Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Bas-Rhin
  Rosheim
Haut-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Rosheim ~

Ottrott, Mont Ste Odile
Max ROETHINGER, 1964


Avant... ROETHINGER Après...

Composition, 1986
Positif de Dos
56 notes
Grand-orgue
56 notes
Récit expressif
56 notes
Pédale
30 notes
Flûte à cheminée 8' Montre 8' Flûte conique 8' Soubasse 16'
Prestant 4' Flûte à cheminée 8' Unda Maris 8' Flûte conique 8'
Doublette 2' Prestant 4' Flûte à cheminée 4' Quintaton 4'
Cymbale 3 rgs Mixture 6 rgs (2') Nasard 2'2/3 Douçaine 16'
Cromorne 8' Trompette 8' Flûte 2' I/P
  I/II Tierce 1'3/5 II/P
  III/II Larigot 1'1/3 III/P

     Il s'agit de l'un des derniers orgues construits par la célèbre Maison ROETHINGER, puisque celle-ci fermera ses portes à peine quatre ans plus tard. C'est un trois-claviers à la Composition très intéressante.

Orgue du Mont Ste-Odile

L'orgue du Mont Ste-Odile, le 16/07/2005

     Le Mont Sainte-Odile est l'un des sites les plus célèbres et populaires d'Alsace. Le couvent du Hohenbourg a été fondé au 7 ème siècle à un emplacement occupé depuis l'époque gauloise. L'agencement des bâtiments a été restructuré en 1930 autour des édifices plus anciens, comme l'église conventuelle, qui date de la fin du 17 ème siècle, avec toutefois quelques éléments romans.

Plusieurs orgues se sont déjà succédés à cet endroit. L'actuel est le sixième :
  • Il y avait déjà au 17 ème siècle un orgue chez les Prémontrés (occupant à l'époque le site). C'était "eine schöne Orgel", détruit en 1674 par la soldatesque Brandebourgeoise qui pilla le Mont.
  • Du second orgue, on ne sait rien, si ce n'est qu'il fut réparé en 1700.

  • Un Positif de André SILBERMANN, réalisé en 1720 pour le Hafenmeister VIGERA de Strasbourg, et qui fut après la mort de ce dernier (en 1750) installé au Mont Ste-Odile par Jean-André Silbermann. Il s'agissait du sixième Positive, de 4 Jeux (Bourdon 8', Prestant 4', Doublette 2', Fourniture 3 rgs), qui présentait la particularité de laisser manipuler ses Registres non seulement à l'avant, mais aussi depuis les côtés de l'instrument.
    Ce Positif repartit en 1791 pour Mittelbergheim (où l'on pourra consulter la suite de l'histoire). Il ne revint finalement pas au Mont St-Odile, comme l'affirme une légende tenace, reprise par Barth et F.X. MATHIAS.

  • En 1862, Joseph STIEHR construisit un orgue pour le Mont Ste-Odile. Réparé en 1872 par (Charles?) WETZEL et en 1890 par Louis MOCKERS, l'un de ses tuyaux de façade porte la mention "Ste Odille 1862". Cet instrument fut démonté en 1907, puis offert en 1909 par l'évêché à Gundershoffen, où il se trouve toujours. Le déménagement fut réalisé par François KRIESS.
  • Car en 1907, Kriess posa ici son Opus 17 (selon la liste de 1924). L'instrument, pneumatique, visiblement réalisé avec beaucoup de matériel d'origine WEIGLE, avait 2 claviers et 20 Registres. Muni d'un de ces célèbres Jeux "Labiaux" (Labialstimmen, ici une Labial-Schalmey) qui étaient censés, pour Gessner, remplacer les jeux d'Anches, il perdit sa façade lors de la réquisition de 1917. Il a été reconstruit par Roethinger en 1928, puis fut finalement vendu en 1962 à l'occasion de la construction de l'instrument actuel.

Avec son Récit (expressif) placé dans le soubassement et son Positif de Dos, l'orgue de Max Roethinger est construit selon une architecture originale.

     La façade a été remplacée par Jean Georges KOENIG vers 1985-90 (car ce facteur passait souvent ses vacances au Mont Sainte-Odile).

Mécanique : à Balanciers. Sommiers à Gravures. Le tirage des Jeux est électrique, ce qui a permis l'installation d'une Combinaison libre, ainsi que d'Appels du Tutti, des Anches et des Mixtures.

L'orgue a été inauguré le 30/03/1964.

Sources :

  • Remerciements à Yves KOENIG
  • M. BARTH, "Elsass, 'Das Land der Orgeln' im 19. Jahrhundert", AEA XV (1965-66)
  • P. MEYER-SIAT, "Stiehr-Mockers", AEA XX (1972-73)
  • Archives Silbermann

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 29/01/2006 18:11:13

F670368003P06