> Accueil du site
Les orgues de la région de Villé
Fouchy, St-Jean-Baptiste
avant 1840 atte > Orgue attesté
1917 degr > Dégâts
1946 rele > Relevage
L'orgue Martin Rinckenbach de Fouchy, le 07/02/2016.L'orgue Martin Rinckenbach de Fouchy, le 07/02/2016.

Voici l'opus 52 de Martin Rinckenbach. Décidément, aucun instrument ne fait exception à la tradition de qualité qui caractérise l'oeuvre du plus grand facteur d'orgues romantique alsacien. Si les instruments construits à Ammerschwihr présentent beaucoup de caractéristiques communes, issues de la tradition romantique française, chacun possède ses spécificités. A Fouchy, le récit est composé sans jeu d'anche, et l'ensemble est plutôt teinté de romantisme allemand. Cet instrument, de plus, est resté authentique, à l'exception des tuyaux de façade réquisitionnés en 1917 (mais fort joliment remplacés) et un jeu malheureusement disparu en 1970. C'est un instrument d'exception, digne représentant de la facture romantique "tardive" (c'est à dire parvenue à sa maturité, à la toute fin du 19ème), parfois aussi appelée "symphonique".

---
L'orgue de facteur inconnu (avant 1840)
---

Historique

On sait qu'avant 1840, l'église de Fouchy était déjà dotée d'un orgue. On n'en sait pas grand-chose, si ce n'est qu'il était encore là en 1892 (sa présence est attestée par deux enquêtes-inventaires). [IHOA] [Barth]

---
---

Historique

En 1896, Martin Rinckenbach posa à Fouchy son Opus 52. [IHOA] [Barth]

Les 39 tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités en avril 1917. C'est le "soldat" Joseph Rinckenbach (fils de Martin) qui avait été rappelé du front pour effectuer cette besogne. [IHOA]

Les tuyaux de façade ont été remplacés en 1924. [IHOA]

Ces tuyaux en étain de 1924, de très belle facture, ont probablement été posés par Joseph Rinckenbach.

Il y eut un relevage ("révision") en 1946. [IHOA]

En 1970, l'instrument eut malheureusement à subir une transformation : Curt Schwenkedel remplaça le Violoncelle (à la pédale) par un Prestant. [IHOA]

C'est probablement au cours de la même intervention que le bloc clavier a été remplacé.

En 1979, c'est Chrétien Steinmetz qui fit un relevage. [IHOA] [ITOA]

Depuis lors, cet instrument, d'une exceptionnelle robustesse, n'a pas nécessité d'intervention majeure. [Visite]

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2016
Grand-orgue, 56 n. (C-g''')
(F-g''')
Bois, puis c'-g''' en métal, entièrement bouché
26 (fis'-g''') sur le vent
C-H bois, c-g''' métallique, entièrement bouché
(c-g''')
Reprises sur c, c',c''
Etain
Récit expressif, 56 n. (C-g''')
Applatissage triangulaires ; de très belle facture : c'est presque une Montre!
Flûte à cheminée
C-H conduits dans le Salicional
Pédale, 27 n. (C-d')
1970 ; chape du Violoncelle ; porcelaine bricolée
Etain
I/P
[IHOA] [Visite]
Console:
La console indépendante.Photo de Marin Foisset, 07/02/2016, comme celle de la plaque d'adresse.La console indépendante.
Photo de Marin Foisset, 07/02/2016, comme celle de la plaque d'adresse.

Console indépendante face à la nef, fermée par un couvercle basculant. Tirants de jeux de section ronde à pommeaux munis de porcelaines caractéristiques de Martin Rinckenbach. L'une d'elles (celle du Violoncelle) est malheureusement perdue. Claviers de 56 notes (la taille standard des claviers de Martin Rinckenbach est passée de 54 à 56 notes en 1894).

Le bloc claviers a été remplacé (suite à un accident ? En 1970 ou 1979). Les joues, réalisées dans une essence de bois clair, jurent complètement avec le reste. Une planche en bois brut a été vissée sous la plaque d'adresse pour servir de porte-partitions de fortune. L'inconvénient de ce bricolage est de masquer une partie de la prestigieuse plaque d'adresse...

Commande des accouplements par pédales-cuillers à accrocher, et repérées par des porcelaines rondes : de gauche à droite I/P ("Koppel I. a Pedale"), II/P ("Pedal Koppel II."), II/I ("Manual Koppel"). La boite expressive est aussi commandée par une pédale-cuiller à accrocher ("Expression"), et n'a donc que deux positions : ouvert (forte) ou fermé (piano).

C'est également le cas pour les orgues contemporains de la maison d'Ammerschwihr : Houssen ou Eichhoffen. L'année suivante, à Ensisheim, Martin Rinckenbach est passé à la pédale basculante permettant de graduer l'ouverture de la boîte. En 1899, à Hipsheim, on retrouve une cuiller "tout ou rien", laissant à penser que Martin Rinckenbach réservait la pédale basculante aux grands instruments.

Plaque d'adresse du type "Ammerschwihr ondulant" (entre les deux lignes), caractères incrustés en laiton.

Martin Rinckenbach
Orgelbauer in Ammerschweier.
Ober Elsass.
La plaque d'adresse, malheureusement partiellement masquée.La plaque d'adresse, malheureusement partiellement masquée.
Transmission:

Mécanique à équerres. Elle semble entièrement d'origine dans le buffet (vergettes en bois), mais des éléments métalliques dans la console laissent à penser qu'une partie a été remplacée en 1970. (Conséquence du remplacement du bloc clavier ?)

Sommiers:

Sommiers à gravures, diatoniques pour les trois plans sonores. La pédale est logée à l'arrière du grand-orgue, laissant une passerelle d'accord. Le récit est placé derrière la pédale, à même hauteur que le grand-orgue.

Soufflerie: ventilateur et réservoir disposées dans les combles, au-dessus de l'orgue, ce qui rend le tout très silencieux. La pompe manuelle et son levier à bras ont été conservés.
Tuyauterie:

La tuyauterie est d'excellente facture. Principaux, Trompettes et Gambes sont entièrement en étain, très étoffés. Flûtes en alliage plus riche en plomb. La facture est résolument romantique : entailles de timbre ou d'accord, biseaux dentés, lèvres arquées dans les basses. On peut voir au grand-orgue les entailles de timbre en "trou de serrure", qui sont en quelque sorte la signature de Martin Rinckenbach :

Une entaille "en trou de serrure" caractéristique de Martin Rinckenbach.Une entaille "en trou de serrure" caractéristique de Martin Rinckenbach.
La tuyauterie du grand-orgue.De droite (façade) à gauche et vers de bas : la Montre, le Prestant, le Bourdon 16', le Bourdon 8',le Dolcé, la Gambe, la Mixture 3 rangs et la Trompette, avec ses grands pavillons coniques.De l'autre côté de la passerelle d'accord (en bas et à gauche), on aperçoit une partie de la tuyauterie de pédale,avec quelques tuyaux en étain de la Trompette (Ophicléide),puis ceux du Prestant de 1970, qui malheureusement remplacé le Violoncelle.La tuyauterie du grand-orgue.
De droite (façade) à gauche et vers de bas : la Montre, le Prestant, le Bourdon 16', le Bourdon 8',
le Dolcé, la Gambe, la Mixture 3 rangs et la Trompette, avec ses grands pavillons coniques.
De l'autre côté de la passerelle d'accord (en bas et à gauche), on aperçoit une partie de la tuyauterie de pédale,
avec quelques tuyaux en étain de la Trompette (Ophicléide),
puis ceux du Prestant de 1970, qui malheureusement remplacé le Violoncelle.
La tuyauterie du récit.Il n'y a pas de Hautbois. De bas (accès) en haut( jalousies de la boîte) :le Principal 8', la Flûte à cheminée 8', le Salicional, la Voix céleste puis la Flauto amabile 4'.La tuyauterie du récit.
Il n'y a pas de Hautbois. De bas (accès) en haut( jalousies de la boîte) :
le Principal 8', la Flûte à cheminée 8', le Salicional, la Voix céleste puis la Flauto amabile 4'.

Contrairement à d'autres facteurs, qui, au récit, cherchent à éloigner la Voix céleste et sa Gambe (la seconde servant à produire les battements avec la première ; ici le Salicional), Martin Rinckenbach n'hésite pas à les placer sur deux chapes voisines. La Voix céleste n'ayant pas d'octave grave, cette proximité a permis de conduire les 12 premières notes dans le Salicional.

C'est un très bel instrument, qui sonne de façon superbe ! Et pourtant, il est aujourd'hui (2016) très empoussiéré, ce qui doit nuire à son accord et à ses performances sonores : cela laisse présager d'excellentes surprises quand il sera nettoyé. L'ensemble se trouve dans un très bon état de conservation. Evidemment, d'un point de vue esthétique, il serait souhaitable de rendre à sa magnifique console des joues de clavier en harmonie avec son style, et de dégager sa prestigieuse plaque d'adresse, dont on ne peut qu'être fier ! La façade, réquisitionnée en 1917, a été restituée de bien belle façon, cohérente avec le reste. Il est fort regrettable que le Violoncelle ait été remplacé par cet inutile Prestant, et l'instrument mérite vraiment le retour à la configuration initiale. Le Violconcelle pourrait être reconstitué sur le modèle de celui de Bréchaumont (1897).
Le toucher est un peu dur avec les claviers accouplés, mais lorsque ceux-ci sont joués indépendemment, la force à appliquer reste dans les standards pour une console mécanique indépendante : il suffirait donc probablement de régler l'accouplement.

L'orgue de Fouchy est est pratiquement contemporain du célèbre instrument de Phalsbourg (57), classé Monument Historique dès le 09/08/1985. Il n'a pas d'équivalent dans le Val de Villé (le seul instrument de facture analogue, à Lalaye, est plus petit, et a été fortement altéré au cours de nombreuses transformations). On trouve des représentants de l'esthétique symphonique relativement proches à Dambach-la-Ville (Joseph Merklin, 1866), Eichhoffen (Martin Rinckenbach, 1896), ou Selestat, St-Georges (Martin Rinckenbach, 1896), ainsi qu'à l'église protestante (Martin Rinckenbach, 1896 et 1881 respectivement). Mais tous les quatre ont eu à subir de profondes modifications, et ils nécessiteraient une importante restauration. Pour parvenir au même niveau d'authenticité, il faut aller dans la vallée voisine de Ste-Marie-aux-Mines, à l'église St-Louis (Martin Rinckenbach, 1882).

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2016. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670143001P02
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable