> Accueil du site
Les orgues de la région de Villé
St-Pierre-Bois, St-Gilles du Hohwarth
1900 proj > Projet
1964 proj > Projet
La signature de Joseph Chaxel, facteur à Benfeld.La signature de Joseph Chaxel, facteur à Benfeld.

Nous somme ici dans la jolie vallée qui sert de cadre, chaque année, au fameux "Rêve d'une nuit d'été". L'église St-Gilles, avec ses éléments en grès, remonte pour partie au 18 ème. Son orgue permet de rappeler l'histoire d'un facteur assez méconnu ; il a connu une histoire assez mouvementée.

---
L'orgue Joseph Chaxel,
1823 (instrument actuel)
---

Historique

Le facteur qui construisit ce instrument en 1823 est peu commun, puisqu'il s'agit de Joseph Chaxel. [PMSSHVV79]

Chaxel (nommé ici "Jacksel") fit aussi une proposition pour Barr en 1825, mais il ne "faisait pas de poids" face à Stiehr. Fait significatif : pour évaluer Chaxel, les édiles de Barr vinrent à cette occasion écouter l'orgue de St-Pierre-Bois. Et ils choisirent Stiehr. [PMSSTIEHR]

Blaise Chaxel (1765-1843), le père de Joseph, est venu de Fraize en passant par le Pays de Bade, où son nom s'orthographiait "Schaxel". Il s'installa à Herboltzheim (avec une succursale à Benfeld). Son fils (François) Joseph (1797-1858) devint lui aussi facteur d'orgues, et travailla à Benfeld entre 1820 et 1829. Bernd Sultzmann pense que c'est lui qui initia Antoine Herbuté à la facture d'orgues. En Alsace, les travaux des Chaxel se situent entre 1801 (Kertzfeld) à 1829 (Achenheim). Voici une liste d'autres travaux Chaxel (il y en a environ 300 en tout, inventoriés par Sultzmann). Y figurent 4 orgues neuf, dont 3 ont été conservés :

[PMSSTIEHR]

Le devis de Chaxel pour l'orgue de St-Pierre-Bois date de 1822. Il porte sur un orgue "de 4 pieds" en Montre, sur 2 claviers et pédale, avec :

Composition, devis Chaxel, 1822
Manuel, 54? n.
Bois et mélange
Taille large, étain fin
Bouchée, en mélange
Étain
Étain
Mélange
Étain
Basse, étain
Dessus, étain
Dessus d'écho, 42 n.
Dessus
Pédale, 18? n.
Bois
Bois
Mélange
Le "dessus" d"écho étant donné pour 42 notes, il est donc probable qu'il ne lui manquait que l'octave grave (c-f'''). Le clavier principal avait donc certainement 54 notes (C-f''').

Une fois achevé, l'orgue était vraisemblablement plus près du bord de la tribune qu'aujourd'hui, et le clavier d'écho avait probablement été disposé en positif de dos (le positif actuel est postiche et muni d'une façade muette).

En 1868, les frères Wetzel firent un devis pour une réparation, mais proposèrent aussi un orgue neuf. [PMSSHVV79]

Ensuite, dans un premier devis, datant du 02/08/1898, Martin Rinckenbach prévoyait de refaire la soufflerie, reconstruire les sommiers de la pédale, remplacer le Nasard par une Flûte à cheminée 8', la Flûte 4' de Pédale par une Soubasse, et de poser un récit neuf, pour remplacer l'écho/positif (s'il existait encore): [PMSSHVV79]

Composition, devis Rinckenbach, 1898
Grand-orgue, 54 n.
Mélange
A cheminées
Existant (?)
Étain
Bouchée, en mélange
Étain
Mélange
Étain
(Basse)
Étain
(Dessus)
Étain
Récit, 54 n.
Reprenant des tuyaux de l'ancien Cornet d'écho
Pédale, 27 n.
Bois
Bois
Mélange

Il est à noter que Rinckenbach a noté la nouvelle composition en regard de l'ancienne. On retrouve rarement cette honnêteté consistant à citer aussi ce que l'on enlève. Lors de sa visite de 1898, il trouva un Salicional au grand-orgue, ce qui laisse croire qu'il y a eu une intervention entre 1868 et 1898.

Le 20/04/1900, un deuxième devis propose une transformation plus radicale (sommiers et console neufs) : [PMSSHVV79]

Composition, devis Rinckenbach, 1900
Grand-orgue, 56 n. (C-g''')
Bois et étain
Ancien, mélange
Existant
Étain, reprise de l'ancien Prestant
Ancien, mélange
C g
- 4'
2'2/3 2'2/3
2' 2'
1'3/5 1'3/5
Récit, 56 n. (C-g''')
Ancien
Étain, freins harmoniques
(c-g''')
Étain
Ancienne Flûte du grand-orgue
Pédale, 27 n. (C-d')
Bois
Ancienne, bois
I/P

Le célèbre Adolphe Gessner intervint comme expert lors de ces travaux. Ses commentaires, apparaissant dans une lettre du 06/09/1901, sont fort curieux, et se bornent surtout à des conseils de matière d'harmonisation et à des corrections orthographiques sur les noms des jeux. Pour Martin Rinckenbach (et son fils Joseph), harmonistes hors pair, ces conseils de Gessner étaient parfaitement inutiles. La tentative de "normaliser" les noms de jeux est encore plus surprenante, puisqu'il demande en particulier "Lieblich Gedekt 8'" au lieu de "Lieblich Gedeckt 8'", "Flauto amabilé" au lieu de "Flauto amabile 4'" ou "Oktavebass" au lieu de "Oktavbass"... La seule contribution de Gessner semble avoir été d'imposer un accouplement des claviers à l'octave grave (II/I 16')

Finalement, ce n'est qu'en 1907 que Martin et Joseph Rinckenbach transformèrent l'instrument, et placèrent une transmission pneumatique. [PMSSHVV79]

Lorsque l'affaire fut enfin conclue et la transformation achevée, l'orgue avait la composition suivante :

Le jeu d'"Echobass" consistait normalement à se servir des mêmes tuyaux que la Soubasse, mais en les alimentant différemment. C'était une pratique assez courante dans la facture d'orgues (voir Le Hohwald ou Russ, ainsi que les anciens orgues Rinckenbach d'Allenwiller ou de Gildwiller). Sont conçus de la même façon le "Gedacktbass" Walcker de Lapoutroie / Hachimette, ou le "Lieblichgedecktbass" Gebrüder Link de Furchhausen, et beaucoup de Bourdons 16' de Roethinger (comme par exemple à Petit-Landau). Toutefois, ici, le jeu d'Echobass avait ses propres tuyaux, puisque c'étaient en partie ceux de l'ancienne Flûte 8' de Chaxel.

En 1932, il y eut une réparation par Edmond-Alexandre Roethinger. [PMSSHVV79]

En 1964, la traction pneumatique était déréglée. Robert Kriess, de Molsheim, proposa d'électrifier le tout, alors qu'Alfred Kern proposa de refaire une traction mécanique et de revenir (à peu de choses près) à la composition originelle. Mais cette restauration dans l'état de 1822 était trop coûteuse pour St-Pierre-Bois. [PMSSHVV79]

Finalement, c'est Curt Schwenkedel, toujours en 1964, qui fit les réparations qui s'imposaient, mit la console "aux normes" et recomposa l'instrument: [PMSSHVV79]

[ITOA]

Voici les cotes de la console adoptées par Schwenkedel :

[PMSSHVV79]

Schwenkedel, faisant comme à son habitude preuve d'un grand sens de l'éthique, conserva la plaque d'adresse Rinckenbach, qu'il disposa horizontalement, à gauche du premier clavier.

En 2005, la maison Steinmetz procéda à une autre modification : le Quintaton 4' a été transformé en Flûte à cheminée et le Sifflet en Larigot 1'1/3. La boîte expressive ayant été déposée, le récit (qui n'était de toutes façons plus vraiment un récit, et que c'était le clavier du bas...) n'est plus expressif. [JDolle]

Le buffet

Le buffet, de style néo-classique, comporte 3 tourelles en chevron, la plus petite au centre. Elles comportent de larges pilastres cannelés. Il est apparenté à celui d'Altenach (mais là-bas, la tourelle centrale se termine horizontalement. Les deux plates faces (plutôt petites en proportion) qui font la jonction entre ces tourelles comportent des rinceaux et claires voies sculptés.

Le "positif de dos" est postiche. C'est en fait une simple échancrure dans la balustrade, munie d'une façade muette.

Caractéristiques instrumentales

Composition, 2010
Récit, 56 n. (C-g''')
Grand-orgue, 56 n. (C-g''')
Probablement celui composé par Schwenkedel :
C A f c' c'' f''
2/3' 1' 1'1/3 2' 2' 4'
1/2' 2/3' 1' 1'1/3 2' 2'2/3
1/3' 1/2' 2/3' 1'1/3 1'1/3 2'2/3
- - - 1' 1' 2'
Pédale, 27 n. (C-d')
I/P
[JDolle]
Console: Console indépendante dos à la nef.
Transmission: Transmission : Pneumatique, Sommiers à Membranes.

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2015. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F670430001P01
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable