8' Cromorne 8' II/P
Clairon 4'    
II/I    

     A Sigolsheim, il y avait un orgue VERSCHNEIDER de 1863, mais celui-ci a été complètement détruit lorsque l'église a été bombardée, à Noël 1944.

Orgue de Sigolsheim

Sigolsheim, le 15/09/2018

     Sigolsheim fut un des villages "martyres" de la deuxième guerre mondiale, au cours du terrible épisode dit de "la réduction de la poche de Colmar". Evacué par les allemands le 06/12/1944, le village fut tout de même bombardé jusqu'à Noël, et totalement détruit. L'église du 12 ème siècle fut incendiée. Elle a été reconstruite sur ses fondations, en style roman, mais il ne restait rien à sauver de l'orgue de Jean-Frédéric Verschneider construit en 1863.

Dans cet orgue se trouvait, selon le Procès Verbal de réception, parmi d'autres "petits jeux" une Tierce 1'3/5, ce qui n'était vraiment pas courant à l'époque : le facteur avait été "autorisé à conserver" les Mutations de l'orgue précédent, qui datait de 1714, construit par Carl Franz SCHWEITZER (auteur probable du premier orgue de Niedermorschwihr), puis remanié par Martin BERGÄNTZEL en 1792.

Le Verschneider devait être un excellent instrument, car il ne coûta aucune réparation importante jusqu'à sa destruction.

     L'orgue actuel est un Schwenkedel, harmonisé à Plein-vent (les pieds des tuyaux ne sont pas bouchés). C'était une des grandes modes des années 1960, avec les jeux "italiens".
C'est un (très bel) instrument, bien détaché des orgues néo-classiques de la première moitié du siècle (Cymbale de Positif, Cromorne, Larigot...) avec des Montres en cuivre écussonnées en étain. (Le Positif a son Prestant et son Salicional en Montre).

En 1997 : relevage sans modification par Hartwig SPÄTH, de la Freiburger Orgelbau.

Mécanique : à Balanciers au Grand-Orgue, à Equerres au Positif et à la Pédale, Sommiers à gravures. Tirage des jeux électrique.
Il y a un Tutti et une Combinaison ajustable par boutons tournants. Des champignons permettent d'appeler ou d'annuler :

  • les Fonds,
  • le Plein-Jeu,
  • les Fonds,
  • les Anches,
  • ainsi que les Anches du Grand-Orgue et de la Pédale indépendamment
Le troisième rang de la Sesquialtera (un tel jeu n'a normalement que 2 rangs) est un 2', qui commence au Fa 2.

Suite au Relevage, l'orgue a été inauguré le 16/11/1997 par Eric KUNTZMANN.

Sources :

  • Caecilia 1998-3

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 28/07/2008 19:58:14

F680310001P04