> Accueil du site
Les orgues de la région de Huningue
Blotzheim, St-Léger
1917 degr > Dégâts
L'orgue de Blotzheim, St-Léger, l'orgue Martin Rinckenbach.
Photo d'Emmanuel Maisonnet, 26/06/2008.L'orgue de Blotzheim, St-Léger, l'orgue Martin Rinckenbach.
Photo d'Emmanuel Maisonnet, 26/06/2008.

Il est ici question des orgues de l'église paroissiale St-Léger, aussi appelée "Obere Kirch". Il s'y trouve un orgue Martin Rinckenbach de 1894, dont l'histoire est peu commune, puisqu'il a remplacé un... Joseph Merklin de 1861.

---
L'orgue de facteur inconnu (1708)
---

Historique

La présence d'un orgue dans l'église St-Léger est attesté en 1708 par une réparation effectuée à l'instrument. [IHOA]

---
L'orgue de facteur inconnu (1775)
---

Historique

En 1775, on y installa l'ancien orgue de salon du Dr Dollfus. [IHOA]

---
---

Historique

En 1861, Blotzheim reçut l'un des premiers opus alsaciens de Joseph Merklin. [IHOA] [Barth] [YMParisAlsace]

C'était un cadeau de la famille Rein (c'est écrit sur le positif) : un petit instrument de "6 registres complets et 4 demis". On a interprété cela comme un instrument à 2 manuels (grand-orgue de 6 jeux et dessus récit de 4 jeux) avec un pédalier un tirasse du grand-orgue. [Barth] [PMSSUND1981]

Contrairement à ce qui se pratiquait en Alsace en 1860, l'absence de pédale séparée et de basses pour le récit n'était pas exceptionnelle pour un orgue "parisien". Mais souvent, les récits incomplets de l'époque étaient seulement dépourvus d'octave grave, sans être limités à de simples dessus (c'-g'''). On peut aussi interpréter la description comme un orgue à une seul manuel, de 8 jeux, dont deux coupés en basse+dessus (par exemple un Bourdon 16' et une Trompette). Il aurait alors ressemblé à l'orgue de chœur de Lille, Saint-André (1855), avec une Gambe complète et un jeu supplémentaire. Peut-être : {B16(B+D),M8,B8,S8,G8,P4,FH4,T8(B+D)}. Reste que la console, dans ce cas aurait nécessité un aménagement significatif en 1894 pour être dotée d'un second manuel.

Comme c'était un orgue acquis grâce à un don privé, il n'y eut pas de réception, et l'instrument n'a pas laissé de traces aux archives. On sait juste que "Lorsque l'église neuve fut consacrée le 23.06.1861, l'orgue neuf de Merklin s'y trouvait déjà." [PMSSUND1981]

On ne connaît donc pas la composition de l'orgue Merklin. Mais il est clair qu'il devait être "un peu juste" pour l'édifice. En décembre 1871, Antoine Berger, venu nettoyer les deux orgues de Blotzheim, nota que les soufflets n'étaient plus utilisables. Avaient-ils été endommagés ? [PMSSUND1981]

---
---

Historique

En 1894, Martin Rinckenbach posa un orgue neuf. [IHOA]

La console Merklin fut conservée (ce qui explique peut-être que cet opus n'a pas de numéro). L'orgue ne figure pas sur la liste des opus de la maison d'Ammerschwihr, et non plus sur celle parue dans "Caecilia" en 1924 et reprise par Barth ; il se situe entre le 42 et le 43. Rinckenbach considérait peut-être cette opération comme une reconstruction, et pas comme un orgue neuf.

L'instrument est pratiquement contemporain de celui de Niederbronn-les-Bains. Sa composition d'origine devait être celle notée le 28/03/1944 par Georges Schwenkedel avant qu'il ne procède à la seule modification qui ait altéré l'authenticité de cet instrument :

On trouvera sur la page consacrée aux compositions des orgues Martin Rinckenbach de 1874 à 1898 plus de détails sur ces évolutions.

Les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités en 1917 [PMSSUND1981]

Hélas, l'instrument a été altéré en 1946, par Georges Schwenkedel. [ITOA] [PMSSUND1981]

Au grand-orgue, le Dolce 8' et la Flûte 4' ont été supprimés au profit d'une Quinte 2'2/3 et d'une Doublette. A la pédale, le malheureux Violoncelle 8' ("Cello 8") - jeu emblématique de Martin Rinckenbach - a été remplacé par un absurde Prestant 4'. Mais le plus grave fut commis au récit, où le remplacement du Geigenprincipal par une Flûte 2' a privé le plan sonore de ses fondements... [ITOA] [PMSSUND1981]

En 1982, Michel Gaillard, pour le compte de la maison Aubertin, fit un relevage. Malheureusement, aucun effort ne fut fait pour restaurer les jeux romantiques perdus en 1946, et l'instrument resta dans cette configuration. [MGaillard]

Le buffet

Le buffet date de 1894. Ce n'est donc pas celui qui a abrité l'orgue Merklin (mais le positif de dos postiche a dû être conservé). Il a été construit par la maison Boehm de Mulhouse (bien que l'on trouve la mention "Klem" dans certaines sources. (P.179 de l'annuaire du Sundgau 1981 ; était-ce l'orgue Merklin qui avait un buffet de Klem ?) Les plans sont de l'architecte Diogène Poisat, de Belfort. (L'architecte de l'église St-Léger, mais aussi de celle de Willer-sur-Thur.) [Barth] [Palissy] [ITOA]

Caractéristiques instrumentales

Composition, 1986
Grand-orgue, 56 n. (C-g''')
1946 ; remplace un Dolce
1946 ; remplace une Flûte 4'
Récit expressif, 56 n. (C-g''')
(c-g''')
1946 ; remplace un Geigenprincipal
Pédale, 27 n. (C-d')
1946 ; remplace le Violoncelle
I/P
Transitive

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2020. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F680042001P04
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable