Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Bas-Rhin
  Strasbourg
Haut-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Strasbourg ~

Strasbourg, St Louis
Charles et Edgard WETZEL, 1896

Buffet classé Monument Historique le 30/12/1982


Avant... WETZEL Après...

Composition, 1986
Grand-orgue
56 notes
Récit expressif
56 notes
Pédale
30 notes
Bourdon 16' Bourdon 8' Contrebasse 16'
Montre 8' Salicional 8' Soubasse 16'
Bourdon 8' Voix céleste 8' Basse 8'
Flûte 8' Prestant 4' Prestant 4'
Prestant 4' Nasard 2'2/3 Bombarde 16'
Cor de nuit 4' Quarte de nasard 2' Trompette 8'
Doublette 2' Tierce 1'3/5 I/P
Fourniture 4 rgs Cymbale 3 rgs II/P
Cymbale 3 rgs Basson/Hautbois 8'  
Trompette 8' Trémolo  
II/I    

     Dans son magnifique Buffet Néo-baroque, cet orgue de Charles et Edgard WETZEL est encore un témoin de la grande époque de l'orgue romantique, directement inspiré de CAVAILLE-COLL.


Strasbourg, St-Louis, le 09/03/2002

     Le premier orgue de la paroisse St-Louis fut construit par le Frère DELORME, à qui l'on doit le Buffet de l'orgue du Bouquenom. Jean-André SILBERMANN raconte que son père fournit à Delorme des soufflets pour cet orgue, achevé en 1715. L'instrument, évalué bien bas par Silbermann (comme à son habitude...) fut revu par WALTRIN et MERCKEL, et encore par TOUSSAINT de Westhoffen.
L'orgue fut vendu à Rechtenbach en Janvier 1798. Voici sa Composition, telle que l'a notée Jean-André SILBERMANN :

     Après la Révolution, il y eut à St-Louis un petit orgue provisoire, qui disparut probablement dans l'incendie de l'église, le 15/05/1805. L'église neuve fut achevée 22 ans plus tard, et dotée en 1829 d'un orgue SAUER, celui que l'on peut voir aujourd'hui à Ingwiller.

     En 1896, la paroisse St-Louis vendit son orgue Jean-Conrad SAUER, 1896, à Ingwiller. Pour le remplacer, on commanda à Charles Wetzel un orgue de 25 Jeux avec Machine Barker. L'instrument fut placé dans un magnifique Buffet réalisé par Paul KLEIN. En couronnement, une petite plate-face de tuyaux (muets) dessine un éventail.

Il faut attribuer cet instrument a Charles et à Edgard Wetzel : la Console porte bien la plaque "Charles Wetzel & fils".


En 1913, Edmond-Alexandre ROETHINGER fit quelques travaux. Les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités allemandes en Février 1917.

En 1956, Georges et Curt SCHWENKEDEL modifièrent un peu la Composition. Ils ajoutèrent (sur des Sommiers pneumatiques) une Cymbale et un Cornet au Grand-orgue, et une Voix céleste au Récit.

En 1973, l'instrument fut victime d'un vol de tuyaux. Disparurent (du Grand-orgue) : le Bourdon 8', 3 rangs de la Fourniture, ainsi que le Cromorne.

En 1983, Paul ADAM procéda à un relevage et au remplacement de deux des Jeux volés en 1973. Le Cornet (de 1956) fut supprimé, et la Cymbale placée sur le Sommier principal, à la place du Cromorne.

La Console est caractéristique de son époque. Indépendante, mais avec des alignements de tirants de Jeux mécaniques placés en gradins. Les étiquettes ne sont pas d'origine : elles datent de 1956.

Mécanique : à Equerres (Console indépendante dirigée vers la nef). Machine Barker pour le Grand-orgue. Sommiers à Gravures. Les Layes doubles permettent un Appels d'Anches pour les trois plans sonores. Il y a aussi un Annulateur du Grand-orgue.

Sources :

    Archives SILBERMANN (pour l'orgue Delorme).

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 28/11/2004 19:31:49

F670482039P04