Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Haut-Rhin
  Altkirch
Bas-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région d'Altkirch ~

Eglingen, St Léger
Joseph RINCKENBACH, 1928


Avant... RINKENBACH Après...

Composition, 2000
Grand-orgue
56 notes
Récit expressif
56 notes
Pédale
30 notes
Bourdon 16' Cor de nuit 8' Soubasse 16'
Montre 8' Viole de gambe 8' Flûte 8'
Bourdon 8' Voix céleste 8' I/P
Salicional 8' Flûte octaviante 4' II/P
Prestant 4' Nasard 2'2/3  
II/I Octavin 2'  
  Tierce 1'3/5  
  Trompette 8'  
  Trémolo  
  II/II (16', 4')  

     Le Buffet de cet orgue de Joseph RINCKENBACH a été réalisé par la célèbre Maison RUDMANN et GUTHMANN, de Logelbach. L'instrument date de 1928 : c'est l'Opus 188 de la Maison Rinckenbach.


Eglingen, le Buffet de Rudmann et Guthmann.
Photo Yannick MERLIN.

     Cet orgue Rinckenbach est déjà le troisième du lieu.

Le premier fut amené à Eglingen en 1793. Il venait d'Altkirch. Il n'est pas impossible que cet achat ait été invalidé, et l'on est pas tout à fait sûr que c'est bien l'orgue d'Altkirch qui se trouvait encore à Eglingen en 1840. En 1857, on estimait que "l'ancien jeu d'orgue ne peut plus servir".

"Ancien", parce que le nouveau devait déjà avoir été commandé, auprès de François Antoine BERGER. Il fut reçu le 12/08/1858 par deux personnages connus de l'Orgue alsacien : François Antoine GINCK (Heimersdorf) et Jean-Chrisotome DIETRICH (Zimmersheim). Le Procès Verbal fait état d'une augmentation de 50% du prix de l'étain.
Le Buffet possédait 4 Tourelles, et était donc sûrement assez proche de ceux de Joseph CALLINET, dont Berger prenait peu à peu la succession.

L'instrument fut entretenu en 1889 par Martin RINCKENBACH. Juste avant la guerre, il était en bon état.
Il fut totalement détruit pendant la première Guerre Mondiale.

     L'édifice actuel date de 1927 (il ne restait pratiquement rien de l'ancienne église). Le devis de Joseph Rinckenbach fut approuvé par F.X. MATHIAS, et l'orgue livré en 1928. La Composition n'a jamais été changée. Les très Néo-classiques Mutations (Nasard 2'2/3 et Tierce 1'3/5) du Récit sont donc authentiques.

     L'orgue a été restauré dans les années 1990 par Michel GAILLARD, de la Manufacture Bernard AUBERTIN. La Composition n'a pas été modifiée, et la traction pneumatique a bénéficié d'un entretien en profondeur.

Transmission : pneumatique (Console indépendante dos à la nef). Sommiers à Membranes.
Il y a trois Combinaisons fixes (Piano, Forte, Tutti) et un Annulateur du Grand-orgue.

Sources :

  • Remerciements à Yannick MERLIN.
  • P. MEYER-SIAT "Etudes organologiques", Annuaire de la Société d'Histoire Sundgauvienne, 1982
  • M. BARTH, "Elsass, 'Das Land der Orgeln' im 19. Jahrhundert", AEA XV (1965-66)

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 03/03/2012 09:25:35

F680077001P03