Accueil
Candide
Jeux
Architecture
Esthetiques
Facteurs
Avant18
Bergantzel
Callinet
Dubois
Herbute
Moeller
Rinckenbach
Silbermann
Stiehr
Waltrin
Repertoire
Haut-Rhin
  Ferrette
Bas-Rhin
Credits
An2000
An2001
Photo
~ Les orgues de la région de Ferrette ~

Oltingue, St Martin
CALLINET Frères, 1843

Partie instrumentale classée Monument Historique le 28/05/1973
A part la façade, reconstituée, l'orgue est parfaitement authentique.
Cet instrument est l'un des joyaux de l'Orgue alsacien.


Avant... CALLINET Après...

Composition, 2003
Positif de dos
54 notes
Grand-orgue
54 notes
Pédale
25 notes
Flûte traversière 4'8' (1) Bourdon 16' Bourdon 16'
Bourdon 8' Montre 8' Flûte 8'
Salicional 8' Bourdon 8' Violoncelle 8'
Montre 4' Gambe 8' Flûte 4'
Flûte 4' (D) Prestant 4' Ophicléide 16' (Anches libres)
Doublette 2' Flûte 4' Trombone Basse 8'
Basson (Anches libres)/Hautbois 8' Nasard 2'2/3 Trombone Alto 4'
  Doublette 2'  
  Sifflet 1'  
  Cornet 5 rgs (D)  
  Fourniture 3 rgs (1'1/3)  
  Trompette 8' (B+D)  
  Clairon 4'  
  I/II (Tiroir)  

     Le superbe orgue d'Oltingue, est avec celui de Mollau, l'un des plus célèbres Callinet d'Alsace. Son excellent état de conservation en fait un témoin marquant le la facture du 19 ème siècle.


Oltingue, le 05/07/2003

     Le maire KUENTZ fit affaire le 20/11/1842 avec les Frères (Joseph et Claude-Ignace) CALLINET. Cet instrument fut probablement monté par Joseph en même temps que Claude-Ignace finissait celui de Guémar.

Il n'y a qu'à Wolxheim que l'on retrouve d'autres Jeux à Anches libres de Callinet. Comme ici, il s'agit d'un Basson (à Wolxheim, c'est la Basse du "Cor anglais") et d'un Ophicléide de Pédale.

     On notera qu'ici, en 1843, Joseph Callinet compose le Plein-jeu de son Grand-orgue avec un Sifflet 1' et 3 rangs de Fourniture (fondée sur 1'1/3) seulement. (Il faut considérer les Sifflets des Callinet comme un rang de Mixture séparable.)

La tendance à la réduction du nombre de rangs (donc l'éloignement du caractère "classique" du Plein-jeu) est la même à Blotzheim (1843 aussi), alors que Guémar possède une Fourniture de 5 rangs avec Sifflet 1' (ce dernier offert au client : c'est dire si Joseph Callinet le trouvait indispensable).

Dans tous les instruments de taille comparable d'avant 1843, il y a encore 5 rangs de Fourniture et un Sifflet (les petits orgues Callinet avaient alors une Fourniture de 3 ou 4 rangs et un Sifflet). On verra les exemples de :

A Bettlach l'année suivante, Joseph Callinet supprimera le Sifflet, mais repassera sa Fourniture à 5 rangs (malgré les 3 rangs annoncés dans le devis) : pas facile, pour lui, de s'écarter de la Tradition !

En comparaison, Claude-Ignace, le cadet des Frères Callinet, est infiniment plus "chercheur" dans l'âme, et beaucoup plus sensible aux modes et aux innombrables nouveautés de ce milieu du 19 ème siècle.

     En 1874, Ferdinand HABERTHÜR accorda l'instrument.

En 1917, la façade en étain a été réquisitionnée par les autorités allemandes.

En 1941, il y eut un nettoyage par SCHWENKEDEL.

En 1978, Gaston KERN reconstitua la façade originelle en prenant les tailles sur le Callinet de Mollau, qui avait gardé la sienne.

En conséquence, il y a à nouveau à Oltingue un Callinet complet, authentique, très certainement l'un des plus beaux orgues d'Alsace.


Les célèbres angelots Callinet


Le fameux Ophicléide

Diapason : La 433 Hz.
Mécanique : Suspendue, Sommiers à Gravures, le tout d'origine.
Il y a un Tremblant doux, commun aux deux claviers.
Pression : 90 mm.

(1) C'est-à-dire avec une "reprise" comme les Mixtures : 4' dans la basse (où c'est un Bourdon), puis chute d'une octave, ce qui fait que le jeu se retrouve en 8' dans les aigus (où c'est une Flûte ouverte de taille étroite, en étain).
C'est en quelque sorte la "signature" des Callinet. On retrouve cette Flûte traverse dans la plupart des orgues de Frères Callinet, qui l'ont probablement héritée de RIEPP à travers leur père François (qui l'a placée trois fois à Auxonne dès 1788). Cette Flûte traverse est conçue comme un dessus de Principal solo, complété par la basse d'un jeu doux (Bourdon à Oltingue ou à Mollau, Salicional à Turckheim en 1840).

Webographie :

Sources :

  • "L'orgue en Alsace" - Coll. "Images du patrimoine", édité par "La Maison d'Alsace" (p.13).
  • P. MEYER-SIAT "Les Callinet, facteurs d'orgues à Rouffach, et leur oeuvre en Alsace" ISTRA, 1965

Si vous recopiez des éléments de cette page pour des articles, plaquettes ou pages Web, citez vos sources. D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs.
Dernière mise à jour : 19/06/2005 20:19:11

F680248001P01