> Accueil du site
Les orgues de la région de Wissembourg
Wingen, St-Barthélémy
1917 degr > Dégâts
avant 1945 degr > Dégâts
Partie instrumentale classée Monument Historique, 24/11/1978.
L'orgue Stiehr de Wingen.Photo de Franck Lechêne, 16/07/2012.L'orgue Stiehr de Wingen.
Photo de Franck Lechêne, 16/07/2012.

Le buffet de l'orgue de Wingen, avec pilastres, chapiteaux et griffons et motifs "égyptiens" rappelle que le "goût antique" était très à la mode au milieu du 19ème siècle. Une grande partie de la tuyauterie d'origine a malheureusement été perdue au cours de la seconde Guerre mondiale.

---
L'orgue de facteur inconnu (1825)
---

Historique

Il y avait déjà un orgue à Wingen en 1825 (l'édifice a été rebâti en 1820), car on connaît le nom de son organiste : François-Joseph Schaudel. [IHOA] [PMSSTIEHR]

---
---

Historique

C'est en 1845 que fut posé l'orgue Stiehr. [IHOA]

Le traité avait été conclu dès le 07/08/1842, mais la tribune ne dégageait pas assez de hauteur sous plafond pour pouvoir loger l'instrument, et il fallut d'abord la baisser d'un mètre. [PMSSTIEHR]

Louis Ginter fut organiste à Wingen de 1904 à 1911.

Il fallut réparer l'instrument dès 1864. [PMSSTIEHR]

Les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités en juin 1917. [IHOA]

L'instrument eut à souffrir d'importants dégâts pendant la seconde Guerre mondiale, donc avant 1945. Il fut victime d'un pillage : ce sont tous les tuyaux en métal du positif et de la pédale (donc les plus facilement accessibles) qui disparurent. [IHOA] [ITOA] [PMSSTIEHR]

En 1954, la maison Muhleisen effectua donc d'importantes réparations et une modification de composition, en particulier au positif. [IHOA] [ITOA]

C'est plutôt dans le style "néo-classique" que l'orgue fut remis en état : à l'époque, la connaissance de la facture de Stiehr et de l'esthétique "de transition" (ou post-classique) en général était encore très réduite. Cela explique cette étrange Cymbale, qui n'a pas grand chose à faire d'un un positif Stiehr, et qui se retrouve coupée en basse+dessus car elle occupe très probablement la chape du Basson/Hautbois. Conformément aux standards du néo-classique, la pédale fut dotée d'une Flûte 4' et d'une gambe. Cela explique aussi qu'il ait été fait usage de tuyaux "de rencontre" pour la tuyauterie du positif.

De façon assez surprenante, la partie instrumentale a été classée, en 1978.

En 1999, la maison Alfred et Daniel Kern fit un relevage. [IHOA]

Le buffet

Le buffet de l'orgue de Wingen, avec pilastres, chapiteaux et griffons, rappelle que les motifs "antiques" étaient très à la mode dans le deuxième tiers du 19ème siècle. Dès 1835 à Willgottheim Dettwiller, Joseph Stiehr avait réalisé des buffets empire marqués par ces influences. Ils sont probablement inspirés de l'orgue Walcker, 1833, de l'église St-Paul de Francfort. D'autres buffets à l'ornementation apparentée se trouvent à Itterswiller (1836), Kaltenhouse (Weitbruch, St-Gall, 1838), Surbourg (1840), Friesenheim (Flexbourg, 1840), Mothern (1841), Mattstall (1841), Kertzfeld (1842, avec une ornementation différente), Rumersheim (1842), Littenheim (1843), Wingen (1845), Hoffen (1846), Dieffenbach-lès-Woerth (1847), Dangolsheim (1848), Mittelschaeffolsheim (1848)... et de très nombreux autres, puisqu'on en retrouve certains éléments jusqu'en en 1879 (Obenheim. A Hochfelden, quelques années avant Wingen, la "façon égyptienne" de Stiehr avait atteint son apogée.

La ligne courbe en haut des tourelles préfigure le néo-roman. Elle est rehaussée par une boiserie en "pignons" faisant un petit toit sur chaque tourelle. Le buffet est comparable avec celui de Romanswiller (1843) : les évolutions les plus marquantes sont cette courbe au haut des tourelles, et la "rectangularisation" du positif de dos, qui d'un groupe tourelle/plate-face/tourelle devient une plate-face double.

Caractéristiques instrumentales

Composition, 1986
Positif de dos, 54 n. (C-f''')
C-dis d'origine
1954 ; contient des tuyaux Walcker
1954
1954
1954
1954
Probablement sur la chape d'une anche
1954
1954
Grand-orgue, 54 n. (C-f''')
Conique
Etoffe ; ouverte, bien que notée 'Nazard' sur le C
(c'-f''')
Posté
4 à l'origine
(cis'-f''')
Pas de Stiehr
Pédale, 18 n. (C-f)
1845
1845
1954
1954
1954
Chape vide
Du Clairon?
Sur les deux manuels
[PMSSTIEHR] [ITOA]
Console:
Transmission: mécanique suspendue, positif à balanciers.
Sommiers: à gravures (1845).
Soufflerie: trois soufflets cunéiformes (1845), conservés.
Tuyauterie:

La Voix humaine n'est pas de Stiehr : elle présente des marques sur les tuyaux que l'on retrouve à Niederroedern. Cela n'éclaircit pas beaucoup le mystère de sa provenance. L'auteur de l'instrument de Niederroedern n'est pas connu (Johann Carl Baumann d'Annweiler ou Johann Friedrich Alffermann de Landau ont été proposés). Notons que c'est Stiehr qui installa cet orgue à Niederroedern : il venait de Soultz-sous-Forêts, mais ce fut fait seulement en 1861, et la Voix humaine ne vient donc pas, a priori, de là bas. (Certes, la maison de Seltz a pu entrer en possession de l'instrument avant 1861, car il n'est plus fait état de dépenses à l'orgue après 1819, et l'achat d'un neuf est évoqué dès 1853. La Voix humaine de Wingen a aussi pu être posée après l'achèvement de l'instrument.) La composition de l'orgue originel de Soultz ne comporte pas de Voix humaine.

Diapason : ~Sib 440Hz

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2016. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670537001P02
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable