> Accueil du site
Les orgues de la région de Hirsingue
Hirtzbach, St-Maurice
Hirtzbach, le buffet Callinet de l'orgue Schwenkedel, le
        23/02/2009.Toutes les photos de la page sont de Roland Lopes.Hirtzbach, le buffet Callinet de l'orgue Schwenkedel, le 23/02/2009.
Toutes les photos de la page sont de Roland Lopes.

A Hirtzbach se trouve l'un des plus grand instruments construits par Georges Schwenkedel : c'est l'un de ses rares 3-claviers. Construit dans les années 30, c'est un digne représentant de l'esthétique dite "post-romantique", qui ne cède rien aux modes "néo-classiques" mais cherche à conserver la finesse des harmonisations du 19ème siècle. Comme de nombreuses localités, Hirtzbach eut à payer un lourd tribut aux guerres. Son église et son orgue ont eu à souffrir des conflits et des intempéries. Mais ce qui a conduit à l'abandon de cet élément irremplaçable du paysage culturel alsacien à la fin du 20ème siècle, c'est l'installation d'un instrument électronique. La conséquence fut (comme ailleurs) une inévitable perte de dynamique qui accompagne ce genre d'expédients. Quand on entre dans le "Bof, un électronique, ça suffira bien", c'est pour longtemps. Mais, à Hirtzbach, on voit le bout du tunnel : un avis de marché a été publié le 04/02/2014 pour relever l'orgue Schwenkedel.

---
L'orgue Callinet,
1838
---

Historique

En 1838, les frères Callinet construisirent un orgue neuf à trois claviers (dont il reste le buffet). [IHOA] [ITOA] [Masevaux1963] [PMSCALL] [Barth]

Voici la composition telle qu'elle apparaît sur le devis de Joseph Callinet du 10/03/1836 :

Les frères (Joseph et Claude-Ignace) Callinet, avaient à l'époque regroupé leurs activités au sein d'une même entreprise. Le devis de Hirtzbach est encore manuscit : les devis Callinet seront imprimés peu après. Le sous-préfet d'Altkirch écrivit au préfet au sujet de ce projet que "La réputation dont jouissent MM. Callinet dans la région, me donne lieu de penser que la commune de Hirtzbach sera satisfaite de leur fourniture...". L'instrument fut qualifié de "superbe", et toutes les critiques semblent unanimes. Joseph Callinet était particulièrement fier de cte instrument, puis qu'il proposa aux officiels de Masevaux de leur en construire un semblable. En fait, il leur en construisit un plus grand. [PMSCALL] [Barth]

En 1880 et 1907, Martin Rinckenbach fit des travaux. Au cours de l'une de ces opérations, il retoucha légèrement la composition, pour ajouter des fondamentales au grand-orgue (en particulier une Flûte majeure 8'). [ITOA] [PMSCALL] [Barth]

Voici la composition après les travaux Rinckenbach, notée par Aloyse Emberger :

En avril 1917, comme le village, proche du front, était évacué (il l'a été de 1915 jusqu'en 1918 !), ce ne sont pas seulement les tuyaux de façade, mais pratiquement l'intégralité de la tuyauterie métallique (1667 tuyaux) qui ont été réquisitionnés par les autorités. L'église resta abandonnée, et l'orgue subit des infiltrations d'eau qui en détruisirent probablement irrémédiablement les sommiers. [IHOA] [ITOA]

---
---

Historique

Pour remplacer l'orgue perdu lors du conflit, Georges Schwenkedel construisit un instrument neuf en 1934. Il réussit à conserver le buffet de 1837 (y-compris le positif de dos). [IHOA] [ITOA]

Dans les années 1970 commença une longue période de déchéance. Le travail de l'excellent facteur qu'était Georges Schwenkedel était sûrement aussi réussi qu'ailleurs, mais dans les années 1970-1980, il aurait mérité un bon entretien. Malheureusement, ce rendez-vous crucial fut raté, et l'on préféra alors céder aux sirènes de l'électronique. En 1986 l'inventaire des orgues d'Alsace trouva l'orgue à l'état complet d'abandon, injouable, avec la tuyauterie dans un état lamentable ("dans un état de délabrement avancé"). Et pourtant, sous la poussière, se trouvaient tous les éléments nécessaires pour reconstituer une merveille.

En 2008 s'est créé l'Association pour la Restauration de l'Orgue de Hirtzbach.

Le buffet

On trouve à Pfaffenheim un buffet analogue, mais qui a perdu son positif de dos en 1894. L'orgue Schwenkedel a été logé dans le buffet de l'ancien orgue Callinet (1837). Ce style, nommé "buffet-caisse" (sans rien de péjoratif), est apparu en Alsace à Sermersheim en 1836. Pour l'architecte, ce buffet-caisse était plus facile à intégrer au reste de l'édifice : ses colonnes se prêtaient bien, par exemple, à être ornées de chapiteaux de différents ordres (ici, elles sont ioniques). Pour le facteur, il représentait une grande liberté pour placer les plans sonores et faire "respirer" l'instrument. Le buffet-caisse n'est donc pas une simplification du buffet classique (à tourelles) par souci d'économie, mais bien un parti-pris esthétique, aussi bien visuel que sonore.

Chaque corps du buffet est constitué de trois plates faces en arc plein-cintre. Des pilastres cannelés à chapiteaux ioniques rythment le tout.

Le petit buffet est orné de deux statues d'anges musiciens.

Caractéristiques instrumentales

Console:
La belle console Schwenkedel à trois
                    claviers - l'une des rares,sinon la seule existant encore.La belle console Schwenkedel à trois claviers - l'une des rares,
sinon la seule existant encore.

Console accolée frontale, dos à la nef, fermée par un rideau coulissant. Tirage des jeux par dominos disposés en ligne au-dessus des claviers. Claviers blancs. Joues de claviers galbées. Sélection des la combinaisons libres par picots blancs et rouges, basculants, situés en deux lignes au-dessus de leur domino respectifs. Commande des aides à la registration par pistons blancs situés sous le premier clavier, repérés par des porcelaines blanches. Commande du crescendo et de l'expression du récit par pédales basculantes, placées très à droite de la console. Indicateur de crescendo en bakélite blanche. Banc constitué de deux essences de bois (le plateau est plus clair). Plaque d'adresse en trois éléments émaillés blancs. A gauche des dominos :

Georges Schwenkedel
Manufacture de grandes Orgues.
Strasbourg - Koenigshoffen.

Au-dessus du F (premier Fa) du second clavier :

Opus 30

Au-dessus du d''' (dernier Ré) du second clavier :

1930
Les plaques d'adresse.Les plaques d'adresse.
Transmission: pneumatique.
Sommiers: à membranes.
Tuyauterie:
Le grand instrument silencieux, dans
                    l'ambiance inimitable que ces machines, même agonisantes, savent
                    produire.(En 2009, l'orgue était totalement muet.)Le grand instrument silencieux, dans l'ambiance inimitable que ces machines, même agonisantes, savent produire.
(En 2009, l'orgue était totalement muet.)

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2015. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F680139001P02
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable