> Accueil du site
Les orgues de la région de Mulhouse
Dornach, St-Barthélémy
1917 degr > Dégâts
Mulhouse, le 17/07/2006, photo d'Alain Heim.Mulhouse, le 17/07/2006, photo d'Alain Heim.

Ce grand instrument néo-classique, posé par Edmond-Alexandre Roethinger en 1932, est à comparer avec celui de Bischheim, St-Laurent, qui fut achevé un an plus tard (ils sont donc en pratique contemporains). Au programme, une palette très étendue, un grand nombre de jeux de mutation, une console riche en possibilités, et un Fernwerk.

---
L'orgue Johann Jacob Brosi,
1788
---

Historique

En 1835 fut installé ici l'orgue de Mulhouse, Ste-Marie-Auxiliatrice que Johann Jacob Brosi avait construit en 1788. [IHOA]

L'instrument était donc installé dans l'ancienne église de Dornach (celle qui avait été achevée en 1785).

En 1861, l'orgue Brosi fut démonté pour laisser sa place à l'instrument suivant. [IHOA]

On a longtemps cru qu'il était parti pour Schweighouse-près-Thann. [IHOA]

En fait, à moins qu'il n'y ait une erreur de dates, ce ne peut pas être le cas, puisque l'orgue Brosi a été déménagé à Erschwil (CH, Soleure) dès 1861. Reconstruit en 2011 par la maison Metzler, cet instrument est aujourd'hui fort bien mis en valeur : c'est un précieux témoin de la synthèse entre les styles d'orgues français (Thierry, Silbermann) et suisse. [OESP] [Metzler]

---
---

Historique

En 1862, pour remplacer l'ancien instrument de Ste-Marie, l'église de Dornach se dota d'un orgue de Georges et Nicolas Verschneider. [IHOA]

Cet instrument avait 28 jeux (II/P 28j). Le buffet, à trois tourelles avec entablements (la grande au milieu) était tout à fait semblable (à l'ornementation près) à celui de Geishouse. Il est probable que les statues apparaissant sur les photos ultérieures n'étaient pas d'origine.

En 1900 il fallut le remonter dans l'église agrandie. Ce travail, mené par Joseph Antoine Berger, fut reçu le 15/05/1900 par Joseph Viceuri (Zillisheim, petit séminaire), et Alphonse Lutz (curé de Richwiller). [IHOA] [OBruay]

Il ne semble pas avoir été trop modifié, car l'orgue avait toujours 30 registres (ce qui est compatible avec 28 jeux, l'un coupé en basse+dessus, et un tremblant).

En 1917, les tuyaux de façade ont été réquisitionnés par les autorités allemandes. [IHOA]

Démonté en 1931, lors de la construction du nouvel orgue, l'ancien instrument fut repris par la maison Roethinger. [OBruay]

Certains de ses tuyaux ont probablement été intégrés par Roethinger à l'orgue de Walbourg. Son buffet a été utilisé pour abriter l'orgue Roethinger de Bruay-la-Buissière, commandé par le chanoine Evrard. Cet instrument fut inauguré le 22/10/1933. Il fut endommagé pendant la seconde Guerre mondiale. Réparé en 1952 sur dommages de guerre, il joua pour la dernière fois le jour de Pâques 1990 (15/04/1990).
C'est toujours le buffet Verschneider qui abrite l'orgue actuel, construit en 1990, dans un style... Flamand ! Il est fort dommage que cette boiserie (inscrite à l'inventaire supplémentaire le 07/09/1987 et qui a vaillamment survécu à deux guerres) abrite du coup une partie instrumentale dont l'esthétique sonore est complètement opposée à son esthétique visuelle. Mais cela fait partie des nombreuses bizarreries léguées par le 20ème siècle finissant. [OBruay]

---
L'orgue Edmond-Alexandre Roethinger,
1932 (instrument actuel)
---

Historique

En 1932, Edmond-Alexandre Roethinger posa à Dornach un grand instrument (IV/P 59j 62r), doté à la fois d'une forte composante néo-classique et des idées post-symphoniques. [IHOA] [Barth]

Il y a en fait cinq plans sonores : 4 manuels et la pédale. En effet, le 3ème clavier permet de jouer, en plus du récit expressif, deux jeux d'orgue et un jeu de clochettes logés dans un Fernwerk situé dans le transept droit.
C'est directement à rapprocher avec ce que Joseph Rinckenbach a fait à Colmar, mais aussi avec le Fernwerk de l'orgue de Bischheim, St-Laurent (1933, donc pratiquement contemporain). A Bischheim, le fernwerk est expressif, et muni d'une Gambe 4' et une Flûte 2' (cela précise l'esprit dans lequel la chose a été conçue à Dornach). Parmi les spécificités de l'orgue de Dornach figurent ce grand Cornet complet (il commence dès le premier Do), cette grande Fourniture à 5 rangs, qui, fondée sur 2', n'est pas si néo-classique que ça, et l'Octavin 4'. Le positif (curieusement fondé sur 16' alors que le grand-orgue n'a pas de Principal 16') abrite la partie réellement néo-classique, avec son "Jeu de tierce" et sa Fourniture aiguë. Si le récit est muni d'une Trompette et d'un Clairon harmoniques très "romantique français", ils sont adossés à un Basson 16'. Et la panoplie des Mutations se trouve complétée d'une Septième. La pédale permet de constituer un 32' "acoustique", par apparition de la fondamentale en associant la Grosse quinte 10'2/3 avec la Flûte 16'.

En 1974 et 1980, il y eut des travaux, par les frères Steinmetz ; une console neuve a été posée. [IHOA] [ITOA]

A Bischheim, la console a été remplacée aussi, mais l'ancienne a été conservée sur place.

L'orgue a été relevé en 2005 par la maison Koenig, de Sarre-Union. L'inauguration a eu lieu le 27/11/2005. [AHeim]

Le buffet

Le buffet, Modern-style, est de la maison Boehm. Il est surmonté de deux statues ailées. Le fait que les tuyaux dépassent la ceinture supérieure est caractéristique des années 1930-40. Les tourelles latérales, peu marquées car pas plus hautes que le reste, sont prismatiques (base en demi-hexagone).

Caractéristiques instrumentales

Console:

La console actuelle a été fournie par la maison L. Eisenschmid de Andechs (Munich) en 1974 ; elle fonctionne sur la traction d'origine. Le récit et le Fernwerk partagent le même clavier à la console.

C'est l'un des rares instruments d'Alsace à disposer de claviers de 5 octaves :
Les III/P sont les suivants (ils sont tous dans le Haut-Rhin) : Colmar (St-Joseph), Huningue, Bourtzwiller (St-Antoine), Dornach (St-Barthélémy ; IV/P en structure, 3 claviers à la console), Mulhouse (St-Fridolin) et Munster (St-Léger).
Les II/P : Colmar (hôpital Pasteur), Colmar (Ste-Marie), Fellering, Gueberschwihr (St-Pantaléon), Strasbourg (écoles normales) et Wingen-sur-Moder.
Enfin, il y a aussi 3 cas particuliers fort spécifiques : un seul manuel de 5 octaves (pour jouer en basse+dessus avec plus d'amplitude) : Lingolsheim, Mittelhausbergen.
Enfin, il y a le cas, anecdotique, de Rammersmatt.

Transmission: électrique.
Sommiers: à cônes.

Sites Webographie :

Références Sources et bibliographie :

Carte Localisation :

© 1999-2014. Tous droits réservés, textes et illustrations, qui restent la propriété des auteurs. Si vous recopiez des éléments ou des photos de cette page (pour des articles, plaquettes, sites internet, etc...) merci de bien vouloir demander l'autorisation et citer vos sources (y-compris cette page!). D'abord par simple honnêteté intellectuelle, mais aussi pour pouvoir pister d'éventuelles erreurs. Les données ici présentées peuvent contenir des erreurs. N'en faire aucune utilisation pouvant porter à conséquence.
Immatriculation de l'orgue actuel : F680903001P03
Pour l'intégrer à des plaquettes ou des affichettes, et donner accès à cette page, vous pouvez imprimer l'image suivante (cliquer pour en obtenir de version grand-format) :
Code-barre pour téléphone
                                portable