Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Haut-Rhin
  Cernay
Bas-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Cernay ~

Burnhaupt-le-Bas, Sts Pierre-et-Paul
Georges SCHWENKEDEL, 1934


Avant... SCHWENKEDEL Après...

Composition, 1986
Grand-orgue
56 notes
Récit expressif
56 notes
Pédale
30 notes
Bourdon 16' Quintaton 16' Soubasse 16'
Montre 8' Grosse flûte harmonique 8' Flûte 8'
Bourdon 8' Gambe 8' Quinte 5'1/3
Flûte dulciane 8' Voix céleste 8' Basse 4'
Viole d'amour 8' Flûte 4' Bombarde 16'
Prestant 4' Cor de nuit 2'2/3 I/P
Occarina 2' (1) Flageolet 2' II/P
Fourniture 4 rgs Tierce 1'3/5  
I/I (4') Plein-jeu 3 rgs  
II/I (16', 8', 4') Trompette solo 8'  

     Que de recherche et de poésie dans les noms des Jeux de cet instrument ! Cet orgue a été construit en 1934 par Georges SCHWENKEDEL, ce qui en fait son Opus 59.

     On raconte qu'à Burnhaupt-le-Bas, les descendants d'un oncle de SILBERMANN furent maires de père en fils sur onze générations. C'est sûrement une légende, mais un certain Joseph Silbermann était effectivement maire dès 1793.

Il y a eu deux orgues à Burnhaupt-le-Bas avant le Schwenkedel :

L'orgue Schwenkedel est logé dans un Buffet conçu pour s'inscrire sous un grand arc, pur demi-cercle surplombant la Tribune, dans cet édifice absolument monumental.

Le nom des Jeux est très exotique. On trouvera ici :

  • une "Flûte dulciane" (Soit "Flûte douce". Les Dulcianes sont normalement de menue taille, discrètes, loin de la Flûte par construction, en théorie. Mais bien sûr, tout est affaire d'harmonisation...)
  • une "Viole d'Amour" (Beau nom pour une Gambe)
  • une "Occarina 2'" (avec deux 'c'). C'est une Flûte conique de 2 pieds, que l'on retrouve à Reiningue et Burnhaupt-le-Haut. Schwenkedel plaça aussi ce Jeu à Bettlach en 1942.
  • la Fourniture était à l'origine un "Cornet VI à VIII"
  • une "Grosse flûte harmonique"
  • le Nasard, ici construit avec les tuyaux du plus discret des Bourdons, le Cor de Nuit, prend le nom hybride de "Cor de nuit 2'2/3'

On notera aussi la Grosse Quinte 5'1/3 de Pédale.

De 1968 à 1981 à l'église Sts-Pierre-et-Paul, on utilisa principalement l'orgue de choeur.

     Le Grand-orgue a été relevé en 1981 par la Manufacture d'Orgues Franc-Comptoise (aujourd'hui Manufacture d'orgues Bernard AUBERTIN).

Transmission : Pneumatique (Console indépendante dirigée vers l'orgue). Sommiers à Membranes.
Il y a quatre Combinaisons fixes (Piano, Mezzo Forte, Forte, Tutti), une Combinaison libre, et Appel des Anches et une pédale de Crescendo.

(1) Schwenkedel a souvent appelé "Occarina" (avec deux "c") sa Flûte conique 2'. On retrouve une pareille dénomination à Grentzingen (1931), Reiningue (1932), Burnhaupt-le-Haut (1932), Durlinsdorf (1932) et Rimbach-près-Guebwiller (1936). Schwenkedel plaça aussi ce Jeu à Bettlach en 1942.

Sources :

  • P. MEYER-SIAT, "Stiehr-Mockers", AEA XX (1972-73)
  • P. MEYER-SIAT, "Weinbert BUSSY, facteur d'orgues à Pfaffenheim", AEA XL (1980-81)

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 01/05/2005 16:15:32

F680059001P03