Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Bas-Rhin
  Sélestat
Haut-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Sélestat ~

Sélestat, Ste Foy
Martin puis Joseph RINCKENBACH, 1892


Avant... RINKENBACH Après...

Composition, 1986
Grand-orgue
56 notes
Récit expressif
56 notes
Pédale
30 notes
Bourdon 16' Quintaton 16' Soubasse 16'
Principal 8' Geigenprinzipal 8' Contrebasse 16'
Bourdon 8' Lieblich gedackt 8' Octavebasse 8'
Octave 4' Salicional 8' Basson 16'
Flûte à cheminée 4' Flûte harmonique 8' I/P
Flûte de concert 4' Voix céleste 8' II/P
Doublette 2' Prestant 4'  
Sifflet 1' Flûte octaviante 4'  
II/I (16', 8', 4') Quinte 2'2/3  
  Octavin 2'  
  Mixture (2'2/3)  
  Trompette solo 8'  
  Basson/Hautbois 8'  

     Il y a à Sélestat, deux églises toutes proches. L'une est gothique (St Georges) et l'autre, baptisée Ste-Foy, est romane (du 12 ème siècle). Toutes deux contiennent des orgues RINCKENBACH.

L'orgue de Ste-Foy était à l'origine de l'Opus 37 de Martin Rinckenbach, livré en 1892. Comme souvent (Cernay ou Thann par exemple), Joseph, le fils de Martin, modifia l'instrument de son père.


Séletat, Ste-Foy,
le 20/09/2003.

     Le premier orgue connu à Ste-Foy date du 17 ème siècle. Il a été vendu à Marckolsheim en 1698.

Le deuxième a été construit en 1698 par le fameux Frère Lai d'Ebersmunster, qui construisit aussi un orgue pour les Dominicaines de Sylo.

Du troisième orgue de Ste-Foy, on ne sait que très peu de choses. Il apparut en 1758 et disparut à la Révolution.
C'est sur cet orgue que le Jésuite ROOS, organiste du lieu, a joué des "danses françaises et des menuets", s'attirant en 1761 les foudres de son auditoire.

Le quatrième orgue était un Joseph RABINY / François CALLINET, 1808, et en 1843, les Frères Callinet ont placé à Ste-Foy un orgue qui était certainement très important, puisqu'avec 3 claviers et 46 Jeux, il était presque aussi grand que celui de Masevaux.

     L'orgue de Martin Rinckenbach était à transmission mécanique et avait 24 Jeux sur deux claviers et Pédale. Le Buffet, Néo-roman (aux couronnements très particuliers, arrondis en ogives) a été construit par la maison KLEM de Colmar. Il est caractérisé par un ensemble de 4 statues qui divisent les Tourelles du grand Buffet. Le Positif de dos était postiche dès l'origine.

C'est en 1910 que Joseph Rinckenbach pneumatisa l'instrument de son père. (Dans l'Inventaire historique, cette pneumatisation est imputée à ROETHINGER, 1923.)

Les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités allemandes en avril 1917.

     Il y eut des réparations en 1922 (sûrement remplacement de la Montre, par ROETHINGER) et 1938 (relais pneumatiques). En 1953, Georges SCHWENKEDEL électrifia la traction des Registres et changea deux Jeux. (En 1961, il y avait une Dulciane et une Quinte au Grand-orgue, à la place des actuels Principaux de 2' et 1'.) Son fils Curt revint réparer l'orgue en 1969, et en 1977 il y eut des travaux par GUERRIER.

Transmission : Pneumatique. Sommiers à Membranes. Tirage des Jeux électrique.
Il y a cinq Combinaisons fixes (Pianissimo, Piano, Mezzo Forte, Forte, Fortissimo) et une Combinaison libre, ainsi qu'un Crescendo.

Cet instrument est aujourd'hui muet, parce qu'un "orgue" électronique a pris la place de la Console il y a quelques années. Le fournisseur était tellement respectueux de notre patrimoine qu'il envoya purement et simplement la Console historique de Rinckenbach à la décharge. Quant à la machine électronique, elle fut évidemment rapidement hors service.

     Les célébrations sont aujourd'hui provisoirement accompagnées par le bel orgue de choeur Matthaeus MOESSMER, 1880 / Richard DOTT, 2002. Mais il est prévu de déplacer cet instrument à St-Georges lorsque le Rinckenbach aura enfin retrouvé sa voix.

Sources :

  • M. BARTH, "Elsass, 'Das Land der Orgeln' im 19. Jahrhundert", AEA XV (1965-66) (Sous "Schlettstadt, St. Fideskirche")
  • P. MEYER-SIAT, "Les Callinet, facteurs d'orgues à Rouffach, et leur oeuvre en Alsace" ISTRA, 1965

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 20/11/2011 08:32:02

F670462002P06